893 | Procession à Rixensart

rixensart,froidmont,chemin de fer,tunnels,processions,collin,tilquin,église sainte-croix,rue robert boisacq,avenue de merodeEn juin 1950, le père de Jean-Claude Renier fixa avec son appareil photo Zeiss Ikon format 6 x 9 une procession à Froidmont, probablement celle de la fête du Saint-Sacrement (1), le 11 juin 1950. Partant de l’église Sainte-Croix, cette procession empruntait la rue de Froidmont et passait sous le pont du chemin de fer pour se diriger vers la rue Alphonse Collin, l’avenue Tilquin et la rue Robert Boisacq, pour rejoindre son point de départ, par la rue de l’Eglise.

La procession vient de passer sous le pont du chemin de fer et aborde la rue Alphonse Collin. La grande fille se trouvant sur l’avant-plan à droite représente la Sainte Vierge et s’appelle Arlette Rouaud. Au centre de l’image, une fille porte un fagot de bois. Elle représente Sainte Bernadette, car celle-ci eut une apparition de la Vierge en allant chercher du bois. Juste derrière elle, la fille portant des lunettes et des fleurs dans les cheveux est Christiane Vanderbeeken, habitant rue des Ecoles. Elle était la fille d’un grand résistant tué par les Allemands, à la Libération en 1945, à Ohain près du lieu-dit actuel, les Marnières.

 

 

 

 

 

  

rixensart,froidmont,chemin de fer,tunnels,processions,collin,tilquin,église sainte-croix,rue robert boisacq,avenue de merode

La procession tourne dans la rue Alphonse Collin. Marcelle Dupuis se trouve au centre de l’image et porte un coussin sur lequel se trouve un objet du chemin de croix : le fouet. La deuxième fille à partir de la gauche est Fernande Dujardin (†).

A remarquer sur cette photo, la ligne de chemin de fer qui n’est pas encore électrifiée (elle le fut en 1956). On y aperçoit en B1 un poteau pour la caténaire du tram et à l’extrême gauche en A1, un sémaphore de la signalisation mécanique du chemin de fer. On peut voir aussi les pavés blancs qui couvraient, à l’époque, toute la rue de Limal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rixensart,froidmont,chemin de fer,tunnels,processions,collin,tilquin,église sainte-croix,rue robert boisacq,avenue de merodeLa procession est maintenant dans la rue Alphonse Collin, juste avant d’arriver à l’avenue de Merode. On remarque, à gauche (en A1), une partie du café faisant le coin de la rue A. Collin et de la rue R. Boisacq.

Sur l’avant plan, Marcelle Dupuis porte le coussin sur lequel est déposé le fouet de la flagellation. A gauche sur la photo, une figurante expose le suaire du Christ. Juste derrière celle-ci, Julia Buffin (en noir) et son fils.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rixensart,froidmont,chemin de fer,tunnels,processions,collin,tilquin,église sainte-croix,rue robert boisacq,avenue de merodeSur l’avant plan, Marcelle Dupuis, portant le coussin avec le fouet. A droite, Cécile Loppe (Mme Newman), ancienne directrice de l’école communale du centre, portant le calice. En A2, une petite fille exhibe une banderole indiquant « La Passion ».

La maison se trouvant en B1/C1 était une droguerie. Ensuite, ce commerce est devenu la mercerie ‘Le bonheur des dames’.

 

rixensart,froidmont,chemin de fer,tunnels,processions,collin,tilquin,église sainte-croix,rue robert boisacq,avenue de merode

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur cette photo nous voyons en A1 et sur l’avant-plan, Georgette Mataigne (†). Au milieu des trois personnes, en C1, Marcelle Genné, fille de Guy Genné (des Transports Genné). La fille à l’extrême droite (C2) est Marcelle Simon.

A l’arrière-plan on distingue de gauche à droite la mercerie ‘Au bonheur des dames’ et le salon de coiffure tenu par Marcelle Francis et René Rosier.

-----
(1) La Fête du Saint-Sacrement (2 dimanches après la Pentecôte) a été instituée au Moyen-Age pour commémorer la présence de Jésus-Christ dans le sacrement de l’eucharistie. Les processions de cette fête que l’on appelait autrefois la Fête-Dieu apparaissent à la fin du XIIIe siècle. Pendant la procession, le prêtre portait l’Eucharistie au milieu des rues pavoisées et tapissée de pétales de roses par les enfants.

Les commentaires sont fermés.