• 861. Rue de l'Escalier

    Rue de l'Escalier 10 ca 1930 c Philippe Debecker.jpg

    Cette photo a été prise vers 1930 et montre la maison située au n° 10 de la rue de l’Escalier (rue Albert Ier à partir de 1934, actuellement rue du Monastère). Le document original laisse apparaître des reflets qui correspondent à l’utilisation de bromure d’argent pour le développement de celle-ci (1).  

    Philippe Debecker raconte : « Cette maison, construite en 1922, appartenait à mon grand-père Adolphe Debecker (né en 1896 et décédé le 17 février 1977), entrepreneur en construction de bâtiments. Celui-ci a, entre-autre, érigé le monument se trouvant rue de l’Eglise (en face de l’église Sainte-Croix) et dédié à Félix de Merode (voir RR 231 et RR 495). A vélo, il allait suivre l’évolution de ses chantiers.»

    -----
    
(1) Procédé photographique qui fut largement utilisé de 1890 à 1930.

    rixensart,escalier,monastère,entreprises générales debecker

     juin 2013 © Eric de Séjournet

    Collection | DEBECKER Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 860 | Avenue Gevaert

    genval,gevaert,combattants,palce communale,déportés,try du chesnoy,bornes-fontaine,écoles,sncfv,bus

    1927/1929 - Sur cette photo prise à Genval, l’avenue Gevaert rejoint la Place communale (à gauche) et l’actuelle rue des Déportés (à droite). Observez qu’au premier étage de la maison en A2, deux fenêtres sont murées. De même, pour la maison se trouvant à droite en C2 (Try du Chesnoy). Etonnamment, ces deux maisons présentent au 21ème siècle les mêmes fenêtres murées (voir photos ci-dessous).

    A propos de l’arrêt du bus (voir photo-légende)

    «En octobre 1926, le conseil communal de Genval avait initié un projet de service de bus entre Genval et Ixelles. Le nouveau conseil, présidé par Auguste Lannoye, poursuivra l’étude et accordera l’autorisation d’exploiter en mars 1927. Les bus circuleront au début de 1929. Cependant, dès mai 1930, la SNCFV souhaitera modifier le trajet et sera soutenue par les habitants de l’avenue des Combattants qui aimeraient voir passer les bus dans leur rue, tant à l’aller qu’au retour. Les habitants de l’av. Gevaert réagiront en sens inverse et une solution boiteuse mécontentera tout le monde jusqu’au jour où la rue du vallon permettra de garder le bus au milieu du village» (1).

    -----
    
(1) GHYSSENS Roger, La Place communale de Genval du 18e au 20e siècle, in Chroniques du CHR n° 36 de septembre 2008

    Photo légende

    genval,gevaert,combattants,palce communale,déportés,try du chesnoy,bornes-fontaine,écoles,sncfv,bus 

    Cliquez sur les photos pour les agrandir.

    genval,chapelles,place communale genval,chapelles,place communale,try du chesnoy

    février 2013 © Christian Petit                                        2012 © Christian Petit

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 858 | Avenue Joséphine-Charlotte

    857. Avenue Joséphine Charlotte.jpg

    Avenue Joséphine-Charlotte, du nom de la soeur du roi Baudouin. La princesse Joséphine-Charlotte (°11 octobre 1927, † 10 janvier 2005) épousa le 9 avril 1953 le grand-duc héritier Jean de Luxembourg.

    «Intéressée par les problèmes de l'enfance, de la famille et de la santé, la Grande-Duchesse présida la Croix-Rouge de la Jeunesse de 1959 à 1970. Depuis 1964, Elle assuma la Présidence de la Croix-Rouge luxembourgeoise et, depuis 1990, Elle était à la tête du Mouvement Guide du Grand-Duché en tant que Chef Guide» (1).

    -----
    
(1) Informations et actualités du gouvernement luxembourgeois, S.A.R. la Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte 

     

    rixensart,quartier royal,princesse joséphine-charlotte

    4.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 857. La ligne du Luxembourg

    857. Rixensart Train de marchandises avec HLV c Jean-Claude Renier.jpg

    1920/1930 - «La date de prise de vue est inconnue. Elle se situe certainement avant 1956, date de l’électrification de la ligne», écrit Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart.

    «Arrivée en gare de Rixensart d’un train de marchandises diffus, tiré par une locomotive à vapeur, sans doute du type P8 allemande et série 64 à la SNCB. L’Allemagne nous a cédé 168 locomotives de ce type. Sa puissance était de 1400 chevaux et sa vitesse pouvait atteindre 100 km/h. Ces locomotives étaient un dédommagement de la guerre 1914-18. Elle vient de passer sous le pont routier et celui du tram après avoir franchi une rampe de 16°/°°».

    «En A1/A2, une maison de la rue du Chemin de Fer (actuellement la rue Alphonse Collin). Observez les poteaux télégraphiques longeant de chaque côté la ligne de chemin de fer ! En B2, le quai vers Ottignies est équipé d’un éclairage électrique. En C3, on aperçoit la rue de la Station, bordée en partie d’une palissade en bois».

    Voir photos et notices RR 717 et 762.

    rixensart,ligne 161,train,rue de la gare,alphonse collin,pont boisacq rixensart,ligne 161,train,rue de la gare,alphonse collin,pont boisacq

    La ligne du Luxembourg c Jean-Claude Renier                avril 2009 © Eric de Séjournet

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 853 | La cloche Eva

    20.8. Eglise Sainte-Croix Cloche Eva 20 mai 1938 © Paul Gilson.jpg

    20 mai 1938 - Donnée à l’église Sainte-Croix, la cloche Eva est baptisée par Son Eminence le Cardinal Van Roey. Marraine : Madame Lucien Dessy; parrain : le Docteur Lucien Dessy, bourgmestre de Rixensart.

    Collection | GILSON Paul Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 852 | L'Intérieur de l'Eglise

    moreau,églises,rosieres,eglise saint-andre

    vers 1930 - Deux descriptions de l'intérieur de l'église Saint-André de Rosières :

    "Cette église harmonieuse, fraîchement repeinte lors des festivités de son 150è anniversaire, a conservé entre autres, de son ancien ameublement : un calice et un ostensoir en vermeil, provenant, disait-on, des Bogards de Bruxelles; une croix de miniatures endommagées pendant les troubles religieux; une réplique de la Descente de Croix, de Rubens; une autre de l’Immaculée, d’après Murillo; deux confessionnaux baroques du XVIIe sicèle, un banc de communion régence, une chaire de vérité, un jubé et des fonts baptismaux en étain, contemporains de l’édifice, et des statues de son saint patron, en pierre et en bois polychromé des XVIe et XIXe siècles. Saint Ghislain y était jadis très vénéré et invoqué pour les enfants » (1).

    "L'intérieur enduit présente une agréable homogénéité, avec des colonnes doriques peintes, dont certaines à cannelures. Une fausse voûte en berceau surmonte la nef principale et le choeur, les bas-côtés sont à plafond plat. Un beau dallage de pierres bleues, grises, noires et blanches orne le choeur." (2)
    __________
    (1) EVRARD Louis, Répertoire des Eglises du Brabant wallon, 1994
    (2) XXIV, Bénédicte de Ghellinck et Bruno Merckx, XXIV, 2009)
     

    moreau,eglises,rosieres 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    2010 © Monique D'haeyere

    Collection | DELABYE Michel Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 851 | Rue Monseigneur

    851. Rue Monseigneur (Lambermont) à Bourgeois 1910 c Francis Broche.jpg

    1910 - «C’est grâce à des amis sur Facebook que j’ai pu déterminer qu’il s’agissait de la rue Lambermont à Bourgeois», explique Francis Broche. «La villa à droite est la villa ‘Les Pins‘ et dans le fond de l’image on aperçoit la chaumière qui a été démolie fin 2012». Voir photo et notice RR 612.

    rixensart,bourgeois,lambermont,monseigneur,les pins,chaumière rixensart,bourgeois,lambermont,monseigneur,les pins,chaumière 

    2010 © Francis Broche

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 850 | Mural des Charmettes

    850. Le Cerceau 20090517 © Eric de Séjournet.JPG

    17 mai 2009 - Mural des Charmettes à Genval, «réalisé en juillet et août 81 par un collectif d’enfants et de jeunes de la région, en collaboration avec les peintres Xavier Crols, Paul Gobert et Peter Schuppisser (membres du Collectif d’Art public)» (1).

    «Il y a des murs de la honte, des murs de la peur, des murs de l’enfermement, des murs du chagrin. Mais il y en a d’autres», écrit Françoise Humblet le 8 août 1981 (2). «Il y avait une fois, à Genval, un parc communal plus ou moins ensauvagé; dans ce parc communal, il y avait une maison qui sous des formes diverses, accueillait des jeunes. Cette maison avait, à front de rue, une façade décrépie et en partie aveugle. Si on faisait une peinture murale? L’idée a germé dans le cerveau fécond de la Fondation Jacquemotte, mouvement d’Education permanente et populaire. Les tractations ont duré une année! La commune de Rixensart a prêté les locaux, donné des fonds pour remettre le mur en état, le ministère de la Communauté française a fourni trois animateurs, jeunes peintres enthousiastes, qui avaient déjà travaillé avec Roger Somville. Des volontaires sont allés dans les écoles expliquer le projet prévu pour le mois de juillet».

    «Deux cent mètres carrés de peinture murale à Genval’» titre Le Drapeau rouge le 5 août 1981. Thème ? «L’enfant et ses vacances». Et Philippe Pierre du Soir d’embrayer : «Si les peintres respectent scrupuleusement les dessins des jeunes (4) - telle cette moto aux roues carrées-, il leur appartient cependant de choisir leur emplacement et les couleurs. Le premier mur se termine et offre aux passants un spectacle varié, fait de baigneurs, de danseuses, d’animaux (chien, cheval, ...), d’engins (moto, roller-skate ...) et d’un coin de la maison des ‘Charmettes’. Pour le second mur, le thème retenu est le football».

    «Quant au résultat ?» se demande Le Drapeau Rouge. «Il n’est pas fait pour être raconté, mais pour être vu (...) au 50, rue du Tilleul». Et André Jacques du journal Vers l’Avenir (3) d’y ajouter à propos de cet art pictural : «Puisse-t-il maintenant passer dans le quartier afin de donner à cet ensemble architecturale sa vraie vocation de maison de quartier et de rencontre? 

    genval,les charmettes,fondation jacquemotte,art mural,le cerceau 
    4.2015 © Monique D'haeyere 

    Voir également OBJECTIF RIXENSART, 29 mai 2009.

    -----
    (1) Collectif d’Art Public Fondation Jacquemotte, Mural des Charmettes à Genval, éd. Marie-Madeleine Maerevoet, Genval
    (2) HUMBLET Françoise, Histoire d’un mur, in Le Ligueur n° 33 du 28 août 1981.
    (3) JACQUES André, Des jeunes découvrent l’art mural, à Genval, in Vers l’Avenir, 30 juillet 1981.
    (4) Vingt jeunes de huit à dix-huit ans y ont pris part : Courtin Catherine, Gilbert Anne, Gilbert Claire, Vanderheyden Maud, Frankart Luc, Bollen Valérie, Meert Sylvie, Frennet Alain, Frennet Nathalie, De Woele Valérie, Beier Grégoire, Swaelens Véronique, Benbouchta Rachid, Van Praet Kumar, Van Praet Indrani, Mathy Gabriel, Toussaint Pierre, Bertrand Françoise, Renard Fabienne, Dupont Karine, Dupont Véronique, Dupont Christine, Desmet Carine, Decamps So-Ra, Decamps Sabine, Léonard Thibault, Lauwers Martin, Lauwers Corinne, Kosh Dominique, Troisième Bernard, Gobert Gilles, Gobert Pierre, Coomans Bernard, Erens Sandrine (1)

    Collection | de SÉJOURNET Eric Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 849. Ferme de Froidmont

    Ferme de Froidmont serre Mélotte av de l'Avenir 1950 © Josiane Meert.jpg

    Cette photo est prise début des années 1950 depuis le sentier du Meunier. A l’avant-plan, la barrière donnant accès au potager et à la serre de la ferme Mélotte. A l’arrière-plan, l’avenue de l’Avenir et la ferme de Froidmont, côté Est avec son potager et à sa droite le four à pain.

    Collection | MEERT Josiane Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 848 | Gare de Rixensart

    1007. Gare de Rixensart HLV 44 c Jean-Claude Renier.jpg

    «La date de cette photo est inconnue, mais je la situerai vers 1920 au vu de certains éléments de l’image», commente Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart. «En provenance de Bruxelles, arrivée en gare de Rixensart d’un train de voyageurs tiré par une locomotive vapeur du type 44, à disposition d’essieux 0-6-0 ou 030 et dénommées aussi Six Coupler. Ce genre de locomotive fait partie des celles construites pendant la période McIntosh (1898-1914). Développée et étudiée en Belgique à partir d’un modèle purement britannique, elle se caractérisait par son gabarit anglais. Une délégation belge se rendit en Ecosse, fin 1897 pour voir à l’œuvre les célèbres locomotives 'Dunalastair'. La délégation fut impressionnée par les performances et la simplicité de ce type de machine à foyer profond et baptisée du nom de la résidence du président de la Cie. Caledonian, crée en 1895 par John Farquharson Mackintosh, Locomotive Superintendent de la dite compagnie.

    Les voitures remorquées par la locomotive sont du type GCI. En 1900, les Chemins de fer belges commandaient un véhicule à 3 essieux, à couloir latéral et intercirculation afin de permettre au garde de circuler d’un bout à l’autre du train. Ce sont les premiers véhicules d’une génération de voitures dites de « Grande Capacité à Intercirculation » (GCI). On est passé ensuite à la voiture métallique, plus résistante, car ces voitures en bois causaient beaucoup de dégâts corporels aux voyageurs lors d’accidents.

    Juste après la locomotive et son tender, on aperçoit la vigie du premier wagon, surplombant le convoi et qui permettait au chef garde du train d’avoir une vue générale sur le convoi et d’apercevoir de loin les gares sur le parcours. Admirons la magnifique cheminée à chapiteau, de style anglais, la main courante surmontant la porte de la boite à fumée et la traditionnelle lanterne à pétrole accrochée à cette dernière.

    En C2/C3,la voie de garage, sécurisée par des taquets, empêchant les wagons de percuter le butoir entouré de billes en bois, peintes en blanc. Un panneau bilingue « SORTIE – UITGANG » et un agent de la gare.

    Sur le quai, des voyageurs. Nous apercevons même trois réverbères à pétrole. Vous remarquerez aussi la charrette à bras, servant au transport de marchandises et une échelle (certainement celle de l’allumeur de réverbère) posée sur le baraquement en bois.

    En A2/A3, bordant le quai vers Bruxelles, l’abri voyageur et l’aiguillage menant à la cour à marchandises».

    rixensart,gare de rixensart,locomotive,ligne 161 

     

     

     

     

     

     

     

    1.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 846. Ferme de Froidmont

    10.5 - Ferme de Froidmont cour intérieure 10 mai 1953 Josiane Chevrolet de luxe Sedan 1950 © Josiane Meert.jpg

    10 mai 1953. Dans la cour de la ferme de Froidmont, Josiane Meert se trouve au volant de la voiture familiale, une Chevrolet de luxe 1950. La plaque d’immatriculation est 544B7. A l’arrière-plan, juste derrière la voiture, le poulailler.

    Collection | MEERT Josiane Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 844 | La Maison du Garde et la Tour de Marlborough

    genval,lac de genval,maison du garde,tour marlborough

    1922 - Avec la Maison de la Reine (Maison du Seigneur) et la Ferme (Jardin ornithologique), la Laiterie et la Tour de Marlborough constituent un des éléments du Hameau du Petit Trianon de Versailles reproduits au début du 20ème siècle dans le Parc de Genval-les-Eaux.  

    genval,lac de genval,maison du garde,tour marlborough 

    2.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 843. Voie du tram

    Voie du Tram 19890414 © Jean-Claude Renier-17.jpg

    14 avril 1989 – Ancien tracé du tram vicinal reliant Braine-l'Alleud et Wavre. 

     

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 842 | Maison des Jeunes et de la Culture

    5.0 Maison des Jeunes et de la Culture vers 1969 c Philippe Van Parijs.jpg

    vers 1969 - Photo de groupe des membres de la Maison des Jeunes et de la Cultrure de Rixensart.
     

    5.0B Maison des Jeunes et de la Culture vers 1969 c Philippe Van Parijs.jpg

    Photo légende (par Jean-Claude Renier)

    1. LONCIN Claude
    2. PILAET Luc
    3. TASIAUX Claude
    4. MOUSTY Daniel (†)
    5. JANS Jacques
    6. WARMOES Christian
    7. VAN CRAYNEST Raymond
    8. SPINOIT Paul
    9. VAN PARIJS Béatrix
    10. GERVY Jean
    11. DUFRENE Philippe
    12. OSTYN Anne
    13. HUBERT Annie
    14. OSTYN Claude (†)
    15. DELABYE Jean-Pierre
    16. DE CRAECKER Anne-Marie
    17. CHARLES Monique
    18. MASSON Guy
    19. TASIAUX Guy (†)
    20. DELPIERRE Raymond
    21. BAUDOUX Luc

    Collection | VAN PARIJS Béatrix Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 841. Ferme de Froidmont

    2.5 Josiane Meert devant le proche Sud de la ferme de Froidmont  mai 1952 © Josiane Meert.jpg

    mai 1952 - Josiane Meert est assise sur une grosse pierre bleue, disparue à ce jour et dont on ne connait pas l’origine. Juste derrière-elle, la double porte de l’entrée de la grange et à droite, le porche Sud de la ferme de Froidmont.

    Collection | MEERT Josiane Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017