• 1295 | Un coin du parc

    1296. Un coin du parc à Genval Pont c Francis Broche.jpg

    Un coin du parc à Genval-lez-Eaux ... lieu encore à identifier. S'agit-il du pont se trouvant rue de Rosières à hauteur du Confluent ? 

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1294 | Le moto-cross

    rixensart,motocross

    « Le 27-9-1962. LE MOTO-CROSS. Alors que le départ était donné à 13h30, dès le matin les pilotes des motos s’entraînaient au circuit. Dans l’après-midi, dès le début de la course, les moteurs rugissaient et les puissantes machines gravissaient les monticules. Il y eut trois courses différentes et au dernier circuit les pilotes conduisaient les motos avec rapidité. André Piron y participait et il fit plus de 10 tours à l’étape finale. Les spectateurs se regroupèrent vers la fin, sur la ligne d’arrivée. Le premier fut très applaudi et reçut une prime d’honneur ».

    "Cet extrait provient de mon carnet de ‘Billets’ que je tenais en sixième année primaire (Ecole communale du Centre)", explique Jean-Claude Renier (1). "La classe était dirigée par Hubert Stormacq, qui a du abandonner son enseignement en fin d’année 1962 pour cause de maladie".

    __________

    (1) La photo ci-dessus date de septembre 1964. André Piron est le 3ème personnage à partir de la gauche.

    rixensart,motocross

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1293 | Presbytère Sainte-Croix

    1293. Presbytère Sainte-Croix Rixensart c Hommes et Patrimoine2.jpg

    Intérieur de l'ancien Presbytère Sainte-Croix, rue de l'Eglise à Rixensart 

    « La cure possède de belles boiseries : un escalier en spirale ; des portes où des éléments Louis XV voisinent avec des décors Louis XVI, comme on en créa aux environs de 1780-1800. On y relève les initiales A.I.N. La charpente primitive du grenier est conservée (1) ».

    __________
    (1) de BORCHGRAVE d'ALTENA J., Notes pour servir à l’inventaire des œuvres d’art du Brabant, Arrondissement de Nivelles, tome II, 1961, p.104

    rixensart,rue de l'église,presbytère sainte-croix rixensart,rue de l'église,presbytère sainte-croix

    Collection | HOMMES et PATRIMOINE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1292 | Hôtel communal

    1291. Hôtel communal Genval 1927 c Imelda De Thaey.jpeg

    1924/1927 - Deuxième Maison communale de Genval, située à l'angle de la Place communale et de l'avenue Gevaert.

    Construite par "l'architecte Campenhout et inaugurée en 1913", selon Roger Ghyssens (II), l'ancienne Maison communale de Genval est le premier bâtiment de la Place Communale.

    Quant à Bénédicte de Ghellinck et Bruno Merckx (XXIV), ils écrivent qu'elle "fut construite en 1913 par l'architecte E. Herent dans un style éclectique".

    "La rue du Vallon n'est pas encore percée", souligne Imelda De Thaey.

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | Deuxième Maison communale de Genval, de 1913 à 1977

    ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | Ancienne Maison communale de Genval

    772. 1924 Maison Communale.jpg 

    genval,maison communale,place communale 

    2013 © Monique D'haeyere

    Collection | DE THAEY Imelda Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1288 | Les Bruyères et vue vers Genval

    1288. Les Bruyères et vue vers Genval c Imelda De Thaey.jpeg

    Superbe vue vers Genval à partir de l'actuelle avenue du Fond Jean Rosy. 

    Dans sa partie la plus basse, une source porte le nom Rosy, en référence à "une vieille famille d’Ohain et du Bourgeois dont en 1875, un Jean-Baptiste fut adjudicataire pour la construction de l’église Saint-François-Xavier" (I, p.107 et 108).

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | FOND JEAN ROSY, du moulin de Genval au Patch


    Photo-légende

    rixensart,bourgeois,genval,fond jean rosy,avenue du fond jean rossy

    Collection | DE THAEY Imelda Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1286 | Propriété de O. Degallaix et les Neuf Provinces

    1279. Genval Propriété de O. Degallaix et les Neuf Provinces collection Philippe Godin - 03.jpg

    début 20ème siècle - De gauche à droite, l'Epicerie des Neuf Provinces (à l'angle des rues de la Station et de Rixensart) et la propriété de O. Degallaix et ses nombreux paratonnerres.

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART |  Les Neuf Provinces, épicerie et textiles

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1284 | Ligne vicinale

    P2. Ligne vicinale Rixensart 22 février 1964 SNCV motrice type S Ligne 161 Am 1956 Budd Photo P De Backer (1).jpg
    février 1964 - A gauche, une automotrice SNCB de 1956 du type 'Budd' vient de quitter la gare de Rixensart en direction d’Ottignies. A droite, une motrice SNCV du type S, se dirige vers Wavre. Ces automotrices furent construites dès 1954 à 210 exemplaires. Ce furent les dernières motrices modernes à circuler sur la ligne W avant sa fermeture en 1964. Les caractéristiques techniques étaient à peu près semblables à celles de la 'standart métallique'. On note les différences suivantes : 4 moteurs électriques de 66 CV, caisse en acier et aluminium, vitesse : 75/80 km/h, 33 places assises, 70 places debouts et portes pliantes à commande pneumatiques. On aperçoit la gare de Rixensart en arrière-plan entre les deux motrices. En A2, la maison avec une tour carrée se trouve à l’angle de la rue Alphonse Collin et de l’avenue Général Cordier.

    __________
    (1) STEVENS Paul, De Braine-l’Alleud à Wavre du temps du…vicinal, Edition Pro-Tram asbl, 1999.

    Collection | CHAW Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1281 | Procession à Bourgeois

     

    rixensart,processions

    Procession à Bourgeois, "rue de la Chapelle à hauteur de l'ancien magasin coopérative, juste avant la descente sur Renipont", précise Jean-Louis Nicaise, en présentant la photo-légende ci-après (voir également RR 1437 | Procession à Bourgeois).

    La chapelle de la Sainte-Croix de Rixensart, avec saint Célestin pour patron secondaire, forma longtemps une annexe de la paroisse de Limal. Après le concordat, et quoique la famille de Merode en ai conservé la propriété, elle fut érigée en succursale de la cure de La Hulpe et a depuis été réunie au doyenné de Wavre.

    Suivant Jules Tarlier et Alphonse Wauters (1), Rixensart et Bourgeois ont (ndlr. à la fin du 19ème) "chacun deux fêtes locales : celles de Rixensart se célèbrent le dimanche après l’Invention de la Sainte-Croix (3 mai) (2) et le dimanche après l’Exaltation de la Sainte-Croix (14 septembre)(3), celles du Bourgeois, le deuxième dimanche de juillet et le dimanche après l’Assomption".

    Quant à Paul Gilson (4), il a découvert que "ces dates sont toujours les mêmes à l’heure actuelle pour les deux kermesses se déroulant sur la place communale, en mai et en septembre. En compulsant les archives nous avons eu la surprise de découvrir que ces deux fêtes locales se célèbrent toutes deux aux dates exactes de deux fêtes paroissiales abandonnées à l’heure actuelle : la St Célestin et la dédicace" (5)

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART |  PROCESSIONS, entre l'Invention et l'Exaltation

    __________
    (1) TARLIER Jules et WAUTERS Alphonse (La Belgique ancienne et moderne - Géographie et histoire des communes belges, Bruxelles, 1873)
    (2) 3 mai : commémoration du recouvrement de la Croix par sainte Hélène. En 1960, le pape Jean XXIII supprima cette fête, de sorte que le calendrier liturgique romain retint la seule date du 14 septembre.

    (3) 14 septembre : Fête de l'Exaltation de la sainte Croix. La vraie croix avait été enlevée par les Persans dans le temple de Jérusalem, elle leur fut reprise en 628 et replacée l'année suivante par l'empereur Héraclius dans l'église de la Résurrection. Dès l'an 1092, Tournai célèbre en ce jour, par une procession solennelle, la délivrance d'une affreuse maladie appelée feu ardent, qui cessa par l'entremise de la Vierge. Instituée par l'évêque Radbod II, cette procession devint si célèbre que souvent elle était suivie de plus de cent mille étrangers de tout âge et des deux sexes. Philippe de Valois (VI) ordonna en 1330 que « ceux qui y assisteraient pendant neuf jours, ne pourraient être arrêtés, ni molestés en personne, ni en biens.» (6)
    (4) GILSON Paul, D’où viennent les kermesses de Rixensart ? in Regards sur le passé de Rixensart Bourgeois, Feuilles documentaires d’histoire locale publiées par le personnel enseignant de l’Ecole Communale du centre sous le patronage de l’Administration Communale
    (5) Dédicace : Parmi les fêtes qui depuis l'introduction du christianisme furent établies en Belgique, les kermesses appelées en flamand kermis, en wallon ducasses occupent, sans contredit, le premier rang. Comme le nom le dit, kermis vient de kerkmis, messe de l'église, et ducasse par altération de « dédicace. » - Ces fêtes furent instituées pour rappeler chaque année le souvenir de la consécration solennelle d'une église (6). 
    (6) DE REINSBERG-DURINGSFELD (baron), Traditions et légendes de la Belgique : descriptions des fêtes religieuses et civiles, usages, croyances et pratiques populaires des Belges anciens et modernes, tome II, 1870

    Photo-légende

    rixensart,processions

    Collection | DELVAUX Anne-Marie Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1277 | Château de Rixensart

    1278. Aquarelle Guy-R. Bertrand c Anne-Marie Delvaux_0003.jpg

    Aquarelle de Guy-R Bertrand.

    Ce château est 'l'un des plus beaux monuments du Brabant wallon', écrit Alessandra Zecchinon en 1990 (VI). 'Il exprime, par sa typologie, la conception architecturale du XVIIe siècle, et par l'utilisation des matériaux (la brique et la pierre) et les formes qui en dérivent, le style brabançon. Grâce aux princes de Merode, qui le possèdent depuis 1715, ce château nous est parvenu dans un état de conservation satisfaisant. Au fil du temps, il a connu des restaurations et des transformations dont l'ampleur, fort limitée, n'a pas modifié, du moins à l'extérieur, son caractère majestueux’.

    Collection | DELVAUX Anne-Marie Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1274 | Château de Rixensart

    rixensart,drève du château

    1969 - Entrée du château de Rixensart.

    « L’ancienne drève du Château (± 1900) ou drève des Marronniers devint l’avenue Jean Herman, résistant de la guerre 1940-1945, décédé suite à sa déportation. Une barrière de fer ouvragée fermait la drève, en face de la gare, pour marquer son caractère privé. Une petite porte en permettait cependant l’accès aux piétons. En 1933, lors du lotissement, cette barrière fut déplacée à l’entrée de la drève du Château actuelle. Elle fut définitivement supprimée en 1940, date à laquelle le prince de Merode céda l’avenue à la commune », raconte Paul Buffin (I).

    De cette barrière subsiste encore une moitié de pilier.

    Drève du Château à Rixensart (aile de l'ancienne ferme)  4.2014 © Jean-Claude Renier (vestige de la grille du château).JPG 

    2014 © Jean-Claude Renier

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1273 | Ligne vicinale

    rixensart,ligne vicinale,trams,ligne 161

    Une motrice du type 'Standart métallique' venant de Wavre se dirige vers la gare de Rixensart qui est toute proche, en longeant la ligne 161. Sur les deux perches (flèches) celle arrière est appliquée sur la caténaire.

    Ce modèle commandé par la SNCV entre 1935 et 1947 fut d’abord livré avec une structure en bois. Au total 248 exemplaires furent construits. Elles étaient équipées de bogies 'Pennsylvania' et de 4 moteurs de 63 CV. Les freins étaient du type 'Westinghouse' dont nous apercevons les deux câblots à l’avant de la motrice. Ces engins pouvaient rouler à la vitesse de 65 km/h et pouvaient transporter 30 passagers assis et 40 debouts. On remarquera les portes coulissantes et à fermeture manuelle. Poids du véhicule : 20 tonnes (1).

    __________
    (1) STEVENS Paul, De Braine-l’Alleud à Wavre du temps du…vicinal, Edition Pro-Tram asbl, 1999.

    rixensart,ligne vicinale,trams,ligne 161 

    4.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | CHAW Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1271 | Une classe

    902 Pensionnat des Soeurs Franciscaines de N.D. des Anges Genval Une classe ca 1933 c Imelda De Thaey.jpg

    Une classe de l'Ecole Notre-Dame des Anges est prête à recevoir ses nouveaux élèves. Ils se retrouveront trois par banc. Au centre, éclairé par une suspension, le pupitre de l'enseignant. Pour marquer son autorité, une clochette à sa droite. Les deux tableaux sont encore fermés et ne dévoileront leur message que le 2 (septembre?), comme indiqué sur l'éphéméride. Au-dessus de chaque tableau, une carte de la Belgique et ses 'Régions naturelles', et une carte du Brabant. Les références religieuses sont doubles : le crucifix et le Sacré-Coeur sur l'autel orné de fleurs.

    Réfectoire

    genval,mahiermont,école notre-dame-des-anges

    Collection | DE THAEY Imelda Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017