• 1165 | La Cour de l'antique ferme Englebert

    rosieres,fermes,woo,ferme de woo,rosierbois,relais de poste

    1919 - Dans un article consacré à la Ferme de Woo et la seigneurie de Rosierbois, J.M. Malmendier (1) en retrace les différents propriétaires : "Après l'achat (en 1320) à Henri de Vrisselle (Vriessele), Henri de Rosierbois fut le premier seigneur en titre, par lettre de la duchesse de Brabant. Son fils René vendit le manoir et ses 40 bonniers (2) - parmi lesquels on mentionne des vignes - à Henri de Hainaut ... L'énumération des acheteurs et héritiers serait fastidieuse".

    'Notons cependant que le bien appartint pendant les 16ème et 17ème siècles notamment aux seigneurs de Dion, puis aux Carmélites de Bruxelles, par achat en 1680. Ce fut à un prêtre, Jean-Baptiste Waevermans ou Wavremans, que l'acheta Sire Thomas de Fraula ; devenue possession des Fraula, la seigneurie qui comprenait, en 1694 (3), 80 bonniers de terres, 20 de prés et 8 de bois, comporte, en 1768, 135 bonniers de dépendances. Achetée par Jean-Baptiste Van Schoor, le bien passe en 1785 à M. de Crumpipen, ancien conseiller de Brabant, au baron de Gaiffier en 1832, aux de Man de Lennick en 1838, au baron von Brienen d'Amsterdam en 1852, puis à son beau-fils le comte Merey d'Argenteau en 1853. Le comte d'Alcantara acheta les bâtiments et leurs dépendances, mais en 1909 la famille vendit 17 hectares de terres et de prairies'.

    'Achetée plus récemment par la famille Michiels, la ferme Englebert a pris pour le village le nom de ses locataires actuels ; depuis le décès de Monsieur Michiels, la propriété est gérée par son beau-fils, Monsieur le notaire Snyers, de Hannut. Nul doute que dans son état présent, la ferme conserve des souvenirs de son lointain passé ...'

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | FERME DE ROSIERBOIS, altitude 105 

    ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | Ferme de Woo

    __________

    (1) Syndicat d'Initiative Rosières Saint-André, Périodique N° 3 de novembre-décembre 1975, adressé 'A tout Rosièrois de naissance ou de cœur', Editeur responsable R. Deweer, avenue de la Sapinière 17 à 1331 Rosières
    (2) Selon les époques et les régions, le bonnier représente de 64 à 148 ares
    (3) En 1686, le village de Rosières comprenait 344 bonniers 3 journaux, dont 226 b. de terres, 51 b. de prés, 27 b. de bois, 40 b. de bruyères communales (IX).

    rosieres,fermes,woo,ferme de woo,rosierbois,relais de poste 

    2011 © Francis Broche

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1164 | Le Carbut

    1026. Le Carput à Bourgeois (+ église Saint-Sixthe de Genval).jpg

    De la rue du Baillois à Bourgeois, plusieurs sentiers mènent dans la vallée de la Lasne, vers le lieu-dit ‘Le Carput’. Sur la crête du versant Sud de la vallée, l’église Saint-Sixthe de Genval s’impose au regard des promeneurs.

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1163 | La Pommerage

    1.12 La Pommerage vue de la rue du Cerf au départ de l'actuel Clos de la Pommerage - Ca 1978.jpg

    vers 1978 - Cette vue a été prise depuis la rue du Cerf, à l'entrée de la servitude devenue Clos de la Pommerage (1). A droite : le pignon de la Pommerage, flanqué de son bow-window, et une annexe.

    La maison est alors longée par le ruisseau Mazerine, aujourd'hui canalisé et souterrain, qui servait de bief au moulin ainsi qu'une retenue d'eau.

    A gauche de la Mazerine : l'actuel Clos de la Pommerage, servitude qui mène à l'ancien moulin Spreutels (construit vers 1850, pour remplacer l'ancien moulin situé dans l'actuelle Pommerage). C'est à la hauteur de cet ancien moulin, qui apparait à l'arrière-plan, que la Mazerine revient à l'air libre et se jette dans l'Argentine.

    > voir reportage de la partie souterraine de la Mazerine, réalisé par Vincent Duseigne (Tchorski).

    Tout ce qui se trouve à gauche de la Mazerine est sur La Hulpe, le ruisseau servant de frontière naturelle entre cette commune et celle de Genval.

    Le pré enneigé à gauche de la servitude était un étang, qui a été comblé par Mr Joseph De Becker avec des scories provenant des fourneaux des Papeteries de Genval. Cette prairie est aujourd'hui bâtie.

    La maison à l'avant plan à gauche, dont on distingue une partie du pignon, est la dernière maison de La Hulpe, la Pommerage étant la première sur Genval en venant de La Hulpe. Elle est située au n° 27 rue du Cerf à La Hulpe.

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | FERME DE LA POMMERAGE, espace culturel et artistique

    ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | Ferme de la Pommerage

    __________
    
(1) Les inscriptions ‘La Hulpe’, ‘Pommerage’ ainsi que la signature, ont été apportée par G. Mélain, auteur de la photo. Elle a été prise avec un très grand angle, ce qui explique certaines déformations dans les bâtiments et poteaux électriques. (autorisation publication sur RR accordée le 19 juin 2014, via Philippe Jacquet)

    Collection | MÉLAIN G. Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1162 | Château Janssens

    genval,combattants,janssens,station

    vers 1905 - Château Janssens, rue de la Station (actuellement avenue des Combattants).

    Vue prise depuis l’angle Combattants/Val Saint-Pierre. A droite (après le château Janssens), la rue A. Lannoye (rue des Lilas). Au-delà de la voie ferrée, apparaît, en B2, la Villa Beau Site située avenue Normande (voir RR 110).

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | CHÂTEAU JANSSENS, vue tous azimuts

    Variante

    genval,combattants,janssens,station genval,combattants,janssens,station

                                                                                          6.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1160 | La Confrérie du Tir-Bouchon

    31.1 Tire-Bouchon.jpg

    La Confrérie du Tire-Bouchon est une confrérie gastronomique du Brabant wallon, membre du Conseil Noble du Brabant wallon et de Bruxelles-Capitale. Elle a été créée en 1977 dans le but de remettre à l’honneur une gourmandise de la région tombée dans l’oubli : la tarte du Vi Paurin. La Confrérie affecte le bénéfice de ses activités au soutien d’institutions de Rixensart qui s’occupent d’enfants en difficulté.

    En janvier 1999, les Rixensartois recevaient les représentants des autres confréries et posaient pour la photo de famille devant le nouveau kiosque du Parc communal.

    Rétrospectives

    ◼︎ VISAGES DE RIXENSART | La Confrérie du Tire-Bouchon

    Collection | GILSON Paul Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1159 | L’Ecole des garçons et l’Eglise

    eglises,ecoles,rosieres,maison rosieroise

    Début 20ème siècle - Dans 'Géographie et histoire des communes belges' (IX, 1873) Jules Tarlier et Alphonse Wauters écrivirent que "l'école communale, peu élégante, a été construite, il y a une quinzaine d'années, sur les plans de l'architecte Moreau. Elle renferme une salle pour les séances du conseil communal. Le nombre des enfants pauvres, qui ont été admis par la commune, en 1858-1859, à recevoir l'instruction gratuite, s'est élevé à 80 : 50 garçons et 30 filles".

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | MAISON ROSIÈROISE, école et maison communale

     

    ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | Maison Rosièroise

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1157 | Fond des Patches

    rixensart,fond du patch,chemin de la hulpe,rue du patch

    vers 1921 - 'Fond du Patch' est le nom correct, et non des Patches, comme indiqué sur cette ancienne carte postale qui a circulé le 26 octobre 1921. Le photographe et ses figurants sont présents sur la photo, explique Robert Delbrassinne.

    Selon Paul Buffin (I), "un patch, en wallon, s'accompagne souvent du qualif « vi » « vieux », et signifie vieux pépère. En flamand le mot a une signification identique". Pour Benoi Lacroix, "le mot 'patch' pourrait provenir également du néerlandais. En effet, 'padje' signifie 'petit sentier'. Un terme flamand qui se serait 'wallonisé' en quelque sorte".

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | FOND DU PATCH, 'oud padje' vers La Hulpe

     

    ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | Rue du Patch

    rixensart,fond du patch 

    octobre 2013 © Cedric Muscat

    Collection | LEBRUN Jean-Louis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1156 | Avenue des Sorbiers

    avenue des sorbiers c Francis Broche.jpg

    Au décès d’Anne-Henriette de Merode (1818-1904), épouse du comte Charles de Montalembert (1810-1870), ses quatre filles héritent 104 hectares de bois et de terres à Rixensart et au Bourgeois. En indivision, elles décident de valoriser leur patrimoine et fondent en 1907 la Société Immobilière de Rixensart. Entre les années 1910 et 1920, des terrains sont vendus et les 'avenues' sont tracées, que la commune nommera en 1921 : avenues de Montalembert, des Acacias et des Sorbiers (I).

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | AVENUE DES SORBIERS, le Tienne Grand-Père le long du bois Grand-Mère

    ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | Avenue des Sorbiers

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1153 | Albert Croy

    20140508. CROY Albert.jpgNé à Genval le 13 août 1917, Albert Croy fut électricien aux Papeteries de Genval, résistant.

    "Son frère, Ernest, avait été assassiné à Genval, par un Allemand, agent des chemins de fer. Ce dernier avait traîné le corps sur la voie pour le faire déchiqueter et accréditer l’accident. Par vengeance, Albert s’engagea dans la résistance.

    Craignant les représailles de l’occupant, pour sa femme et son fils, et bien que connaissant le sort de ses amis de la résistance, arrêtés avant lui, il avait refusé de se réfugier dans la clandestinité" (I, p.140).

    Arrêté le 11 janvier 1943, il fut fusillé à Breendonk le 13 janvier 1943.

    La rue reliant l'avenue Franklin Roosevelt à Rochemur (Patch) porte son nom. 

     

    Collection | de SÉJOURNET Eric Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1152 | La Chèvrerie de Genval

    genval,laiteries

    La Chèvrerie ou Laiterie de Genval. 'Cure de santé, cure de plein air. Eaux de source et lait de chèvre. La réputation de la bergerie de Versailles est arrivée jusqu'ici et l'on se souvient que Louis XVI et ses courtisans buvaient le lait des chèvres royales en des gobelets moulés, dit-on, sur la poitrine de Marie-Antoinette' (cf Georges Renoy, XVII).

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1151 | La Place Communale au fond l'hôtel de ville

    genval,place communale,école de coupe,dessy

    1920/1930 – La Place Communale, au fond l’hôtel de ville. A gauche le kiosque, disparu vers 1970.

    Les trois jeunes personnes, en cache-poussières blancs sont probablement des élèves de l'Ecole de coupe, dirigée par 'Mlle A. Dessy qui avait déjà initié dans la commune un organisme des Oeuvres de l'Enfance, avec 'Goutte de lait', 'Consultation des nourrissons' et 'Cantine maternelle' (XII, p. 48).

    genval,place communale,école de coupe,dessy

    3.2015 © Monique D'haeyere

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1150 | Beau-Site

    genval,paul hamesse,art nouveau,hommes et patrimoine,combattants,villa beau-site1920 - Villa Beau-Site, située avenue des Combattants 14 à Genval.

    "Implantée au sommet d'un grand terrain qui descend vers la vallée de la Lasne, remarquable habitation de style Art Nouveau, de tendance géométrique, construite entre 1908 et 1909 par l'architecte Paul Hamesse pour l'entrepreneur Jules De Waele" (Bernadette Streel, XXIV).

    A la fin du 20ème siècle, l’architecte Paul Hamesse entra dans l’actualité lorsque sa maison Art nouveau a connu une triste fin. En effet, le 120 avenue de Tervuren a été démolie en 1993 nuitamment à l’instigation du bourgmestre de Woluwé-Saint-Pierre, alors qu’elle était en procédure de protection. Cet incident a provoqué la mobilisation de citoyens qui ont créé l’association Pétitions-Patrimoine. « Cette prise de conscience va aboutir dans le classement d’une douzaine d’immeubles de Hamesse en région bruxelloise», rapporte Monique D’haeyere.

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | VILLA BEAU-SITE, l'Art Nouveau géométrique

    ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | Villa Beau-Site

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1149 | Fond Jean Rosy

    Fond Jean Rosy 1928 à Bourgeois c JCR Crédit Communal.jpg

    1928 - Fond Jean Rosy, image prise à peu près à partir de l'actuelle rue des Cailloux en direction de Bourgeois.

    Dans sa partie la plus basse, une source porte le nom Rosy, en référence à "une vieille famille d’Ohain et du Bourgeois dont en 1875, un Jean-Baptiste fut adjudicataire pour la construction de l’église Saint-François-Xavier" (I, p.107 et 108).

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART |  FOND JEAN ROSY, du moulin de Genval au Patch

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017