Rétro Rixensart

  • Terrain de football de Genval

    1520. 1954 4 octobre rue du Tilleul match de football des vétérans (Cinquantenaire des Papeteries) c Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart)_3.jpg

    4 octobre 1954 | Rue du Tilleul à Genval

    A l'occasion du Cinquantenaire des Papeteries de Genval, un match de football est organisé entre des équipes de vétérans au terrain de football de Genval, rue du Tilleul. A 15 heures, les deux épuipes montent sur le terrain. Au centre, Jean Lannoye, administrateur-délégué des Papeteries de Genval. 

    1520B. 1954 4 octobre rue du Tilleul match de football des vétérans (Cinquantenaire des Papeteries) c Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart).jpg

    4 octobre 1954 | Présentation de la première équipe de vétérans.

    1520C. 1954 4 octobre rue du Tilleul match de football des vétérans (Cinquantenaire des Papeteries) c Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart)_2.jpg

    4 octobre 1954 | Présentation de la seconde équipe de vétérans.

    1519. 1954 4 octobre Football des Vétérans des PG (Cinquantenaire) rue du Tilleul à Genval c Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart).jpg

    4 octobre 1954 | Match des vétérans des Papeteries sur le terrain de football, sis rue du Tilleul à Genval.

    1520D. 1954 4 octobre rue du Tilleul match de football des vétérans (Cinquantenaire des Papeteries) c Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart)_4.jpg

    4 octobre 1954 | La victoire est fêtée en présence de Jean Lannoye, au centre de la photo. 

    Collection | FONDS LANNOYE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Chapelle de la Vierge, Saint-Roch et Saint-Guidon

    Chapelle de la Vierge, Saint-Roch et Saint-Guidon © Hommes et Patrimoine.jpg

    2000 | Chapelle de la Vierge, Saint-Roch et Saint-Guidon
    photo © Hommes et Patrimoine

    Cette chapelle à chambre avec abside à trois pans est située 16 A, rue de La Hulpe, en face de l'école, à Rosières.

    Légèrement en oblique par rapport à la rue, elle semble accueillir ceux qui entrent dans Rixensart par Rosières. Autrefois lieu de culte, elle voyait aussi s’arrêter chez elle les processions. À défaut d'un écrit en précisant la date, l'édification se situe vraisemblablement vers 1832, année où le choléra fit son apparition en Belgique. Des registres cadastraux datant de 1834 la mentionnent et le plan belge cadastral de Vandermeulen, de 1837, la représente. En avril 2000, les murs extérieurs furent repeints et le faux appareillage de pierre blanche de façade disparut. Deux petites fenêtres latérales éclairent la chambre à I’arrière. Trois marches latérales mènent à un large seuil, posé sur un socle en pavé. Deux autres marches mènent à l’entrée. La croix au sommet du pignon et la pierre de dédicace ont disparu, tout comme à l’intérieur les statues de saint Roch, saint Guidon et sainte Marie de Cortone (1).

    __________
    (1)  HOMMES ET PATRIMOINE, De potales en chapelles. Au gré des chemins de Genval, Rixensart et Rosières, Amélie Mélo Editeur, Collection Mémoire, 2000 

    Chapelle de la Vierge, Saint-Roche et Saint-Guidon et Eglise Saint-André de Rosières 20090523 © Eric de Séjournet (5).jpg 

    mai 2009 © Eric de Séjournet

     

    rosières,rue de la hulpe,chapelle de la vierge saint-roch et saint-guidon

    octobre 2014 | Chapelle de la Sainte-Vierge, Saint-Roch et Saint-Guidon
    photo © Eric de Séjournet

  • La Perche couverte, unique en Wallonie

    genval,perche couverte

    1925/1928 | Construction de la Perche couverte à Genval
    coll. Cercle d'Histoire de Rixensart

    L’histoire du tir à l’arc à Genval remonte à 1922. Auguste Lannoye, patron des Papeteries de Genval, eut l'idée de créer un site où ses travailleurs pourraient s'adonner à ce sport plutôt qu'aller dépenser leur salaire dans les nombreux bistrots des alentours. En 1925 débutèrent les travaux de construction d'une tour de 36 mètres de haut destinée au tir sur perche.

    L'entre-deux guerres paraît bien avoir été la dernière période de gloire des sociétés de tireurs à la perche et c'est à cette époque que se construisent, de ci de la, des perches couvertes. En gros, cela consiste à entourer une perche d'une enveloppe suffisamment importante à la base que pour permettre à plusieurs tireurs de s'y regrouper, suffisamment haute que pour surmonter une perche de près de 30 m, suffisamment étanche que pour la mettre à l'abri des intempéries et suffisamment solide que pour ne pas s'écrouler au premier coup de vent. La Wallonie en connut quelques-unes, en Hainaut, en Tournaisis et, plus proches de nous, la perche couverte des 'Trois Colonnes', qui disparaîtra en 1945, et la perche 'semi-ouverte' à proximité de la gare de La Hulpe.

    Genvaloise, la dernière perche couverte de Wallonie surplombe depuis 1928 le site des anciennes Papeteries. On y dispute encore des concours de tir à l'arc vertical. Dans tous les villages du Brabant wallon, avant guerre, on trouvait 2 ou 3 perches de tir à l'arc en plein air, rappella René Vandiest, secrétaire du Cercle des Archers de Rixensart-Sainte-Croix. Il suffisait d'un arbre planté dans le sol sur lequel se balançaient les ‘oiseaux’ (…). Les gens des Papeteries avaient leur équipe d'archers, et j'en faisais partie. On pouvait gagner alors des caisses entières de papier peint. À l'époque cela valait une fortune. (1)

    __________
    (1) WILLOT Isabelle, La perche couverte de Genval, in Le Soir, 18 août 1995 

     

    G5 Genval Panorama.jpg

    coll. Philippe Godin

    Photo prise à partir du clocher de l’église de Maubroux. A gauche la Perche. A droite, la tour à charbon, qui alimentait les locomotives à vapeur assurant le transport des marchandises des Papeteries de Genval.

     

    genval,papeteries de genval

    mai 1951 © Dominique Delbrassinne

    Cette vue panoramique des Papeteries de Genval a été probablement prise à partir de l'avenue Gevaert. Au centre, on reconnaît la Perche. On distingue à l'horizon la rue de l'Institut et le château d'eau de Rixensart. A l'avant-plan, encaissé dans la rue du Vallon, le Collège Notre-Dame des Trois Vallées ne dévoile que ses toits. 

     

     

    genval,papeteries,perche

    1990 | La Perche couverte, vue depuis la Colline du Glain
    coll. Cercle d'Histoire de Rixensart

    Cette photo montre également le carrefour des Papeteries (rue de Rixensart, avenues Albert Ier/Franklin Roosevelt) avant la création du rond-point Yvonne Londoz (Gailly).

    genval,papeteries,perche 

    4.2015 © Monique D'haeyere

    996. La Perche avant rénovation juillet 1995 Collection Cercle d'Histoire de Rixensart (40).jpg

    juillet 1995 | La Perche couverte
    coll. Cercle d'Historie de Rixensart

    Ayant subi les assauts du temps, la tour couverte - seule à subsister encore en Wallonie, devait être remise en état. 

    genval,perche,musées,sports,musée du tir à l'arc,papeteries de genval

    4.2013 © Monique D'haeyere

     

    genval,musées,musée du tir à l'arc,perche,papeteries de genval

    avant 1998 | La Perche couverte avant rénovation
    coll. Cercle d'Histoire de Rixensart

    Étrange bâtiment que cette grande tour grise qui surplombe encore aujourd'hui le site des anciennes Papeteries de Genval. Construite entre 1922 et 1928, elle leur appartenait jadis avant de devenir la propriété de la commune de Rixensart. Un peu tordue, pas vraiment d'équerre, elle fut élevée avec les moyens du bord : 6 colonnes de béton ceinturées de poutres en bois lui assurent pourtant une assise solide. Les plaques d'Eternit qui la recouvrent à l'extérieur lui donnent même des allures de bâtiment industriel (2).

    __________
    (2) WILLOT Isabelle, La perche couverte de Genval, in Le Soir, 18 août 1995 

     

    453. La Perche © Michel Wautot (1).jpg 

    1999 | La Perche après rénovation
    coll. Hommes et Patrimoine

    Devenue propriétaire du site, la Commune de Rixensart décida pour des raisons de sécurité et de préservation de patrimoine de la rénover avec l'aide de la Région wallonne. Coût des travaux : 124.000 euros.



    Architecte, je me suis occupé en 1998, de la rénovation indispensable de la Perche couverte pour le compte du Service travaux de la commune. La vue à 34 m était à couper le souffle. Le club existe toujours et un petit musée est accessible sur place, écrivit Pierre Gheux en mai 2015.

     

    genval,rond-point,londoz,perche 1999 © Josette Verbois-Thonnard

    Le rond-point Yvonne Londoz et la ‘dernière double perche couverte en activité en Wallonie’. De 35 mètres de haut, elle sert aux entraînements du tir à l’arc sur perches verticales à 33 mètres (3).

    ___________
    (3) Chroniques CHR n° 26 – 2ème trimestre 1996, p17

       

    genval,auguste lannoye,percheLa Perche, vue depuis la rue Auguste Lannoye à Genval
    2008 © Eric de Séjournet

    genval,musées,musée du tir à l'arc,perche

    février 2013 © Christian Petit

    Cette tour abrite deux perches permettant la pratique du tir à l'arc ou tir à l'oiseau. Cette construction se situe à l'arrière d'une petite maison villageoise occupée par le local du 'Cercle des Tireurs– Rixensart Sainte Croix' et par le musée du Tir à l'Arc de Rixensart. La tour, de plan carré et haute de plus de 27 m, est entièrement bardée d'ardoise, écrit Bénédicte de Ghellinck en 2009 (4).

    __________
    (4) WALLONIE DGO Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie, Liste des biens repris dans l’Inventaire du Patrimoine Immobilier Culturel de la commune de Rixensart

    ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | La Perche

    ◼︎ VISAGES DE RIXENSART | Musée du Tir à l'arc

  • Vue aérienne de Bourgeois

    171213 Vue aérienne de Bourgeois coll. Jean-Louis Lebrun.jpg

    Cette vue aérienne de Bourgeois a plus de 20 ans, car les commerces du Quai du Tram ne sont pas encore construits, et la boucherie Collée existe toujours ainsi que le Delhaize le Lion sur le coin de la chaussée de Lasne, ainsi que la boucherie en face et le petit Delhaize sur la place de Bourgeois, signale Roger Goossens.

    Les années 60/70, selon Bernadette Watteyne Tytgat. La société « Walescote » est présente sur la photo au coin de la rue Lambermont.

    Photo-légende

    171213L Vue aérienne de Bourgeois coll. Jean-Louis Lebrun.jpg

    Collection | LEBRUN Jean-Louis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Ferme Terfosse, abritée des vents du nord

    Ferme Terfosse 1992-1995 © Hommes et Patrimoine

    1992/1995 | Basse-cour de la Ferme Terfosse
    Photo © Hommes et Patrimoine

    Située Chemin des Deux Fermes à Rosières, la ferme Terfosse fut bâtie au 18e siècle et connut plusieurs graphies : Ter Fosse ou Del Fosse, et encore Del Fos (1).

    De l’autre coté de l’autoroute à l’écart de la zone urbanisée, est implantée la ferme Terfosse, del Fosse selon Ferraris. Abritée des vents du nord par le relief, elle groupe ses bâtiments autour d’une cour rectangulaire (2).

     
    __________
    (1) DUBUISSON Paul et Madeleine, Le nouveau canton de Wavre, Au fil de l’histoire, Ed. du Brabant wallon, Chaumont-Gistoux 1972
    (2) PINSON Colette et GHYSSENS Roger, in E.C.H.A.R.P., Entente des Cercles d’Histoire et d’Archéologie du Roman Païs, Le patrimoine rural du Brabant wallon, Centre Culturel du Brabant wallon, Court-Saint-Etienne, 1996

    Lire la suite

    Collection | de SÉJOURNET Eric, HOMMES et PATRIMOINE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Bornes-fontaines à Bourgeois, ressources communes

    Le Coin perdu de Bourgeois c JCR1.jpg

    après 1909 | Le Coin perdu de Bourgeois
    (à Rixensart et non à Genval)
    coll. Jean-Claude Renier

     

    Partant de la place Cardinal Mercier, la rue du Baillois, sinueuse, nous conduit au Coin Perdu (1) ... et à sa borne-fontaine.

    En 1873, un réseau de pompes et de puits publics fut installé à Rixensart, afin d’améliorer l’hygiène de la population. Chaque point collectif d’approvisionnement en eau potable fut surveillé par un responsable du conseil communal. En effet, le conseil constata la négligence des habitants et certains abus des enfants, qui par jeu, gaspillèrent l’eau en pompant inutilement.

    Le réservoir d’eau potable, relais et complément du château d’eau de Rixensart, rue du Plagniau, fut érigé au Bourgeois en 1901. Ce réservoir en maçonnerie entouré de remblai de terre gazonnée servait de relais. Il était situé à la cote 113. Il eût mieux valu, à cette époque, construire le château d’eau au Bourgeois dont la cote d’altitude est de 113 m plutôt qu’à Rixensart qui se trouvait à la cote 96, une pression plus forte eût été atteinte.

    En 1905, la commune fut entièrement desservie en eau et les anciennes pompes furent remplacées et même multipliées par des bornes-fontaines pour les habitations non raccordées au réseau (1). 

    En 1996, Paul Buffin écrit : Le charme de l’endroit est qu’il est resté village, qu’on y entend encore parler wallon, que tout le monde se salue et semble se connaître. C’est aussi le paradis des promeneurs qui y trouvent des sentiers, piedsentes en vieux français et 'pichintes' en wallon. Ceux-ci permettent de découvrir, au fond des creux, à flanc de coteau, 'le coin perdu' que les lotisseurs ont épargné (1).

    __________
    (1) Le charme de l’endroit est qu’il est resté village, qu’on y entend encore parler wallon, que tout le monde se salue et semble se connaître. C’est aussi le paradis des promeneurs qui y trouvent des sentiers, piedsentes en vieux français et 'pichintes' en wallon. Ceux-ci permettent de découvrir, au fond des creux, à flanc de coteau, 'le coin perdu' que les lotisseurs ont épargné (2).
    (2) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l'ancienne commune de Rixensart, 1996

    Lire la suite

  • Avenue Joséphine-Charlotte

    171206 Beau-Site vue sur l'avenue Joséphine-Charlotte Rixensart Ed A Delbrassinne Rixensart coll. Jean-Louis Lebrun.jpg

    Vue prise à partir d'un petit bois en face de l'avenue Joséphine-Charlotte à Rixensart
    coll. Jean-Louis Lebrun

    Avenue Joséphine-Charlotte, du nom de la soeur du roi Baudouin. La princesse Joséphine-Charlotte (°11 octobre 1927, † 10 janvier 2005) épousa le 9 avril 1953 le grand-duc héritier Jean de Luxembourg.

    Intéressée par les problèmes de l'enfance, de la famille et de la santé, la Grande-Duchesse présida la Croix-Rouge de la Jeunesse de 1959 à 1970. A partir de 1964, elle assuma la Présidence de la Croix-Rouge luxembourgeoise et, dès 1990, elle était à la tête du Mouvement Guide du Grand-Duché en tant que Chef Guide (1).

    Lire la suite

    Collection | LEBRUN Jean-Louis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Chapelle de La Mélane, dérobée, retrouvée, restituée

    AD7 Chapelle de la Viergeà-l'Enfant (voir 194) 1978-1980 © André Delbar.jpg

    1978/1980 | Chapelle de La Mélane, rue de l’Augette 47 à Rixensart
    Photo © André Delbar

    Cette chapelle pédiculée en briques blanches date de 1964. La chapelle privée se trouve dans le mur de la propriété ‘La Mélane’. Une grande boîte aux lettres est aménagée sous la niche (1).

    Lire la suite

    Collection | D'HAEYERE Monique, DELBAR André, DOMINÉ Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Tableau de la vie rurale

    Quartier rue des Cailloux coll. Jean-Louis Lebrun.jpg

    1922

    Tableau de la vie rurale rixensartoise, dont la date est connue ... mais pas le lieu. Est-ce à Bourgeois, près du Fond Jean Rosy ? Dans les environs des rues des Cailloux ou de la Taillette ?

    Collection | LEBRUN Jean-Louis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Vue aérienne de Rosières village

    rosières, eglise saint-andre,vue aérienne

    après 1980 | Rosières Saint-André

    Très belle vue aérienne de Rosières village. On distingue nettement l'église Saint-André, la Cure, la Ferme de l'Église et la Maison Rosiéroise. Quant à l'E411, la troisième bande de circulation fut construite entre 1977 et 1980, signale un lecteur.

    Cliquez sur la photo-légende pour l'agrandir.

    rosières,eglise saint-andre,vue aérienne

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Rue des Lilas

    171129 Rue des Lilas avant 1944 coll. Monique D'haeyere.jpg

    avant 1944 | Rue des Lilas, l'actuelle rue Auguste Lannoye

    A droite, l'entrée de la propriété d'Auguste Lannoye, fondateur des Papeteries de Genval. Sur les hauteurs, l'Hôtel Bigaré et l'Hôtel Le Belvédère. Quant aux pavés ...

    171129B Rue Auguste Lannoye Genval rue des Lilas  © Monique D'haeyere.JPG 

    2017 © Monique D'haeyere

    Collection | D'HAEYERE Monique Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Locomotive à vapeur type 29 en gare de Genval

    genval,trains,gare de genval,papeteries

    1959 | Locomotive à vapeur type 29 en gare de Genval

    Ce train de manoeuvre avec de nombreux wagons était entièrement destiné aux Papeteries de Genval. L'électrification de la ligne est déjà visible sur cette photo, raconte Bruno Marchal, président de l'asbl Plumalia. A droite, la vieille gare de Genval et le hangar (1) situé sur le parking de la SNCB. Le tout jeune agent d'accompagnement à l'avant de la machine est mon père, alors âgé de 20 ans.

    Ce type de locomotive fait partie d'une série de 300 locomotives commandées après la Seconde Guerre mondiale par la SNCB aux Etats-Unis et au Canada. La 29.092 a été produite en 1946 par Montreal Locomotive Works. Réformée le 20 avril 1967, la 29.092 connut un répit étant convertie en générateur mobile de vapeur, afin de servir dans une gare de formation au préchauffage des rames voyageurs (2).

    _____
    (1) dont la démolition a débuté le 17 août 2009 pour faire place aux nouvelles infrastructures du RER
    (2) HOTTON J.M., L’histoire de la locomotive à vapeur 29.013 de la SNCB, in Patrimoine Ferrovaire et Tourisme asbl, 2007

     

    Collection | MARCHAL Bruno Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Maison des Jeunes de Rixensart, première radio libre

    rixensart,33,mjc,d clic,ligne vicinale,avenue de merode

    1968/1974 | 33 avenue de Merode à Rixensart
    Photo © Jean-Claude Renier

    Construit au moment de l'électrification de la ligne vicinale en 1932, ce bâtiment abritait la sous-station électrique alimentant la section. Il fut repris par la commune lors de la désaffectation de la ligne du tram (1).

    __________
    (1) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l'ancienne commune de Rixensart, 1996

    Lire la suite

  • Rue du Tilleul

    genval,rue du tilleul

    vers 1920 | Rue du Tilleul vers Genval, en face de la villa Les Charmettes

    Au bout de la rue, on aperçoit l'Hôtel des Familles, qui fut tenu par Pierre Libouton et son épouse Eudoxie Cnudde. A côté, il y avait un cinéma, précise Francis Broche.

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Chemin du Tilleul, foudroyé ... saccagé

     rosières,chemin du tilleul,tilleul,arbres remarquables,verte voie

    avant 1979
    Photo © Cercle d'Histoire de Rixensart (1)

    A quelque 185 m de la Verte Voie ce vieux tilleul bordait le chemin du Tilleul à Rosières … jusqu’en 1962, quand il fut touché par la foudre. Suivant les archives paroissiales cet Arbre Remarquable a été planté en 1693.

    Le Cercle d'Histoire de Rixensart nous apprend que suivant la légende, ce tilleul aurait été planté à l’époque de Charles Quint, vers 1535. Les archives paroissiales, quant à elles, situent son origine en 1693 tandis que J. Tarlier et A. Wauters (2) mentionnent la date de 1787. Ces derniers ajoutent que, vers 1860, l'arbre mesurait 3,70 m de circonférence à un mètre du sol et qu’il était orné d'une petite image de la Vierge. L'année de sa plantation est donc sujette à trois hypothèses mais, compte tenu des dimensions renseignées en 1860, la date évoquée par les archives paroissiales – 1693 – paraît assez probable.

    Cet arbre majestueux était surnommé l'Arbre Ballon ou le Gros Tilleul. Classé par la Commission des Monuments et Sites, il fut malheureusement étêté par la foudre en 1962. En 1979, il ne subsistait plus qu'un tronc creux à l'intérieur tout noirci par les feux qui y étaient fréquemment allumés. Malgré cela, il gardait toujours quelques branchettes qui reverdissaient avec entêtement à chaque printemps jusqu'au jour où il disparut pour de bon, presque tricentenaire si l'on en croit les archives paroissiales.

    En Belgique, notamment, beaucoup de tilleuls font l’objet de cultes et de croyances diverses. Souvent isolés dans la campagne, leur masse touffue sert de borne et de point de repère. Le tilleul peut, en effet, atteindre 30 à 40 m de hauteur et une longévité de plusieurs centaines d’années n’est pas exceptionnelle.
     

    rosières,chemin du tilleul,patrimoine rural,voie pavée  
    Cliquez sur la carte pour l'agrandir !

    __________
    (1) Rixensart Info 172, décembre 1997
    (2) TARLIER Jules et WAUTERS Alphonse, La Belgique ancienne et moderne - Géographie et histoire des communes belges, Bruxelles, 1873

    Lire la suite

  • Ferme Leblicq, en voiture

    171124 Ancienne Ferme Leblicq Collection Cercle d'Histoire de Rixensart.jpg

    1911 | Intérieur de ferme

    Cette ancienne ferme Leblicq, sise à l’actuel n° 45 de l’avenue Gevaert à Genval, était tenue par Adolphe, dit ‘El Machuré’. A gauche de cette ferme, se trouvait la ferme J.B. Hulet. Cette ferme a été entièrement démantelée et reconstruite début des années 60. Les caves sont par contre toujours d'époque, raconte Claude Romal, descendant des Leblicq.

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Quartier Royal, vu du ciel

    rixensart,vue aerienne,quartier royal

    1976 | Vue aérienne du Quartier Royal
    Photo © Maggy Van Goethem

    Ce quartier fut créé en 1951 et s'étendit par la suite de l'avenue Royale au chemin de fer et de la rue de Froidmont au Pèlerin (1).

    Photo-légende (cliquez sur la photo pour l'agrandir)

    rixensart,vue aerienne,quartier royal

    __________
    (1) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l'ancienne commune de Rixensart, 1996

    Lire la suite

    Collection | VAN GOETHEM Magguy Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Café A la Belle Vue

    171110 Café A la Belle Vue F. Delaby entrepreneur.jpg

    Café A la Belle Vue à Rixensart

    C'est la première maison à gauche en entrant par le haut de la rue de l’Institut. Au-dessus de la porte d'entrée de cet établissement, une pancarte indique 'F. DELABY Entrepreneur'.

    Jeanine Debroux se souvient de l'épicerie qui a succédé à ce café. Dans les années '50, on y achetait des bonbons chez 'Bertha Pirou' ... en passant pour aller à l'école. Bertha 'Pirou', - peut-être son surnom, était la maman de la patronne du magasin 'Le bonheur des Dames' qui se situait à l'angle de l'avenue de Merode où se trouve actuellement la banque BNP Paribas.

    rixensart,horeca,café à la belle vue 

    Rue de l'Institut © Google Street

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Chapelle de la Vierge-des-Sept-Douleurs, pieta

    rixensart,place jefferys,chapelles,institut

    1956 | Chapelle de la Vierge-des-Sept-Douleurs, Place Jefferys

    Construite par la famille Grégoire en 1935 en remerciement pour une guérison, cette chapelle fut aménagée sur l'emplacement de la pharmacie actuelle, au coin de la rue des Déportés et de la rue de l’Institut à Rixensart.

    En 1956, lors de l'aménagement du carrefour, la chapelle fut déplacée à l'entrée de la rue de l'Institut. Une première grue vit ses amarres sauter et il fallut avoir recours à une grue plus puissante pour faire le travail.

    L’origine de la chapelle remonte à un événement familial. Les familles Grégoire et Hautfenne étaient alliées par mariage et leurs propriétés, voisines, se trouvaient à l’emplacement occupé de nos jours par le haut de la rue de l’Eglise, l’avenue des Déportés et la rue de l’Institut. Une grande grille protégeait la propriété des Hautfenne et un immense noyer ainsi que d’autres arbres fruitiers offraient aux enfants chapardeurs l’attrait de leurs fruits. Trois Hautfenne, un hommes et deux femmes, tous célibataires, y habitaient. L’homme, de caractère peu accommodant, tira au fusil pour effrayer la petite fille Grégoire, sa nièce, venue à la maraude. De saisissement, la gamine, raconte-t-on, devint muette. La famille Grégoire promit l’édification de cette chapelle, à la suite de la guérison de la fillette qui, par après, vint encore habiter dans la maison voisine. La guérison eut lieu, pendant que le père se trouvait à Lourdes (1).

    La chapelle fut propriété de la famille Delvaux-Vanderbeek.

    Lire la suite

  • Forge de Rosières, extinction des feux

    23. Forge de Rosières (rue de La Hulpe 17) © Hommes et Patrimoine
    années '80 | Ancienne Forge de Rosières

    Située rue de La Hulpe 17 à Rosières, il subsista fin XXème siècle un 'travail' ou 'travail à ferrer'. C'est un bâti qui permettait au maréchal-ferrant d'entraver, à l'aide de sangles, les chevaux plus difficiles.

    Lire la suite

  • Pont au-dessus du chemin de fer

    171116 Pont au-dessus du chemin de fer rue de Rosières à Maubroux Genval Lundi de Pâques 1944 c Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart) _2.jpg

    1944 | Pont au-dessus de la voie ferrée à Genval
    coll. Fonds Lannoye

    Un groupe de personnes traverse le pont au-dessus de la ligne de chemin de fer Bruxelles-Luxembourg et se rend en direction de la rue de Rosières. En face, sur la façade blanche du café, on lit 'La Belle Vue'.

     

    Lire la suite

    Collection | FONDS LANNOYE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Visites royales, rencontres privilégiées

    2007. 29 juin 1937 Visite du Roi Léopold III à la famille de Merode au Château de Rixensart © Bernard Collin Archives de Merode Trélon (via Joël Danlou).jpg

    29 juin 1937 | Le Roi Léopold III à Rixensart
    coll. Bernard Collin

    Visite du Roi Léopold III à la famille de Merode au Château de Rixensart. A gauche sur la photo, le Premier Ministre belge Paul van Zeeland. A droite, le prince Paul Ghislain Félix de Merode.

    « D’abord fixée au 16 juin 1937, la visite du roi Léopold III est reportée au 29 juin à cause de l’incendie de l’église (1). Le roi, invité par la princesse de Merode à une garden-party, fut acclamé à sa sortie par de nombreux villageois et les enfants des écoles agitant des drapeaux tricolores. Les édiles communaux et les représentants des principaux groupements ou associations de la commune participaient à cette visite royale. Quelles qu’aient été leurs opinions politiques ou religieuses, les invités à cette auguste rencontre s’en flattèrent et le firent bien savoir aux moindres de leurs amis et connaissances » (2).

     

    __________
    (1) église Sainte-Croix
    (2) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l'ancienne commune de Rixensart, pp. 23 et 24, 1996

    Lire la suite

    Collection | COLLIN Bernard, de WALQUE Vivien, JACQUET Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Art nouveau (Gare de Genval)

    genval,gare de genval,sgraffites,art nouveau

    Céramique aux pavots située sur l’extension latérale gauche de la gare de Genval
    Photo © Michel Detry (1)

    Construite en style éclectique par l’architecte G. De Lulle en 1910, la gare de Genval est du type 1893 R4 (2). Elle présente une belle décoration Art nouveau, constituée de quatre superbes panneaux de céramiques représentant des pavots, de quatre sgraffites floraux et d’un sgraffite représentant la ‘roue ailée’, symbole du chemin de fer depuis ses débuts, au 19ème siècle. Cette ‘roue ailée est une allusion à Hermès, dieu des voyageurs de l’Antiquité grecque (3).

    Sur les deux façades du corps central, les allèges des fenêtres de l'étage sont munies de carreaux en céramique aux décors de fleurs de pavot, cernées de rinceaux végétaux, motif cher à l'art nouveau et thème symboliste de l'allégorie du sommeil, probablement approprié à cet ancien lieu de villégiature (4).

    __________
    (1) Photos Commons Wikimedia | Michel Detry
    (2) L’indication ‘type 1893’ classe les bâtiments des Chemins de Fer belges en trois catégories : la station, la halte et l’arrêt. Le ‘type 1893’ a été spécialement conçu pour la deuxième catégorie : la halte.
    (3) Wikipedia, Gare de Genval
    (4) MONTENS d’OOSTERWIJCK Violaine - L’architecture des gares situées sur le tronçon entre La Hulpe et Rhisnes (1854-1926), Vol. I, in Université Catholique de Louvain, Faculté de Philosophie et Lettres, Département d’Archéologie et d’Histoire de l’Art, 1995-1996 

    Lire la suite

    Collection | DETRY Michel Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • La décharge des Papeteries de Genval

    1179. La paroi de la décharge des papeteries de Genval 7.2006 © Julien Taymans.jpg

    juillet 2006 | La paroi de la décharge des Papeteries de Genval
    Photo © Julien Taymans

    A Genval, à quelques pas des anciennes papeteries, gît sur le flanc de la colline du Glain un énorme dépôt d’immondices caché dans la végétation. Bien que cette parcelle de terrain soit incluse dans le périmètre du site classé de la ‘Grande Bruyère’ par la Commission Royale des Monuments, Sites et Fouilles (CRMSF), elle fut le théâtre, durant des décennies, du déversement sur une superficie d’un peu moins de 2 hectares, de plus de 45.000m3 de déchets industriels provenant des anciennes papeteries de Genval. Avant le saccage de ce site, on pouvait y observer une végétation tout à fait exceptionnelle, la ‘Tourbière de Rixensart’, à présent enfouie sous plusieurs mètres de Balatum, fûts métalliques et autres crasses de notre civilisation moderne (1). 

    __________
    (1) TAYMANS Julien, La paroi de la décharge des papeteries de Genval, juillet 2006.

    Lire la suite

    Collection | MUSCAT Cedric, TAYMANS Julien Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Chapelle Sainte-Anne

    genval,chapelles,sainte-anne,gros-tienne,mahiermont

    Paysage à Sainte-Anne

    La chapelle Sainte-Anne est située à l'angle des rues Mahiermont et du Gros Tienne à Genval.

    C'est une grosse chapelle à niche cintrée, dont le corps en maçonnerie de briques et pierres bleues est peint en blanc. Sous le pinacle on peut lire la dédicace suivante : s anne priez/povr novs/e manoyer cvre de geneval/1692 (1).

    Selon les notes du curé Tonnet, cette chapelle se trouvait auparavant à l'angle des rues Sainte-Anne et Montegnies, sur un monticule, à la limite entre Genval et Ohain où elle aurait été construite. Selon les cartes de Ferraris, par contre, elle se serait trouvée à l'origine nettement plus bas sur le versant de la colline, près du ruisseau La Mazerine, et la position donnée par le curé Tonnet serait déjà la seconde. Vers 1840-1850, elle aurait été déplacée vers son site actuel (2).

    __________
    (1) HOMMES ET PATRIMOINE, De potales en chapelles. Au gré des chemins de Genval, Rixensart et Rosières, Amélie Mélo Editeur, Collection Mémoire, 2000
    (2) Ibid.


    genval,chapelle sainte-anne genval,rue mahiermont,rue du gros tienne

     

     

     

     

     

     

     

     


    11.2017 © Monique D'haeyere

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Monument des Combattants, devoir de mémoire

    Monument aux Morts inauguration à Rixensart c Ugent.jpg

    1924 | coll. Universiteitsbibliotheek Gent

    A l’angle de l’ancienne voie du tram et de la rue de la Gare, avait été érigé en 1924 le Monument aux Morts de la guerre 1914-1918 (1).

    Dans un bref compte-rendu paru dans la presse locale, on apprit à propos de la cérémonie d’inauguration : La coquette cité brabançonne de Rixensart a inauguré, dimanche, ce monument à ses quatorze héros morts pour la patrie. Il y eut cortège, discours, cantate, appel des morts. Une couronne fut déposée au nom du Roi.

    __________
    (1) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l'ancienne commune de Rixensart, 1996

    Lire la suite