• 659 | La Maison du Seigneur

    genval,lac de genval,maison du seigneur,horeca

    ‘Bizarrerie de l’architecture touristique, la Maison du Seigneur, aujourd’hui disparue, a eu son heure de grande gloire hôtelière. Le luxe de ses chambres était aussi réputé que le confort de ses salons. Cette curieuse construction était la réplique fidèle de la demeure seigneuriale du Hameau de Marie-Antoinette à Versailles’, écrit Georges Renoy (XVII).

    genval,lac de genval,canotage,maison du seigneur,horeca 

    5.2015 © Monique D'haeyere

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 656. Monastère de l'Alliance

    rixensart,monastères,alliance,bénédictines

    1968-1969 - voir les notes accompagnant les photos 95, 179 et 215.

    En la fête de l'Alliance, lundi de Pentecôte, une Eucharistie solenelle a été présidée par Monseigneur Jean-Luc Hudsyn (1) le 28 mai 2012 à l'occasion de l'inauguration de l'église renouvelée. 

    -----
    (1) Evêque titulaire de Apt (France) et Evêque auxiliaire de Malines-Bruxelles. Il a en charge le Vicariat du Brabant wallon.

    rixensart,monastères,alliance,bénédictines rixensart,monastères,alliance,bénédictines

    2010 © Monique D'haeyere                                           avril 2010 © Monique D'haeyere

    Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 655. Le culot de l'église

    655. Le culot de l'église à Genval c Jean-Claude Renier.jpg

    Le culot de l’église … Saint-Sixte. ‘Bâtie en 1872, elle n’offre rien de particulier si bien que ses abords sont infiniment plus pittoresques’, estime Georges Renoy (XVII).

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 654 | Brasserie Clément

    genval,horeca,chez clement

    Début 20e - Dans les années 1900 à 1920, âge d'or de la carte postale, des hôtels, restaurants, brasseries vont utiliser ce support comme moyen publicitaire. Souvent le propriétaire posera avec sa famille ou ses employés.

    Un siècle après, la même photographie connaît une seconde vie pour un message publicitaire similaire, ici en l'occurrence au profit d'un restaurant genvalois portant le nom Chez Clément, 230 rue de la Bruyère.

    Collection | DOMINÉ Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 652 | Château de Rixensart

    rixensart,château de rixensart,étangs,drève des étangs,sentier 64,merode

    vers 1960 - photo du Château de Rixensart prise par René Delbrassinne à partir de la drève des Etangs.

    "De par ses sites vallonnés autant que par ses nombreuses avenues bordées d’arbres, la commune de Rixensart a reçu à juste titre, le nom de ‘Perle des Ardennes brabançonnes’ (...). L’Administration Communale souhaite ardemment à tous ceux qui s’y installeront ou qui y feront un séjour, le calme et le repos si recherchés en cette vie si mouvementée", peut-on lire dans la brochure rixensartoise ‘Renseignements généraux, éditée en 1960 et destinée e.a. à l’accueil des nouveaux résidents.

    Dans la rubrique ‘Promenades touristiques’, cette brochure reprend une description des promenades n° 1 et 2, comme suit : «Leur départ s’effectue Rue de l’Eglise, près du Château du Prince Henri de Merode. Elles empruntent la ravissante vallée du ‘Ruisseau du Château’ longeant les étangs et le parc privé du dit domaine. Cette drève est accessible aux touristes qui sont instamment priés de respecter étangs, parc et bois».

    rixensart,château de rixensart,étangs,drève des étangs,sentier 64,merode 

    2012 © Monique D'haeyere

    Collection | DELBRASSINNE René Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 651 | Débordement du lac de Genval

    genval,lac de genval,inondation

    15 mai 2009 - En raison de fortes pluies survenues le 14 mai 2009, le lac de Genval a débordé. Les rues avoisinantes ont été envahies par la boue, inondant caves et maisons ainsi que les papeteries et les grands magasins ! Une situation exceptionnelle, du jamais vu de mémoire d'homme, raconte Viviane Quittelier sur son blog (1).

    C’est le genre de risques que l’on rencontre tous les cent ans, estime le bourgmestre Jean Vanderbecken. Et de citer le restaurant La Laguna au lac de Genval où l’on met des repères pour chaque inondation. Le bâtiment date de 1906. Le premier trait remonte à 1911. Celui de 1934 lui est supérieur, celui de 1956 dépasse le précédent. Et celui de 2009 est supérieur à celui de 1956 de 80 cm ! (2)

    -----
    (1) QUITTELIER Viviane, Le lac de Genval, 26 mai 2009
    (2) CHALKLIN Michael, Genval devrait un jour être à l’abri de la Lasne, in Le Soir, 19 mai 2009

    Collection | de SÉJOURNET Eric Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 650. Abbé Léon Foerster

    Abbé Foerster c Jean-Claude Renier.jpg 

    Né en 1900, l’abbé Léon Foerster fut curé à Sainte-Croix à Rixensart, de 1951 à 1963, année de son décès. Il fut également professeur au Collège de Braine-l’Alleud, vicaire à la paroisse Saint-Boniface à Ixelles, professeur de religion à l’école moyenne de Schaerbeek, aumônier du Cénacle à Saint-Gilles, aumônier militaire, membre de la Résistance, curé à Bousval et aumônier au monastère du Berlaymont.

    ‘D’après des propos que j’ai recueillis’, raconte Jean-Claude Renier, ‘l’abbé ne mâchait pas ses mots et campait sur certains principes. Il ne fallait surtout pas critiquer l’enseignement catholique, l’armée et le journal « La Libre Belgique » !‘

    ‘Sa tombe se trouve dans le cimetière de Rixensart, rue de l’Institut, à l’emplacement réservé aux anciens combattants (voir ma photo ci-après).’ ‘Vers 1960, à son initiative, on avait dressé un calvaire (croix simple en béton, peinte en blanc, disparue à ce jour) au croisement de la rue de Limal et du chemin du Meunier. Une procession y était organisée et l’on invitait les habitants de la rue de Limal à décorer l’entrée de leur demeure avec des fleurs et des objets religieux pour la circonstance.

    'Je me souviens d’une anecdote : l’abbé était assis à l’arrière d’une voiture, et s’adressait à ses paroissiens au moyen d’un haut-parleur. Précédé du Saint Sacrement, le cortège s’arrêtait devant chaque maison où l’on avait installé une décoration. La voiture s’était arrêtée devant ma maison, située au n° 21 de la rue. L’abbé Foerster s’était adressé en ces termes : « Nous arrivons à la nième station. Nous allons réciter un chapelet pour les non croyants de la rue ».’

    rixensart,rue de limal,curé,résistance,léon foerster 

    2012 © Jean-Claude Renier

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 649 | Villa Roger de Grimberghe

    rixensart,roger de grimberghe

    Initiative philanthropique de Roger Armand Oscar Helman, vicomte de Grimberghe (1), la villa de convalescence pour ‘Enfants Rachitiques Débiles et Estropiés’ a été inaugurée en 1911. Elle est ‘l’œuvre de l’architecte Servais Mayné et s’étend sur un terrain d’environ deux hectares. Une éolienne en assurait l’approvisionnement en eau, au cours des deux premières décennies du siècle. Cette maison devint, par la suite, l’Ecole de Plein Air de la Ville de Bruxelles’ (I, p.143).

    Roger de Grimberghe est né dans le canton de Berne le 25 février 1864, †Berne 9 octobre 1945 (1). ‘Il est le fils naturel du Vicomte Gérard Armand Roger Helman de Grimberghe (1830-1879), ministre plénipotentiaire de la Belgique près de la Porte ottomane (Constantinople). Ce dernier abandonna la majeure partie de sa fortune à ses deux fils naturels et une somme de 500.000 F (l’équivalent de 100 millions en francs en 1999) à la caisse des Hospices civils de Bruxelles’. ‘En 1889, le peintre J. Tosseyn réalise son portrait, qui actuellement repris dans la collection de la commune de Grimbergen’ (2).

    -----
    (1) de SÉJOURNET Eric, Livre de raison des Séjournet, de 1384 à nos jours, les générations Séjournet et les familles alliées, tome III, chap.VI/7, 2010-2012

    (2) MOREAU Catherine et MEUWISSEN Eric, Nature en liberté au parc du Héron à Rixensart - Plusieurs propriétés d'hommes illustres , in Le Soir, 20 juillet 1999

     

    rixensart,roger de grimberghe 

    12.2013 © Monique D'haeyere

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 647 | Cloche de Froidmont

    647. Cloche de Froidmont © Christian Petit.jpgL’église Saint-Etienne de Froidmont a été inaugurée le 25 décembre 1976 (I). Toute information à propos de la date d'installation de sa cloche est la bienvenue. Sur celle-ci on peut lire : anno 1932.

    Collection | PETIT Christian Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 646 | Armoiries de Genval

    5 19490515 Blason de Genval.JPG

    ‘Ce fut le 15 mai 1949 que des armoiries furent attribuées à la commune de Genval’ (1).

    Description : Parti, au premier, d’azur à trois colonnes d’or rangées et au second d’or à trois besaces d’azur.

    __________
    (1) Tout connaître sur Genval, 1966, p.15

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 643. Un bombardier Lancaster s'écrase à Rixensart

    rixensart,léopold,quartier royal,lancaster,guerres,bombardier

    ‘Le 11 mai 1944, vers une heure du matin, de retour d’un raid sur la gare de formation de Louvain (1), un Lancaster (2) piloté par Bruce Cunningham, s’écrasait dans le bas de l’avenue Léopold à Rixensart. Il avait été abattu par un chasseur Messerschmitt. L’équipage eut la vie sauve grâce aux parachutes. Le pilote néo-zélandais tomba sur le toit du café ‘La Lanterne’, l’actuelle agence de la SNCI, place de la Vieille Taille’, écrit Paul Buffin (3) en 1996.

    Un autre membre de l’équipage était ‘tombé sur le toit de la maison d’Henry Debroux, avenue de la Paix. Celui-ci avait aidé l’aviateur à descendre de son perchoir et l’avait confié ensuite à la Résistance. Selon Armande Naassens, fille d’Henry Debroux, ‘quelques mariées eurent pendant cette période de guerre leur robe de noces confectionnée dans la soie magnifique des parachutes, un cadeau qui était tombé du ciel’, souligne encore Paul Buffin. ‘Armande Naassens possède toujours une bague réalisée avec du métal provenant du Lancaster abattu’.

    ‘Reginald Brailsford (4) fut recueilli à sa chute par un résistant AS, Robert Ivens du 14 avenue Marie-Henriette à Rixensart. Il passa une nuit chez Mme Beaujean à l'avenue Maréchal Foch et fut conduit le 14 mai chez Eugène Cantillonau 34 rue de Pervyse à Etterbeek. Il est alors hébergé dans le module de Fernand Verbeke pour Anne Brusselmans’ (5).

    Equipage : Bruce Cunningham, A. Winterford, Robert John Ramsey, Fred Brown, Bleddyr Roberts, Reginald Brailsford et John Stone (6)

     

    TEMOIGNAGES (7)

    Roger MELOTTE : « Un bombardier anglais s’est écrasé dans le bois, près de l’avenue Fond Marie Monseu. Le bourgmestre Evrard m’avait demandé d’aller monter la garde près des débris de l’appareil avant que les Allemands viennent chercher les restes. Les Allemands sont venus avec des cercueils, croyant qu’il y avait des morts dans l’avion écrasé. Deux aviateurs avaient pu sauter de l’avion. Il y en avait un qui était tombé près de chez nous dans la prairie et l’autre était tombé sur le talus du déblai du chemin de fer. Sur ce dernier qui essayait de s’enfuir, les Allemands ont tiré et il fut touché. Les Allemands sont venus chez nous pour avoir une échelle et deux hommes pour transporter le blessé vers le café Motteu de l’avenue de Merode (il y avait aussi le café Buffin au coin de la place de la Veille taille et de l’avenue de Merode). Mon père, Emile, est parti avec Guillaume Syben, qui habitait juste à côté de chez nous. L’aviateur était un Néo-Zélandais et était blessé juste au-dessus du cœur ».

    « Guillaume avait demandé une cigarette aux Allemands, mais ceux-ci n’ont pas voulu lui en donner. On a du le calmer car Guillaume voulait frapper ceux-ci ».

    « Le blessé a été emmené en ambulance vers une clinique, mais le docteur Laermans de Rixensart, ayant consulté celui-ci, nous a déclaré plus tard qu’il ne survivrait pas à ses blessures. Nous n’avons plus eu de ses nouvelles ».

    « Nous avons eu le parachute d’un des pilotes et nous sommes allés le cacher dans une serre avec Guillaume. Ma mère en a eu une blouse en soie ».

    Marcelle DUPUIS : « Un parachute était bien tombé à hauteur de la rue Albertine. Du magnifique tissu, récupéré par les voisins ont permis la confection de blouses, robes et chemises ». 

    -----
    (1) Extrait du journal du Bomber Command : ‘126 Lancasters and 6 Mosquitos of Nos 3 and 8 Groups attacked the railway yards at Louvain near Rennes (?) but the main weight of the bombing hit the railway workshops and nearby storage buildings. 4 Lancasters lost’

    (2) Armstrong Lancaster Mk II, LL739, JI-M

    (3) BUFFIN Paul, Tombés du ciel, in Chroniques CHR N° 27, p.23, 3e trimestre 1996

    (4) Reginald Brailsford

    (5) Comete Kinship Belgium et Le réseau Comète

    (6) Bomber Command Losses Vol.5 – W R. Chorley / The Bomber Command War Diary – M. Middlebrook, C. Everitt / Footsteps On The Sands Of Time – O. Clutton-Brock

    514 Squadron - Lancaster II LL739 JI-M / Op. Leuven

    The aircraft took off from Waterbeach to bomb railway yards and was shot up it is believed, by a Fw190 while leaving the target area. A fire started in the starboard inner engine and within seconds the entire wing was engulfed in flames. All baled out. P/O. Cunningham RNZAF landed on the roof of a cafe at Rixensart (Brabant) Belgium, while P/O. Winterford found himself on a nearby rail line where an alert German patrol thought they had caught a saboteur and before he could prove otherwise, he was shot in the leg. F/O. Ramsey and Sgt. Brown evaded capture for a while, but were eventually arrested by the Gestapo

    (7) RENIER Jean-Claude, Témoignage de Roger Mélotte et de son épouse Andrée Bouchonville, enregistrement audio réalisé chez Roger Mélotte, Rixensart, 17 juillet 2011

    Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 642 | Villa Rossel

    genval,rossel

    début XXème siècle - Cette villa est "probablement contemporaine du lac ou construite immédiatement après la création du plan d'eau", écrit Roger Ghyssens (II). La Villa Rossel, du nom du fondateur du journal Le Soir, "s'accompagnait d'un véritable 'parc dans le Parc', avec ses allées, ses pelouses et parterres, ses sources et cascades, ses étangs, ses rochers".

    genval,rossel 

    4.2015 © Monique D'haeyere

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 641 | Résistants rixensartois morts en service commandé

    rixensart,monuments,résistance,fusillés,cimetière,déportés

    1940-1945. Face à ce monument, inclinons-nous avec émotion devant les noms des fusillés et résistants qui, durant la Seconde Guerre mondiale, ont donné leur vie pour un monde meilleur, pour lutter contre l’ennemi, pour la liberté. Sur cette carte postale commémorative, leurs noms sont publiés par ordre alphabétique, accompagnés d’un portrait.

    Dessiné par l’architecte Dupuis Ach., ce monument a été édifié dans le cimetière de Rixensart par les entrepreneurs Mortier Fr., Mayne C. et F.. Sur le monument nos héros rixensartois sont répartis de la façon suivante, chaque nom étant précédé ou suivi d’une photo en médaillon.

    A gauche, les fusillés :

    Boisacq Robert : il naquit à Wavre le 26 novembre 1904. Droguiste (peintre en bâtiment à Rixensart), membre de la Résistance, époux de Louisa Flémal. « Les Allemands ayant trouvé, lors de leur perquisition, un fusil caché dans un puits de son jardin » (I, p 74), il fut arrêté le 17 décembre 1942 et fusillé à Breendonk le 6 janvier 1943 (*).

    Sur sa carte de deuil il est écrit : « Il a obéi au devoir; il a souffert pour le devoir; il est mort pour le devoir. Le soldat qui donne sa vie pour défendre l’honneur de sa patrie et pour venger la justice violée accomplit un acte de charité qui a été béni par notre Seigneur lui-même : « Nous n’avons pas de meilleur moyen de pratiquer la charité que de donner notre vie pour ceux qui nous aimons » Jeunes gens, faites de votre vie l’hymne de votre gratitude fidèle envers ceux qui comme Robert Boisacq ont sacrifié tout le sang de leurs veines et tous les rêves de leur coeur avec la suprême joie et l’enthousiaste espoir de voir se lever derrière eux une jeunesse digne de reprendre en mains le drapeau aux trois couleurs rougi de leur sang ». La lecture se termine par une citation de Louis Veuillot : « Il n’y a pas de mort, il n’y a pas de séparation. Il n’y a qu’une absence qui peut finir demain. Nous pleurons mais nous aimons, nous souffrons mais nous croyons, nous ne sommes pas écrasés mais A GENOUX ».

    Collin Alphonse : né à Léglise le 23 septembre 1909, employé communal à Rixensart, résistant, arrêté le 18 décembre 1942, fusillé à Breendonk le 6 janvier 1943 (*).

    Croy Albert : né à Genval le 13 août 1917, électricien aux Papeteries de Genval, résistant. « Craignant les représailles de l’occupant, pour sa femme et son fils, et bien que connaissant le sort de ses amis de la résistance, arrêtés avant lui, il avait refusé de se réfugier dans la clandestinité » (I, p.140). Arrêté le 11 janvier 1943, il fut fusillé à Breendonk le 13 janvier 1943 et inhumé au Tir National à Schaerbeek dans l’Enclos des Fusillés

    Deceuster Denis : né à Rixensart le 19 août 1911, « ouvrier aux Papeteries de Genval. Il entra dans la résistance en 1942. Il fut arrêté le 8 janvier 1943 » (I, p.134) et fusillé à Breendonk le 13 janvier 1943 et inhumé au Tir National à Schaerbeek dans l’Enclos des Fusillés

    Dereume Edouard : né à Bruxelles le 20 novembre 1920, habitant « l’ancienne ferme et café ‘Pagne’, rue du Viaduc 53. Il ne semblait pas faire partie du même mouvement de résistance que les autres. Il était néanmoins en possession d’un fusil et de dynamite » (I, p.144). Arrêté le 9 janvier 1943, il fut fusillé à Breendonk le 13 janvier 1943.

    Ladriere Marcel : né à Jumet le 21 juin 1907, combattant de 1940, employé aux Papeteries de Genval, époux de Celina Bierboom. « Arraché de son foyer par la Gestapo à Genval le 19 décembre 1942, et fusillé à Bourg-Léopold » (Source : Souvenir pieux), le 6 janvier 1943. Motif de l’exécution : otage (*).

    Mayné Albert : né à Rixensart le 2 avril 1921, fusillé le 3 septembre 1944

    Tilquin Marcel : né à Rixensart le 7 février 1903, commerçant à Rixensart. « Il transportait et détenait des armes » (I, p.90). Il fut fusillé le 6 janvier 1943 à Breendonk (*)

    A droite, les résistants morts :

    Beeckman Louis : mort à Dachau (Bavière)

    Collart André, résistant, né à Rixensart le 21 novembre 1924, mort pour la Patrie le 3 septembre 1944. Une messe fut célébrée à sa mémoire en l'Eglise de Rixensart, le 31 octobre 1944. Sur la carte de deuil, son père écrivit : "Mon petit André. Tu fus le Premier prisonnier de Rixensart en mai 1940. Tu es le Premier mort pour la délivrance. Si jeune tu avais droit à la Vie, mais tu as accompli ton devoir jusqu'au bout. Ta dernière pensée fut pour nous. Toutes les nôtres sont pour toi".

    Craps Albert

    Francart Jean : né à Rixensart le 28 décembre 1926, arrêté le 18 août 1944, mort à Blumenthal-Schützenhof (Brême) le 19 février 1945

    Georis Roger

    Mathy Camille

    Herman Jean : mort à Lingen (Allemagne)

    Luyckx Louis

    Margraff Oscar : mort au camp de concentration de Gross Rosen en Silésie

    Paquet Jules

    Pirsoul Joseph

    La commune de Rixensart a nommé huit lieux en mémoire des huit fusillés :

    - dans le centre de la commune : rue Robert Boisacq (anciennement rue du Pont), rue Alphonse Collin, avenue Marcel Tilquin

    - devant la gare de Rixensart : Rond-point Albert Mayne

    - autour de l’Athénée Royal de Rixensart : rue Albert Croy, rue Denis Deceuster (« anciennement rue Neuve dans les années trente ») (I, p.134), rue Edouard Dereume (anciennement rue du Viaduc)

    - dans la vallée de la Lasne : sentier Marcel Ladriere

    rixensart,monuments,résistance,fusillés,cimetière,déportés

    2012 © Eric de Séjournet

    __________

    (*) Le jeudi 7 janvier 1943, l’Oberfeldkommandatur de Bruxelles communique : « En expiation de l’assassinat commis le 31 décembre 1942 sur trois membres de l’armée allemande, et des agressions commises après le 24 décembre, à Bruxelles et dans les environs contre des citoyens belges, les 10 Terroristes suivants ont été fusillés : DUPREZ Pierre, ferblantier à Anderlecht ; DE VALLENS José, employé de commerce à Bruxelles ; VAN DEN HOUVEL Edmond-Léonard, serrurier à Bruxelles-Jette ; LANSEN André, garçon de café à Evere ; ANCART Alexandre, marchand de charbon à Genval ; TILQUIN Marcel, commerçant à Rixensart ; COLLIN Alphonse, employé communal à Rixensart ; ROUCHEAUX Georges, imprimeur à Genval ; LADRIERE Marcel, employé à Genval ; BOISACQ Robert, peintre en bâtiment à Rixensart » (extrait publié dans INTERNATIONAL MILITARY TRIBUNAL, Trial of the major war criminals before the International Military Tribunal of Nuremberg 14 november 1945 - 1 october 1946, Nuremberg, 1949, Volume XXXVII p.377 et 378)

    Collection | de SÉJOURNET Eric Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 640. Route de la Gare

    Route de la Gare (Genval) c Jean-Claude Renier.jpg

    Genval comporte deux sections qui forment deux paroisses : le centre d’une part, constitué par le village proprement dit, et la section de Maubroux, d’autre part, et qui n’est autre que le quartier de la gare (cf Georges Renoy, XVII).

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 639. 'Chez Louis' dans le bois

    genval,estaminet,horeca

    ca 1907 - ‘Chez Louis’ dans le bois (à Genval?). Au-dessus de l’entrée, un écriteau indique : ‘Au repos des voyageurs – estaminet’. Qui peut aider à localiser plus précisément cette photographie ?

    On remarquera à gauche de l’arbre la présence du photographe.

    Cette énigme a été résolue par

    - Marie-Christine P., qui habitait à Genval avant 1994, a reconnu l'estaminet qui "se trouvait 'Parklaan', une parallèle à la 'Meerlaan' qui longe le lac de Genval. Il y a quelques années, l'avenue a été entièrement refaite à l’ancienne, avec pavés, et se trouve sur la commune d’Overijse et non pas de Genval (...). L'estaminet était à la lisière de champs et d’un petit bois privé. J’ai toujours connu ce bâtiment, qui, dans les années 1970 et 1980, était encore debout, mais déjà abandonné. Je l’ai vu se désagréger au fil des années, pour ne plus être qu’un tas de briques il y a encore peu".

    - Serge Watté a retrouvé en mars 2013 la trace de cette maison "dans un endroit quasi inaccessible entouré par des fils barbelés. Le bâtiment est actuellement complètement en ruine. En regardant bien sur la photo que j’ai faite, on peut distinguer : la petite trappe en bas à gauche, les appuis de fenêtres qui sont au niveau des briques, l’ouverture de la porte et la petite voûte de la fenêtre à droite de l’image. Toutes ces caractéristiques sont bien identiques à celles de la photo 639".

    overijse,parklaan,lac de genval,estaminet,horeca

    mars 2013 © Serge Watté 

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 637 | Château Dubost

    Château Dubost (rue du Monastère à Rixensart) c JCR Martin.jpg

    Entrée du Château Dubost, par l'actuelle rue du Monastère à Rixensart.

    "Les Allemands ont occupé le château pendant la seconde guerre", écrit Robert Delbrassinne (IV), en y ajoutant que "les champs à l’arrière du château ont servi de terrain de parachutage d’armes pour la résistance". L’auteur de ‘Souvenirs de mes Cartes Postales’ raconte que "lors de l’offensive du passage de Rhin (1) (…) un planeur allié est tombé dans le champ juste derrière le château (…). Vingt commandos britanniques en sont sortis" … surpris de constater qu’ils étaient en territoire libéré.

    __________

    (1) L’Opération Varsity débute le matin du vendredi 24 mars 1945. Elle est la plus importante opération aéroportée des Forces alliées pendant la Seconde guerre mondiale, impliquant 16000 parachutistes et plusieurs milliers d’avions et planeurs. Objectif : aider les troupes terrestres à établir une tête de pont à Vessel, sur la rive droite du Rhin.

    rixensart,château dubost,villa dubost,rue du monastère,villa rixensart rixensart,château dubost,villa dubost,rue du monastère,villa rixensart 

    10.2010 © Eric de Séjournet                                           1.2009 © Eric de Séjournet

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017