• 278. La Grande Bruyère

    La Grande Bruyère Collection Hommes et Patrimoine.jpg

    1920/1930 - La Grande Bruyère est un des derniers vestiges des grandes landes répandues sur les sables des versants des vallées du Brabant sablo-limoneux jusqu’au début du 20ème siècle, écrivait l'asbl Hommes et Patrimoine en 2004.

    Le site de la Grande Bruyère se situe sur le sommet d’une colline de sables tertiaires du Bruxellien, fortement podzolisés, d’à peu près un hectare, dont une partie du sable fût exploitée. Une partie basse est séparée d'une partie haute par l’ancien front d’exploitation de la sablière (talus en pente vers le nord). La partie basse du site, au nord, est aplanie et couverte d’une végétation ouverte. La partie sud inexploitée consiste en une petite lande à callune piquetée de bouleau, cerisier tardif, chêne d’Europe et d’Amérique.

    La zone longeant l'avenue Franklin Roosevelt a été fortement érodée lors de la construction de celle-ci dans les années 1940, et présente un relief fort accidenté avec une forte recolonisation par la callune. Ce site faisait office depuis des siècles de parcours à ovins. Le sable est globalement peu apparent; par contre, une partie du talus de la route, incendié vers 1992, est en phase de recolonisation par la végétation, le sable affleurant en quelques zones.

    Un véritable plan de gestion sera nécessaire pour redonner à la Grande Bruyère sa vocation paysagère initiale, c'est-à-dire agropastorale.

    Cliquez sur les cartes pour les agrandir ...

    La Grande Bruyère Ferraris 1777.jpg

     

     

     

     

     

     

    Carte Ferraris de 1777

    La Grande Bruyère Rixensart 2010.jpg

     

     

     

     

     

     

    Google Maps de 2010

    Collection | HOMMES et PATRIMOINE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 277 | Ferme de Froidmont

     

    rixensart,fermes,froidmont

    1974 – Posté à l’entrée de la Ferme de Froidmont, Jean-Claude Renier a fixé définitivement sur sa pellicule à un moment crucial de l’histoire de ce lieu : sa transformation et sa rénovation. Notez que sur l’ancienne porte un écriteau prévient : "Défense de circuler sur les chantiers sous peine d'amende".

    La Ferme de Froidmont comportera quatre ailes, dont trois seront utilisées par la Communauté des Dominicains. « Dans le même espace de la cour, on trouvera, au Nord, les locaux paroissiaux ; au Sud, l’habitation des dominicains et les locaux communs (réfectoire, cuisine, salle de séjour, oratoire) ; à l’Ouest, les logements des autres membres de la communauté ; enfin, à l’Est, un centre d’accueil et une bibliothèque, le tout restant en communication avec l’extérieur par deux grandes portes cochères toujours ouvertes. Le « projet Froidmont », c’est d’articuler tout cela en une communauté de vie, de travail et de prière au service de l’Evangile et du monde »*, écrit L. Kroll, architecte.

    _____

    (*) HEMELEERS Jacques (Curé de Saint-Etienne de Froidmont), Venez à Froidmont, Rixensart

    rixensart,fermes,froidmont 

    7.2015 © Monique D'haeyere

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 274 | Parc ornithologique - La Ferme

    genval,jardin ornithologique,versailles,hameau du petit trianon

    après 1918 – La Ferme est un des premiers éléments du Hameau du Petit Trianon de Versailles qui, avec la Maison de la Reine (Maison du Seigneur), la Laiterie et la Tour de Marlborough, a été reproduit vers 1904 dans le Parc de Genval-les-Eaux. Il abrita le centre du Jardin ornithologique (II).

    genval,jardin ornithologique,versailles,hameau du petit trianon genval,jardin ornithologique,versailles,hameau du petit trianon

    1996 © Syndicat d'Initiative de Rixensart                         3.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 269. Chaussée de Wavre

    269. Chaussée de Wavre à Bourgeois 1923 Collection Monique D'haeyere.jpg

    1923 - Appelée jadis chemin d’Ohain à Limal et à Wavre (1732), ou chemin de Renipont (1850), la chaussée de Wavre est un très vieux chemin, « pré-celtique », comme le croît Paul Buffin (I). « Il traverse le champ du Bourgeois, inhabité mais très bonne terre de culture déjà mentionnée en 1505 comme champ du Bugois ou campagne du Bourgeois en 1638. Les cartes de 1850 (Popp) et de 1906 n’y indiquent qu’une seule maison, près de la chaussée de Lasne.

    « En 1915, une proposition de pavage de la chaussée fut refusée », raconte Paul Buffin (I), « elle n’était pas considérée comme une voie de communication, ni comme une zone d’habitat. De plus, la caisse communale ne pouvait se permettre une telle dépense, refrain déjà bien connu à l’époque. Aujourd’hui, la chaussée s’orne du château d’eau construit en 1959 et ne nous laisse plus entrevoir que quelques cultures. Un lotissement, comprenant des maisons sociales, est dessiné vers 1970, à l’entrée de la chaussée de Wavre ».

    269B. Chaussée de Wavre 2010 © Monique D'haeyere.JPG

     

     

     

     

     

     

    2010 © Monique D'haeyere

    Collection | D'HAEYERE Monique Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 267. Avenue Léopold

    267. Avenue Léopold 1999 © SI Rixensart.jpg

    1999 – « Le quartier dit 'royal' fut créé en 1951 et s’étendit de l’avenue Royale au chemin de fer et de la rue de Froidmont au Pèlerin. Le talus très accentué que gravit l’avenue Léopold et le bois qu’elle traverse s’appelaient la bruyère Bloquia ou encore le Plateau Aride, le sol n’étant que du sable. Un bombardier Lancaster anglais, revenant d’une mission en Allemagne, s’y abattit en 1944, sur l’emplacement des villas portant actuellement les n° 1 et 2. L’équipage eut la vie sauve grâce aux parachutes et à la résistance mais fut capturé par les Allemands peu de temps après », raconte Paul Buffin (I).

    Collection | SYNDICAT d'INITIATIVE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 266 | Saules têtards

    Rue de Bierges © Hommes et Patrimoine.JPG

    1995/1997 - Dans la prolongement de ce sentier on reconnaît l'église Saint-André de Rosières. Ce sentier longe la rue de Bierges et est caractérisé par un alignement d'arbres côté chaussée, et ... l'était encore fin du 20ème siècle par un alignement de saules têtards, côté vallée de la Lasne.

    A partir de 2009, la santé des saules s'est rapidement dégradée.

    rosières,saules tétards,rue de bierges,vallée de la lasne

    4.2009 © Eric de Séjournet                                               10.2014 © Eric de Séjournet

    Collection | HOMMES et PATRIMOINE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 264 | Villa Franco-Belge

    villas,rond-point

    Villa Franco-Belge à l'angle de l'avenue du Rond-Point et de l'avenue des Sept Bonniers à Rixensart. « L’avenue du Rond-Point n’a d’autre caractéristique que de ne pas arriver au Rond-Point. C’est, en quelque sorte, une réédition de la rue de l’Institut où il n’y a pas d’institut », écrit Paul Buffin (I).

    villas,rond-point

    Avenue du Rond-Point 2010 © Eric de Séjournet
    Avenue du Rond-Point 2013 © Eric de Séjournet        Coté ouest (av des Sept Bonniers) 2012 © Cedric Muscat

     

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 262. Emile Detienne, tombé au Champ d’Honneur à l’Yser en novembre 1914

    262. Emile Detienne novembre 1914 Collection Cercle d'Histoire de Rixensart.jpg

    1914-1916 - Annonce pour une messe anniversaire célébrée en l’église de Rixensart le lundi 12 juin 1916, à la mémoire d’Emile Detienne, soldat au 9ème Régiment de Ligne, fils des époux J.-B. Detienne-Nicaise, né à Rixensart, le 28 mai 1887, tombé au Champ d’Honneur à l’Yser en novembre 1914.

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 260 | Gare de Genval

    genval,gare de genval,554.18,autorail

    1991 - Intéressante photo faisant partie du patrimoine industriel de Genval. En effet, trois éléments s’y retrouvent simultanément : la gare de Genval avant rénovation, et sur l’arrière plan, toutes deux démolies, l’ancienne gare (en C2) et, la tour à charbon (en C1). Cette dernière alimentait les locomotives à vapeur assurant le transport des marchandises des Papeteries de Genval.

    Le 554.18, photographié à Genval par Marc Petit, est un autorail de la série 46, de type 554. « A la fin de la seconde guerre mondiale, un besoin criant d'autorails se fait sentir pour reprendre le trafic sur les lignes non électrifiées, de nombreux engins ayant été endommagés ou détruits au cours du conflit. Pour renflouer rapidement le parc, la SNCB décida de commander des engins légers pour le trafic touristique (principalement autour de Bruges et de Visé) » (cf www.belrail.be)

    genval,gare de genval,554.18,autorail 

    mai 2009 © Henri van Mons

    Collection | PETIT Marc Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 258. Monastère de l'Alliance et Ferme de Froidmont

    Montage Vallée de Froidmont © Jean-Claude Renier.jpg

    20 août 1974 - Jean-Claude Renier gratifie les Internautes de Rétro Rixensart d’un cliché exceptionnel. Muni d’un ZEISS IKON à soufflet (Nettar) objectif 1 :4,5 anastigmat (négatif au format 60 x 90) …, - les connaisseurs apprécieront, il a ‘fixé’ pour nous sa 'Vallée de Froidmont'.

    En fait, des deux photos ci-dessous (cliquez pour les agrandir), il a fait un montage panoramique, permettant de visualiser à la fois le Monastère de l'Alliance (à gauche) et la Ferme de Froidmont (à droite). De gauche à droite, on observe encore qu’aucune construction ne longe l’avenue de l’Europe, que l’avenue du Touquet ne compte que quelques maisons éparses. A l’angle du Sentier du Meunier et de l’avenue du Touquet, un panneau mentionne : « Domaine de Froidmont ».

    Ce témoignage iconique et historique est l’archétype recherché par Rétro Rixensart. Merci à vous aussi d’ouvrir vos fonds de tiroir et de les partager avec tous les Rixensartois.

    Vallée de Froidmont © Jean-Claude Renier.jpg  Vallée de Froidmont © Jean-Claude Renier (1).jpg

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017