1486 à 1507 | Genval libérée !

Avant-propos

L'avant-garde de la '2nd Armored Division US' arriva à Genval le 4 septembre 1944 dans l'après-midi. Elle poursuivit sa progression via la Manteline vers Bourgeois, pourchassant les Allemands, en retraite.

Venant de la Place communale, l’arrivée du gros de la 2ème Division blindée des Etats-Unis fut fixée sur pellicule à hauteur de l’avenue Gevaert, où une foule en liesse l’accueilla le 7 septembre. Les GI's furent également photographiés rue de la Station, rue de Rosières, sur le pont au-dessus du chemin de fer. Ensuite, les colonnes militaires poursuivirent leur progression vers le lac de Genval et la rue de La Hulpe.

J'édite et commente ce reportage inédit découvert dans le patrimoine iconographique de la famille Lannoye. Les Archives de l’Etat à Louvain-la-Neuve en seront les dépositaires.

Afin de contextualiser ce reportage, je publie un dossier retraçant chronologiquement les événements du débarquement sur les plages de Normandie en juin 1944 à la libération de Genval et Rixensart en septembre 1944 : « Genval libérée ! du débarquement à la libération ». L’accent est mis sur les acteurs de cet épisode de la Seconde Guerre mondiale : l’Armée Secrète au QG de Rosières, l’avancée de la 2ème Division blindée US, la retraite de la Schwere SS-Panzer-Abteilung 102, la libération du Brabant wallon.

Mes remerciements vont à toutes les sources citées qui, « à l’écoute des témoins, deviennent témoin à leur tour » (Elie Wiesel), et en particulier à Roger Ghyssens du Cercle d’Histoire de Rixensart qui, en 1994, publia une série d’articles à l’occasion du « 50ème Anniversaire de la Libération », mais également à Pierre van Haute-Pire, ambassadeur honoraire qui, dans son essai « Armée Secrète 1940-1945 », met en exergue le courage de la Résistance en Belgique.

Eric de SÉJOURNET

 

Genval libérée !

Premiers extraits ...   

genval,libération 1944,1940-1945

1491 | "On fait à nos libérateurs un accueil enthousiaste, on leur jette des fleurs, des fruits, des friandises, des douceurs, quand il y en un qui stationne quelques moments on lui offre tout ce qu'on peut, on leur serre la main, les jeunes filles, les enfants les embrassent, on ne se lasse pas de cette joie débordante" (1).

Venant de l'avenue Gevaert, ce Half-Track M2 arrive à hauteur de la Poste de Genval et tourne dans la rue de la Station. Cette autochenille blindée est armée de l’antique canon anti-char de 37 mm, qui équipait à l’origine le Dodge M6. A cette époque, ce type d’arme était obsolète face au blindage des Tiger.

Le M2 est ici en configuration tactique, le pare-brise étant protégé par un volet blindé abaissé doté de deux sabords de vision, dont un occulté par du matériel. Le véhicule est marqué sur le capot d’une étoile blanche à cinq branches. A l’avant une plaque frontale à volets blindés protège le radiateur. Quant au pare-chocs avant, il est doté d'un rouleau de franchissement, aidant le véhicule à s'extraire de terrains difficiles..

__________
(1) GHYSSENS Roger, 50ème Anniversaire de la Libération, Cercle d’Histoire de Rixensart, 1994

  

genval,libération 1944,1940-1945

1493 | Une ambulance Dodge WC54 de l'armée américaine quitte l’avenue Gevaert et entre dans la rue de la Station à Genval. Conformément à la Convention de Genève qui protège les personnels de santé, tous les véhicules des Services de Santé sont signalés par de grandes croix rouges peintes sur fond blanc sur tous les côtés de l’ambulance, ainsi que sur le toit. 

genval,libération 1944,1940-1945

1497 | Dès que la colonne de la 2ème Division blindée ralentit ou marque l’arrêt, les Genvalois envahissent la chaussée et se pressent autour des véhicules militaires. Sur cette photographie on reconnaît l’église Saint-Pierre de Maubroux.

« C’était un spectacle encore jamais vu, un décor inoubliable, des trottoirs regorgent de monde, hommes, femmes et enfants. Des véhicules alliés en tous genres descendaient à la queue leu leu l’avenue Gevaert pour prendre la rue de la Station et ensuite la rue de Rosières. Il y avait là des chars, des camions bourrés de soldats, des jeeps, des bulldozers, etc. etc. C’était un convoi continu et sans fin. La population applaudissait à tout rompre, à chaque arrêt des femmes et des jeunes filles grimpaient sur les chars et les jeeps pour embrasser les soldats », témoigne J. Magné (1).

__________
(1) MAYNÉ J., 1944-1994 50ème anniversaire. Souvenirs de 1939-1944, Rixensart, 1994

 

1944 7 septembre Libération de Genval par l'Armée américaine c Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart) 13.jpg

1498 | Aussi dénommé Apache, ce M4 Sherman Dozer passe, à hauteur de la rue de Rosières, le pont du chemin de fer Luxembourg-Bruxelles. Ce char bulldozer sert à déblayer ruines, objets encombrants, épaves ou à forcer le passage d’une position retranchée. Qui plus est, la lame offre une protection supplémentaire.

A droite sur la photo, deux résistants armés de l’Armée Secrète montent la garde au pont. Ils portent leur ‘uniforme’, une salopette en toile de jute et un brassard. Encadrés par des militaires de carrière, les membres de cette formation purement militaire sont protégés par la Convention de Genève et ne sont donc pas considérés comme francs-tireurs. 

 

genval,libération 1944,1940-1945

1500 | Un char Sherman remonte la rue de Rosières. Les Genvalois pavoisent leur maison.

 

genval,libération 1944,1940-1945

1506 | Un Genvalois enthousiaste salue les occupants de cette Jeep à hauteur de la Place Becquevort. A l’arrière-plan on distingue l’église Saint-Pierre de Maubroux.

 

genval,libération 1944,1940-1945

1507 | 7 septembre 1944 - Un soldat américain montre sa caméra à un petit Genvalois.

 

... Le reportage complet (22 photos) est a découvrir en cliquant ci-après sur 'Lire la suite'. Le dossier thématique consacré à la libération de notre commune est disponible sur Genval libérée ! du débarquement à la libération.

 

 

Genval libérée !

Reportage complet ... 

genval,libération 1944,1940-1945,2nd armored division us

1486 | 7 septembre 1944 - Un motocycliste de la 66th Armored Regiment (US) (1)(2) arrive sur sa Harley Davidson WLA à hauteur de l'avenue Gevaert et de la rue de la Station à Genval. Son fusil M1903 Springfield est placé devant le guidon dans une gaine en cuir.

Une estafette motocycliste peut assurer des missions de reconnaissance, de liaison (faire passer les messages écrits entre différentes unités ou lignes de front), de police routière ou d’escorte de convois (jalonner un itinéraire).

__________

(1) Le 66e Régiment blindé de l’Armée américaine est la plus ancienne unité blindée des Etats-Unis. Il est composé en 1944 de trois bataillons équipés de chars Sherman.
(2) suivant le marquage sur le garde-boue de la moto : 2∆66

 

genval,libération 1944,1940-1945,2nd armored division us

1487 | Une colonne de véhicules blindés de la 2ème Division blindée (US) descend l'avenue Gevaert.

  

genval,libération 1944,1940-1945,rue de la station,2nd armored division us

1488 | Venant de l'avenue Gevaert, ce WC 57 Dodge Command Car arrive à hauteur de la Poste de Genval et tourne dans la rue de la Station. L’appartenance de ce véhicule est aisée, puisqu’il est marqué sur le pare-chocs à gauche 2∆48M, suivi d’A5 sur la droite. Il s’agit donc du 5ème véhicule de la Compagnie A appartenant à la 48th Armored Medical Battalion de la 2nd Armored Division. Ce véhicule de commandement, entièrement découvrable et dépourvu d’armement, peut transporter jusqu’à cinq personnes assises, dont, dans ce cas, le toubib.

   

genval,2nd armoured division us,libération 1944,1940-1945 

1489 | Un M2 Half-Track de la 2ème Division blindée (US) passe dans la rue de la Station à Genval. Cette autochenille blindée est ici en configuration tactique, le pare-brise étant protégé par un volet blindé abaissé doté de deux sabords de vision. Peu conventionnel, ce véhicule de commandement est doté d’un mitrailleuse montée sur un trépied placé devant le pare-brise. A l’avant une plaque frontale à volets blindés protège le radiateur.

Le véhicule est marqué sur le capot d’une étoile blanche à cinq branches (1), symbole national pour tous les véhicules affectés aux unités tactiques. Sur le pare-chocs du véhicule on peut identifier le nom de l’unité : 2∆X. Le triangle à droite du chiffre 2 indique qu’il s’agit d’une division blindée : ‘2nd Armored Division’. Le X indique que le véhicule appartient au Quartier Général. A droite sur le pare-chocs on devine les lettres CCA pour Combat Command ‘A’ (2). Il pourrait donc s’agir du véhicule du colonel John Howell Collier (3) qui, le 4 août 1944, succéda au général de brigade Maurice Rose (4).


_________

(1) L’étoile à cinq branches fut adoptée au début de 1942. Le cercle a été ajouté l’année suivante.
(2) 2nd Armored 'Hell on wheels'
(3) "affectionately known as Pee Wee, because he stood only five feet, two inches tall and weighted 110 pounds" (BLAKER Gordon A., Iron Knights : The U.S. 66th Armored Regiment in World War II)

(4) À la fin de la guerre, ayant reçu pour ordre de pénétrer la ligne Siegfried, le général Rose est tué le 30 mars 1945 lors d'une embuscade tendue par des Tigres allemands quelques kilomètres au sud de Paderborn. Il est enterré au cimetière américain de Margraten aux Pays-Bas.

  

genval,libération 1944,2nd armored division us

1490 | Une Jeep Willys (ou Ford Jeep) (1) de la 2ème Division blindée (US) passe dans la rue de la Station à Genval. Ce véhicule tout terrain est marqué 2∆X sur le pare-chocs avant gauche. Il s’agit donc d’un véhicule appartenant au Quartier Général de la ‘2nd Armored Division’.

__________

(1) Durant la Seconde Guerre Mondiale, près de 650.000 Jeep furent construites, dont 56 % produites par Willys et 43 % par Ford.

 

genval,libération 1944,1940-1945

1491 | "On fait à nos libérateurs un accueil enthousiaste, on leur jette des fleurs, des fruits, des friandises, des douceurs, quand il y en un qui stationne quelques moments on lui offre tout ce qu'on peut, on leur serre la main, les jeunes filles, les enfants les embrassent, on ne se lasse pas de cette joie débordante" (1).

Venant de l'avenue Gevaert, ce Half-Track M2 arrive à hauteur de la Poste de Genval et tourne dans la rue de la Station. Cette autochenille blindée est armée de l’antique canon anti-char de 37 mm, qui équipait à l’origine le Dodge M6. A cette époque, ce type d’arme était obsolète face au blindage des Tiger.

Le M2 est ici en configuration tactique, le pare-brise étant protégé par un volet blindé abaissé doté de deux sabords de vision, dont un occulté par du matériel. Le véhicule est marqué sur le capot d’une étoile blanche à cinq branches. A l’avant une plaque frontale à volets blindés protège le radiateur. Quant au pare-chocs avant, il est doté d'un rouleau de franchissement, aidant le véhicule à s'extraire de terrains difficiles..

__________
(1) GHYSSENS Roger, 50ème Anniversaire de la Libération, Cercle d’Histoire de Rixensart, 1994

 

genval,libération 1944,1940-1945

1492 | Un char M4 Sherman de la 2ème Division blindée (US) remonte la rue de Rosières à Genval. Muni d’un canon Howitzer de 105 mm, ce char moyen sert à appuyer les troupes d’assaut et tire à une distance de 11,5 km. Le pilote se trouve à droite en-dessous de la tourelle. A l’avant gauche, le co-pilote (mitrailleur) dispose d’une mitrailleuse Browning 7,62 mm, montée sur rotule..

  

genval,libération 1944,1940-1945

1493 | Une ambulance Dodge WC54 de l'armée américaine quitte l’avenue Gevaert et entre dans la rue de la Station à Genval. Conformément à la Convention de Genève qui protège les personnels de santé, tous les véhicules des Services de Santé sont signalés par de grandes croix rouges peintes sur fond blanc sur tous les côtés de l’ambulance, ainsi que sur le toit.

 

genval,libération 1944,1940-1945

1494 | Ce M3A1 Half-Track est photographié devant le Delhaize Frères Cie Le Lion à Genval.

 

genval,libération 1944,1940-1945

1495 | Une autre ambulance Dodge WC54 de l'armée américaine arrive à hauteur du Delhaize Frères Cie Le Lion de Genval et poursuit sa route par la rue de la Station. Elle peut transporter 4 blessés allongés sur des brancards superposés fixés aux parois ou 6 blessés assis.

 

genval,libération 1944,1940-1945

1496 | Ce M3A1 Half-Track est équipé de plaques de blindage pour le poste de tir de la mitrailleuse 12,7 mm.

 

genval,libération 1944,1940-1945

1497 | Dès que la colonne de la 2ème Division blindée ralentit ou marque l’arrêt, les Genvalois envahissent la chaussée et se pressent autour des véhicules militaires. Sur cette photographie on reconnaît l’église Saint-Pierre de Maubroux.

« C’était un spectacle encore jamais vu, un décor inoubliable, des trottoirs regorgent de monde, hommes, femmes et enfants. Des véhicules alliés en tous genres descendaient à la queue leu leu l’avenue Gevaert pour prendre la rue de la Station et ensuite la rue de Rosières. Il y avait là des chars, des camions bourrés de soldats, des jeeps, des bulldozers, etc. etc. C’était un convoi continu et sans fin. La population applaudissait à tout rompre, à chaque arrêt des femmes et des jeunes filles grimpaient sur les chars et les jeeps pour embrasser les soldats », témoigne J. Magné (1).

__________
(1) MAYNÉ J., 1944-1994 50ème anniversaire. Souvenirs de 1939-1944, Rixensart, 1994

 

1944 7 septembre Libération de Genval par l'Armée américaine c Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart) 13.jpg

1498 | Aussi dénommé Apache, ce M4 Sherman Dozer passe, à hauteur de la rue de Rosières, le pont du chemin de fer Luxembourg-Bruxelles. Ce char bulldozer sert à déblayer ruines, objets encombrants, épaves ou à forcer le passage d’une position retranchée. Qui plus est, la lame offre une protection supplémentaire.

A droite sur la photo, deux résistants armés de l’Armée Secrète montent la garde au pont. Ils portent leur ‘uniforme’, une salopette en toile de jute et un brassard. Encadrés par des militaires de carrière, les membres de cette formation purement militaire sont protégés par la Convention de Genève et ne sont donc pas considérés comme francs-tireurs. 

genval,libération 1944,1940-1945

1499 | Avec une largeur de 2 m 62 et une hauteur de 2 m 68, le char Sherman occupe bien l’espace de la rue de Rosières.

 

genval,libération 1944,1940-1945

1500 | Un char Sherman remonte la rue de Rosières. Les Genvalois pavoisent leur maison.

  

genval,libération 1944,1940-1945

1501 | Un char Sherman de la 2ème Division blindée (US) passe rue de Rosières au-dessus de la ligne du chemin de fer Luxembourg-Bruxelles.

 

1944 7 septembre Libération de Genval par l'Armée américaine c Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart) 17.jpg

1502 | Les occupants de cette Jeep sont accueillis chaleureusement par les Genvalois. A l’arrière-plan une publicité pour le savon Dro.

 

genval,libération 1944,1940-1945

1503 | Un char M4 Sherman passe sur le pont au-dessus de la ligne de chemin de fer Luxembourg-Bruxelles et poursuit sa route en direction de la rue de Genval.

  

genval,libération 1944,1940-1945

1504 | Un char M4 Sherman passe sur le pont au-dessus de la ligne de chemin de fer Luxembourg-Bruxelles et poursuit sa route en direction de la rue de Genval.

 

genval,libération 1944,1940-1945

1505 | Un char Sherman de la 2ème Division blindée (US) arrive à la hauteur de la maison sise rue de Rosières n°31 (à gauche). A l’arrière-plan le pignon de celle sise dans la même rue au n° 80.

 

genval,libération 1944,1940-1945

1506 | Un Genvalois enthousiaste salue les occupants de cette Jeep à hauteur de la Place Becquevort. A l’arrière-plan on distingue l’église Saint-Pierre de Maubroux.

 

genval,libération 1944,1940-1945

1507 | 7 septembre 1944 - Un soldat américain montre sa caméra à un petit Genvalois.

 

... Le dossier thématique consacré à la libération de notre commune est disponible sur Genval libérée ! du débarquement à la libération.

 

Collection | FONDS LANNOYE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017

Les commentaires sont fermés.