• 189. Honneur aux soldats congolais

    189. Honneur à l'Armée congolaise (Force publique) Genval Collection Cercle d'Histoire de Rixensart

    Après 1945 - Lors de festivités entourant la Libération, Genval rend hommage aux soldats congolais qui ont servi sous l'uniforme belge au sein de la Force publique, parfois au prix de leur vie.

    "La capitulation, le 28 mai 1940, de l'armée belge de campagne ne produit, d'abord, guère d'effet au Congo belge, aujourd'hui la RDC. L'effort de guerre colonial sera économique avant d'être militaire. Les premières bombes atomiques américaines n'auraient probablement pas été prêtes en août 1945 sans l'uranium congolais. Fin 1940, la Force publique (FP) est pourtant mobilisée, principalement au nord-est face à la menace italienne. C'est le 10th Belgian Congo Casualty Clearing Station qui a totalisé la plus longue présence d'une unité de la FP dans des zones de combat. Entre 1940 et 1945, 350 Congolais et 20 Belges, sous les ordres du médecin colonel Thomas, ont servi avec les Anglais au Kenya, en Abyssinie, en Somalie, à Madagascar et en Birmanie. 300 jeunes Belges, résidant ou réfugiés au Congo, ont aussi rejoint la South African Air Force durant la Guerre. Pour honorer ces militaires de la FP, la Belgique a créé en 1947 deux décorations spécifiques : la médaille commémorative de la campagne d'Abyssinie et la médaille africaine de la guerre 1940-1945".

    Du 22 juin au 31 octobre 2010, le
    Musée Royal de l’Armée organisa l'exposition 'Lisolo Na Bisu : Le soldat congolais de la Force publique (1885-1960)'.

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 185 | Chemin de La Hulpe

    genval,sentiers,parc de genval,colombier,musée de l'eau et de la fontaine

    Début 20ème siècle - A droite, le Colombier normand et sa Faisanderie faisaient partie du Parc ornithologique qui s'était développé au début du 20ème siècle dans le Parc de Genval-les-Eaux. A l’extrémité, la tour à toiture conique n’est plus séparée du chemin de fer que par un large sentier aujourd’hui oublié. Après avoir longtemps dominé les voies sur la majeure partie de son tracé, il plongeait le long du talus pour rejoindre la rue de la Tasnière sans devoir emprunter les chemins du parc, propriété privée (II, p. 102).

    genval,ligne 161,colombier,parc ornithologique,musée de l'eau et de la fontaine

    5.2011 © Francis Broche

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 184 | Résidence des Vétérans Coloniaux

    Home des véterans coloniaux Genval.jpg

    1949 - Une nouvelle destinée est réservée à l'Hôtel Normandy de Genval, celle de résidence pour personnes âgées. Dans un premier temps, elle fut transformée en hospice pour des vétérans coloniaux. Dénommé initialement 'Le Gui', le home sera surtout connu sous le nom de 'Résidence des Vétérans Coloniaux'.

    genval,normandie,normandy,home des vétérans coloniaux,stanley

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 181 | Une partie du Château

    rixensart,chateau de rixensart,cour interieure1906 - L'imposante tour-porche franchie, le visiteur découvre la cour intérieure, bordée de galeries. "Au début du 20ème jusqu'aux années trente, colonnes et murs étaient envahis par des plantes grimpantes fort anciennes et la cour était couverte d'un tapis herbeux avec, au centre, une plate-bande ronde fleurie. Des photographies datant des années cinquante montrent, au centre de la cour, une fontaine à bassin en faïence bleue de style espagnol moderne. Actuellement, grimpants, gazon et fontaine ont disparu. Les façades sont propres, dégagées et rythmées par des fenêtres à croisée et des arcades sur un fond rose harmonieusement tacheté de blanc. Sur le sol, délimité par un trottoir pavé, s'étale un tapis de gravier rose comme dans l'avant-cour" (VI).


    Cette cour d'honneur est "
    rythmée par des fenêtres à croisées et des arcades portées par des colonnes toscanes sur un fond rose harmonieusement tacheté de blanc (4). Les ailes nord et ouest ont été bâties en 1631 et 1648, ce qui autorise à les attribuer, respectivement, à Pierre-Ernest de Gavre, et à Philippe-Hippolyte-Charles Spinola" (VI). Les galeries des ailes sud et est, "elles ont été achevées en 1660 et 1662" (4).

    Des Gavre aux Spinola

    "Pierre-Ernest de Gavre, et sa femme Isabelle-Catherine de la Marck ayant partagé leurs biens entre leurs enfants, le domaine de Rixensart échut à Dominique-François. Ce dernier mourut en Espagne le 12 novembre 1640 sans contracter mariage. Une clause du testament paternel prévoyant cette possibilité, c'est sa sœur Françoise-Conradine qui devint propriétaire du domaine de Rixensart"
    (VI).Françoise-Conradine de Gavre épousa le 2 avril 1646 (*) Philippe-Hippolyte Spinola (voir photo 88).
    __________
    (*) L.J.P.C.D.S., Quartiers généalogiques des familles nobles des Pays-Bas, Cologne, 1776 + Justin de PAS, Notes pour servir à la Statistique Féodale dans l'étendue de l'ancien Bailliage et de l'Arrondissement actuel de Saint-Omer, éd. Mémoires de la Société des Antiquaires de la Morinie, tome XXXIII, Saint-Omer, 1921-1924

    Variante

     

    rixensart,chateau de rixensart,cour interieure

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 178 | La Pommerage

    La Pommerage vue de la Villa No Maujone 1.2013  Philippe Jacquet.JPG

    Photo de La Pommerage (rue du Cerf), prise depuis la Villa No Maujone à Genval. «A gauche (en A3), le Vieux chemin de l'Helpe, et en A1 les bâtiments des anciennes papeteries Intermills à La Hulpe», précise Philippe Jacquet. «Au fond, le bois dans lequel coule paisiblement l'Argentine et qui sépare la rue du Cerf de la ligne de chemin de fer Bruxelles-Luxembourg».

     OBJECTIF RIXENSART  > Ferme de la Pommerage

    La Pommerage vue de la Villa  No Maujone 8.2012 © Philippe Jacquet.JPG

    août 2012 © Philippe Jacquet

    Collection | JACQUET Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 177 | Rue des Juifs

    Rue des Juifs Rosières Saint-André Collection Michel Delabye 

    1930 - Le « Plan parcellaire de la commune de Rosières avec les Mutations », établi par Popp Philippe Christian entre 1842 et 1879, nous apprend qu’une rue des Juifs existait à Rosières. Elle était toujours dénommée ainsi en décembre 1949. Elle partait de l’actuelle rue du Panorama et rejoignait la ‘Drève de Rosier Bois’ à hauteur de la ferme de Woo. La Drève de Rosier Bois se prolongeait d’ailleurs jusqu’à la Verte Voie.

    Collection | DELABYE Michel Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 176 | Cérémonie en hommage à trois paroissiens fusillés par les Allemands

    evenements,genval,monuments,place communale,fusilles

    17 juin 1945 - Cérémonie en hommage à trois paroissiens fusillés par les Allemands. Trois paroissiens de Saint-Sixte arrêtés par la Gestapo ont été fusillés début 1943 : "Alexandre Ancart et Georges Rouchaux, tous les deux à Bourg-Léopold, et Maurice Van Diest au Tir National". Dans sa Monographie de Genval (p. 73), Adrien Tonnet, curé à la paroisse Saint-Sixte de 1923 à 1962, consigne le 17 juin 1945 : "Au cours d'une cérémonie grandiose les corps des fusillés sont ramenés à Genval".

    Rapatriement fusillés genvalois 17 juin 1945 Place communale Collection Luc Debource (1)

    Suivant Wikipedia, "Ancart A. (41), Rouchaux G. (48) et Van Diest M. (41) font partie des 185 patriotes exécutés au Fort de Breendonk". Sur le site de Bel-Mémorial, on apprend que

    - Alexandre Ancart est né le 16 mars 1902 (1) à Cortil-Noirmont (BW), et, pour avoir transporté des armes, fusillé à Bourg-Léopold (1) (et non à Breendonk) le 6 janvier 1943
    - Georges Rouchaux est né le 28 décembre 1895 à Ixelles, et fusillé à Breendonk le 6 janvier 1943
    - Maurice Van Diest est né le 5 novembre 1902 à Wavre (BW), et, pour possession d'armes, fusillé à Breendonk le 13 janvier 1943.

    evenements,genval,monuments,place communale,fusilles 

    __________
    (1) suivant son avis mortuaire

    Collection | DEBOURCE Luc Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 175. Randophoto 2007

    Randophoto 2007 Thème Rouge Prix Public Collection Centre Culturel de Rixensart

    16 et 17 juin 2007 - Photo présentée par Stéphanie Philipsen (Rosières) à la Randophoto 2007. Prix du public pour le thème « rouge ».

    Ce concours de photos était organisé par le Centre Culturel de Rixensart dans le cadre de la 7ème Randonnée d'Artistes. Les participants étaient invités à exploiter au maximum leur créativité tout en étant confrontés à trois obligations :

    - trois thèmes imposés : « caché », « fermé le dimanche », « rouge »
    - un délai imparti
    - une réflexion lors de la prise de vue (les photos ne pouvant être ni recadrées ni corrigées)

    L'édition 2010 de la Randophoto est organisée du 19 au 20 juin 2010 (voir Visages de Rixensart)

    Collection | CENTRE CULTUREL de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 169 | Villa Beau-Site

    genval,villa beau-site,combattants,art nouveau,paul hamesse

    août 2014 - « Ce fleuron de l’Art Nouveau vient de subir un sacré lifting. Construite en 1908, la villa n’avait jamais été restaurée. L’architecte Pierre Hebbelinck a effectué un travail considérable. Le bâtiment a retrouvé ses couleurs d’origine, alors que de nombreux éléments ont été valorisés », écrit Xavier Atout mi-2012 (1).

     OBJECTIF RIXENSART  > Villa Beau-Site

    __________

    (1) ATTOUT Xavier - Une villa de Paul Hamesse retrouve la lumière, dans Espace-Vie n° 223, juillet-août 2012, p. 8-9.

    Collection | PETIT Christian Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 166 | Restaurant de la Gare

    rixensart,horeca,gares,gare de rixensart,corvillain

    1904 - "Cette ancienne carte postale de Rixensart a été envoyée par Elise Jacquet, soeur de mon grand-père, à son frère Edmond alors élève au Collège de Bellevue à Dinant. Cette carte peut être datée entre janvier et juillet 1904. C'est le 8 janvier de cette année que leur père, Auguste Jacquet, devenait chef de gare à Rixensart", raconte Philippe Jacquet.

    rixensart,horeca,gares,gare de rixensart,corvillain

    2010 © Monique D'haeyere

    Collection | JACQUET Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 161 | Sous-station électrique

    rixensart,mjc,ligne vicinale,avenue de merode

    1960 - "Un tram de type 'S' débouche de la future avenue Marchal et va passer, avenue de Merode, devant la sous-station électrique qui deviendra la Maison de Jeunes", indique Paul Stevens du Cercle d'Histoire de Rixensart.

    Tout en se référant à l'ouvrage de Paul Stevens (XIII), Jean-Claude Renier (CFR) y ajoute que "
    la ligne était alimentée en courant continu de 600 volts et par deux sous-stations électriques. L'une se trouvant derrière le dépôt de Mont Saint Jean et la seconde avenue de Merode à Rixensart".

    rixensart,mjc,ligne vicinale,avenue de merode 

    2008 © Eric de Séjournet

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 160. Un coin du lac

    161. Un coin du lac Collection Cercle d'Histoire de Rixensart

    Après 1905 - Ponton d’embarquement situé devant l’hôtel ‘La Maison du Seigneur’. "Observez la courbe de l’avenue Hoover et l’absence de toit à la tour de l'Etablissement des Eaux minérales", invite le Cercle d'Histoire de Rixensart (voir notice accompagnant la photo 3).

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017