• 776 | Avenue de l'Avenir

    rixensart,froidmont,avenir,ligne 161,chemin de fer

    < 1956 - Photo prise depuis le porche Nord de la ferme de Froidmont, vers l’avenue de l’Avenir, que l’on voit en arrière-plan. Plus en arrière, on aperçoit les remblais de la ligne de chemin de fer.

    "Cette photo a été prise avant 1956, car il n’y a pas encore de supports pour la caténaire. Par contre, on peut apercevoir la ligne électrique du tram W et un sémaphore de la ligne de chemin de fer. Les traditionnels poteaux en bois supportant la ligne téléphonique longent la voie", explique Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart.

    En C2, on distingue le pont du chemin de fer.

    rixensart,froidmont,avenir,ligne 161,chemin de fer

    Ferme de Froidmont, vue depuis l'avenue de l'Avenir décembre 2009 © Eric de Séjournet

    Collection | MEERT Josiane Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 774 | Square de la Résistance

    rixensart,square de la résistance,bataillon de fusiliers,genval,la hulpe,bourgeois

    Cette stèle se trouve square de la Résistance à Rixensart. Elle porte l'inscription "1940-1945 12me ET 15me BATAILLON DE FUSILIERS RESISTANCE LIBERTE PAIX". 

    « La frondaison des arbres vous cache les ailes du vieux moulin », c’est le message lancé le 1er juin 1944 par la BBC (1), ‘le’ signal qu’attendait l’Armée Secrète pour entrer en action en Belgique. Le gouvernement belge «avait prévu de lever sur les territoires libérés des troupes qui, après une formation accélérée, seraient mises à la disposition des commandements britannique et américain», écrit Paul Gennart (2). En effet, «depuis plusieurs années, les esprits étaient préparés à répondre à une telle éventualité (...), les mouvements de résistance à l’occupant étant alimentés par l'afflux dans la clandestinité de travailleurs requis par les Allemands pour remplacer dans leur pays les ouvriers mobilisés (...). 53.700 volontaires de guerre furent recrutés en 1944 et 1945».

    Dès la Libération, des bataillons de Fusiliers (3) furent donc constitués qui, « après une instruction accélérée, furent mis à la disposition des Alliés (…) pour sécuriser les vastes régions non explorées par les blindés américains. Nettoyage de bois et capture de prisonniers sont leur tâche quotidienne », écrit Pierre Bachy (4).

    Parmi ces bataillons belges figuraient les 12e et 15e Bataillons de Fusiliers. Le premier fut créé le 11 décembre 1944 à Charleroi et affecté à la 1ère Armée américaine. Quant au second, il se forma le 12 janvier 1945 à Champion et fut affecté à la 9ème Armée américaine.

    Notons un épisode que certains Rixensartois devraient se rappeler. Fin août 1945, la mission en Allemagne d’un autre bataillon de Fusiliers, le 20e, toucha à sa fin. Cette unité fut relevée le 9 septembre 1945 dans la région d’Oderberg, sur la rive droite du Rhin par la 2e Brigade «Yser» et rentra en Belgique. "Ce 20e Bataillon de Fusiliers fut cantonné dans le Brabant Wallon : l'Etat Major et les 4e et 5e Compagnies à Genval, les autres compagnies à La Hulpe, Rixensart et Bourgeois pour instruction à la «Battle School». On y forma les premiers sergents. (...). Le 5 novembre 1945, le 20e Bataillon fit mouvement vers Bruxelles, à la caserne Saint-Jean, boulevard du Botanique, où il fut notamment chargé de la garde du Palais Royal" (4). Ce bataillon fut dissout le 8 décembre 1945.

    Quant aux 12e et 15e Bataillons de Fusiliers, ils furent dissouts le 10 octobre 1945 et le 28 février 1946.

    -----

    (1) BERNARD Henri, L’armée secrète 1940-1944, UFAS, Ed. Duculot, Gembloux, septembre 1986, p. 94 et 183
    (2) GENNART Paul, Les volontaires de guerre belges de la Libération 
    (3) Un bataillon de Fusiliers comprenait un état-major, une compagnie d’état-major et cinq compagnies de fusiliers. Les bataillons de Fusiliers étaient intégrés par trois dans une Brigade et étaient placés sous contrôle opérationnel des Alliés. Chaque bataillon était composé de 801 hommes (28 officiers, dont 1 aumônier, 104 sous-officiers et 669 caporaux et soldats).
    (4) BACHY Pierre, Le 20e Bataillon de Fusiliers

     rixensart,beau site,square de la résistance, bataillon de fusiliers 

    2012 © Christian Petit

    Collection | PETIT Christian Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 773. Eglise Saint-François-Xavier

    rixensart,bourgeois,églises,saint françois-xavier

    Eglise Saint-François-Xavier, après la seconde transformation faite en 1956. «Les plans furent dressés par l’architecte Roger Mayné, de Rixensart, et les travaux furent l’oeuvre de l’entrepreneur François Mortier, de Rixensart», écrit André de Walque (XIX, p. 14).

    «Les importants travaux entrepris à cette époque ne purent l’être que grâce à la générosité du docteur Lucien Dessy, ancien bourgmestre de Rixensart, président du conseil d’administration des Papeteries de Genval, qui, par ses dispositions testamentaires, avait fait mettre une somme de F 1.500.000 à la disposition du Conseil de fabrique. L’ensemble des travaux exécutés dépassa deux millions, la différence étant entièrement supportée par la générosité des paroissiens».

    Collection | DERELLY Mauricette Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 772 | Maison Communale

    genval,bibliotheques,maison communale,place communale,deuxième maison communale de genval

    Deuxième Maison communale de Genval

    Protégée par une avancée à colonnades, surmontée d'une terrasse balcon, le fronton de l'entrée principale est marqué d'un grand G stylisé. Sur la façade, on découvre les inscriptions MAISON (à gauche) GENVAL (au centre) COMMUNALE (à droite). Le nom de l'ancienne commune est à son tour surmonté de la devise de la Belgique : L'UNION FAIT LA FORCE.

    Une rampe métallique et des marches supplémentaires ont été ajoutées à l'escalier principal.

    genval,bibliotheques,maison communale,place communale,deuxième maison communale de genval

     2009 © Eric de Séjournet

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 771 | La basse cour

    771. Ferme de Froidmont La basse cour © Josiane Meert.jpg

    1950/1952 - Cour intérieure de la ferme de Froidmont.

    A l’avant plan, les pavés en pierres blanches de Gobertange du chemin qui traverse la ferme entre les deux porches. Sur le fumier, le tombereau (*) prêt à être déchargé. A l’arrière plan, les ailes abritant les étables. Au-dessus de la deuxième porte de l’aile gauche, on aperçoit le tuyau provenant de la fosse à purin de l’étable. Ce dernier est prolongé par une manche en tissu pour faciliter le versage dans la citerne à lisier.

    ----
    (*) Tombereau : voiture de charge hippomobile ou tirée par des bœufs, composée d'une caisse montée sur des roues et qui peut être déchargée en basculant en arrière

    rixensart,froidmont,fermes,ferme de froidmont 

    7.2015 © Monique D'haeyere

    Collection | MEERT Josiane Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 770 | Villa Beau-Site

    4 Villa Beau Site avril 1996 Collection Cercle d'Histoire de Rixensart.jpg

    avril 1996 - "L'horizontalité est marquée par un soubassement et un cordon en calcaire. La façade avant est axée par la travée centrale en ressaut et terminée par un large fronton à arc surbaissé. Ce dernier est éclairé par de petites fenêtres géminées en dessous desquelles s'inscrit le nom de la villa et au-dessus, deux médaillons en relief ornés de têtes féminines à l'antique. 

    Des blocs en calcaire sculptés soutiennent l'élargissement du fronton terminal: celui de droite porte l'inscription 'HAMESSE ARCH'. 

    Des fenêtres rectangulaires ou à arc surbaissé percent cette façade", détaille Bernadette Streel en 2010 (XXIV).

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 766. Château de Rixensart

    766. 20120831 Donation Rixensart Crédit Communal c Belfius Banque Rixensart.08.45.jpg

    Château de Rixensart

    Cette reproduction collée sur bois était exposée dans l'ancienne agence du Crédit Communal à Rixensart. Suite à des travaux de rénovation dans son agence rue Boisacq, Belfius Banque a confié en septembre 2012 sa collection encadrée de reproductions d’anciennes cartes postales à Eric de Séjournet, concepteur-éditeur de RÉTRO RIXENSART. Il en fut le dépositaire et la destina à une association rixensartoise ou à toute initiative collective ou communale qui garantisse la conservation et l’exposition de ce patrimoine local.

    Le 19 avril 2013, le Cercle de Généalogie de Rixensart a repris ce patrimoine afin de l'exposer dans ses nouveaux locaux à la Ferme de Froidmont.

    Collection | BELFIUS BANQUE RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 762. La ligne du Luxembourg

    rixensart,ligne 161,train,rue de la gare,alphonse collin,pont boisacq

    ca 1990 - «Cette prise de vue de Philippe Debecker montre trois automotrices doubles de la série 03  'Breaks', roulant en direction de Bruxelles. Ces automotrices, qui furent construites dès 1981, pouvaient atteindre la vitesse de 160 km/h. Il s’agit certainement d’un train direct Bruxelles-Namur», précise Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart.

    La maison se trouvant rue Alphonse Collin (A1) fait partie du paysage depuis longtemps, comme en atteste la photo ci-après. Voir également photo et notice RR 857.

     rixensart,ligne 161,train,rue de la gare,alphonse collin,pont boisacq

    avril 2009 © Eric de Séjournet

    Collection | DEBECKER Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Noces d'or à Rixensart

    800. Noces d'Or de A. Mayné et S. Detienne 15 septembre 1958 c Jean-Claude Renier.jpg

    15 septembre 1958 - "Noces d'or d’Alphonse Mayné et Sylvie Detienne, mes grands-parents maternels", explique Jean-Claude Renier. "Au verso de cette photo figure un mot du bourgmestre Léopold Gilson (avec mon meilleur souvenir) et le cachet PHOTOS A. GHOBERT, suivi de 6, av. G. Cordier - Rixensart".

    Photo légende (cliquez sur la photo pour l'agrandir)

    800C. Noces d'Or de A. Mayné et S. Detienne 15 septembre 1958 c Jean-Claude Renier-002.jpg

    1 - Alphonse Mayne
    2 - Sylvie Detienne
    3 - Jean-Claude Renier
    4 - Joseph Mayne
    5 - Fernand Renier
    6 - Juliette Mayne
    7 - Robert Fievet
    8 - Mayne, échevin
    9 - Léopold Gilson, bourgmestre

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 760. Ferme de Froidmont

    Ferme de Froidmont ca 1950 © Josiane Meert.jpg

    ca 1950 - La ferme de Froidmont. «Photo prise depuis une prairie servant de pâturage pour la ferme Leloup et longeant la rue de Limal. Remarquez que peu de maisons sont construites. Les deux maisons que l’on aperçoit dans l’avenue de l’Avenir sont celles (de G à D) de Madeleine Montoisy et de la famille Rees», explique Jean-Claude Renier.

    Collection | MEERT Josiane Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017