1484 | Plage de Renipont

rixensart,renipont

A la limite de Rixensart, la plage de Renipont (Lasne) offre depuis 1935 ou 1937 un espace de détente, entièrement dédié aux baigneurs. Cet étang articificiel est alimenté « par une source, le trop plein s'en allant dans le ruisseau tout proche. Pas question en principe d'y retrouver des salmonelles, grâce au renouvellement perpétuel de l'eau. Il y a des carpes et des amours blancs qui viennent nettoyer les berges en attrapant les insectes. C'est très naturel ! » (1)

Témoignages récoltés par Catherine Pleeck (1)

« C'est en 1935 que mon père a fait creuser l'étang dans ses terres », se souvient André Demeure. « Il aimait la pisciculture et voulait y faire un élevage de poissons ».

L'espace de trois hectares est rapidement mis en location par les propriétaires. Joseph Wielemans s'occupa de la plage, détaille Max Bourguignon, voisin des lieux depuis toujours. Il n'était pas de la famille des brasseurs, mais bien représentant de la bière Impériale.

Habitant un peu plus haut que la plage, André Demeure se souvient à ce sujet de la publicité qu'il diffusait par haut-parleur : « La bière Impériale, la bière idéale ». Il y avait une piste de danse. Quand la musique marchait trop fort, mon père téléphonait en demandant que l'on mette un ton plus bas !

L'étang de Renipont n'était pas le seul espace d'eau dans la région. Il y avait aussi Ohain-les-Bains et son sable fin qui concurrençait la plage herbeuse de Renipont, explique Jacques Mévisse, du Cercle de généalogie et d'histoire de Lasne. Pour les gens d'Ohain, c'était un peu comparer, toutes proportions gardées, Knokke-Le-Zoute à Blankenberge ! Ces deux zones d'eau se sont développées durant l'entre-deux-guerres. Il n'y avait que les bourgeois qui pouvaient se payer la côte belge.

Durant la guerre, la plage de Renipont connaît son heure de gloire. La côte était occupée par les Allemands, poursuit Jacques Mévisse. Je me souviens que le cousin de mon père s'occupait du rangement des vélos. A l'époque, il y comptait plus de 2.000 vélos, tandems et tridems le dimanche !

Max Bourguignon poursuit : « Les gens venaient de Bruxelles par le tram qui joignait la place Rouppe à Wavre. Celui-ci était parfois tellement bondé qu'ils devaient rester debout sur les butoirs ». Par après, la plage de Renipont sera louée à une association d'Ixelles, composée d'anciens prisonniers de guerre. Ceux-ci se rendaient dans cet endroit paisible pour se relaxer et pêcher, avant que la plage ne soit vendue en 1972 à une société immobilière, dans l'optique d'y construire un hôtel. Ambition qui n'a jamais été réalisée.

La réserve de Renipont (2)

A proximité, il y a la réserve de Renipont, classée le 12 juin 1997 zone humide d'intérêt biologique. Elle couvre un peu poins de 5 hectares et est composée de prairies humides, de mares et de marais. La zone humide abrite la mare didactique de l'Athénée de Rixensart ainsi que trois étangs, un bosquet et les abords de la rivière Lasne. Bien qu'entouré de zones bâties, le site renferme une biodiversité importante y compris diverses espèces remarquables. Il est notamment occupé par le castor d'Europe (Castor fiber), qui s'est installé dans la zone à la suite de sa réintroduction récente en plusieurs points de la Wallonie (2).

__________

(1) PLEECK Catherine, Baignade nature à Renipont Renipont-Plage, souvenirs d’antan, in Le Soir 28 août 2004
(2) Portail Wallonie - La biodiversité en Wallonie | La zone humide de Renipont

Collection | DELVAUX Anne-Marie Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017

Les commentaires sont fermés.