• 1672 | Grand Salon du Château des Princes de Merode

    20170220. Château de Rixensart Grand Salon 1958 c JCR CCB.jpg

    1958 - Grand salon du château de Rixensart. Deux grandes tapisseries des Gobelins y évoquent des "thèmes mythologiques : l'enlèvement d'Europe, Méléagre et Atalante; un tableau d'enfants de l'époque de Velasquez, une commode en laque du début du XVIIIe siècle, un bureau Mazarin en Boulle, de belles reliures anciennes, des chaises recouvertes de cuir de Malines et différents objets d'art complètent l'ensemble", commente Alessandra Zecchinon (VI).

     

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | Le château des Princes de Merode, intra muros

    Variante

    20170220B. Château de Rixensart Grand salon.jpg

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1671 | Laiterie de Rixensart

    1671. Marcelin Dekieper époux Alice Wéry Rixensart avenue de Merode © François DAVID.jpg

    Laiterie de Rixensart, avenue de Merode 19. Mon arrière-grand-père Marcelin Dekieper, époux Alice Wéry, effectue sa tournée. Sur la bâche de sa voiture l'inscription "CL. Wéry-Piron", à savoir les époux Clément Wéry et Marie Piron, explique François David.

    Cette photo illustre parfaitement le parcours de la famille Wéry, tel que décrit par Paul Buffin en 1996 : ‘En 1925, les parents Wéry achètent la maison de l’imprimeur Van Hecke (n° 27 et 29 actuels), conjointement avec une soeur. Lui, le père, ancien paveur est plié en deux, courbé par des années de travail sur les rues des villages environnants. Elle, la mère, Marie, surnommée D’jinleu, est entreprenante. Son surnom vient de son village d’origine, Genleau qui se prononce Ginleu en wallon. En plus de la maison, ils acquièrent les terrains nus qui s’étendent entre le n° 7 et le n° 25 actuels.

    Les parents Wéry ouvrent une laiterie-épicerie dans leur maison et commencent la distribution de lait dans le village, aidés par leurs enfants. Cette boutique, comme toutes celles du village, au cours de ces années là, embaume dans la pénombre. L’épicerie se débite en vrac, dans des sachets, pour le sucre, le café... ou dans le récipient du client, pour la moutarde et l’huile. Le savon noir, stocké dans un seau, est servi dans un morceau de papier brun. On trouve de tout dans ces magasins. De la confiserie: un caramel coûte 5 centimes, un bâton sûr ou un chocolat diable 25 centimes, un bâton de chocolat 1 franc. En plus, il y a des sabots, des brosses, du tabac, du fil à coudre, des aiguilles, de la laine, quelques vêtements ... Ce sont de très, très petits supermarchés avant la lettre.

    Dans les années qui suivent, cinq des huit enfants occupent le terrain familial.

    - Le premier, Henri, qui a un tas de briques dans le ventre, construit une maison au n° 11 qu’il revend à Ginion, cordonnier et marchand de chaussures. Henri bâtit ensuite son salon de coiffure au n° 13.
    - Son frère Jules ouvre sa boucherie au n° 15 (Adriaans actuellement).
    - Une soeur, Julie, épouse le boulanger Delpierre qui s’installe au n° 17 (aujourd’hui Jasmine).
    - En 1941, Robert, le cadet, pharmacien, ouvre une officine dans une pièce de la maison familiale qu’il occupe et agrandit en 1962.
    - Albert reprend le commerce de laiterie-crèmerie peu avant guerre et s’installe au n° 23 (le Baluchon actuel). Sa soeur Alice et son mari reprendront le commerce et se fixeront au n° 21. La laiterie-crèmerie est devenue la fromagerie Rossi.

    Collection | DAVID François Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1666 | L'Entrée du Parc

    genval,lac de genval

    Avant 1904 - Après avoir gravi la rampe provenant de la gare de Genval, les visiteurs arrivaient « à l'entrée du parc de la s.a. Genval-les-Eaux, délimitée par d'énormes barrières » (Roger Ghyssens, II). De là, « ils n'avaient plus qu'à descendre en flânant vers le lac en contrebas ».

    genval,lac de genval 

    3.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | de SÉJOURNET Eric Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1664 | Les Papeteries

    1948 1950 Papeteries de Genval c Philippe Godin.jpg

    1948 – Vue panoramique des Papeteries de Genval

    «Sans être un centre essentiellement industriel, Genval a pourtant vu au début du 20ème siècle l’implantation sur son territoire d’une importante papeterie, fabrique de papier-peint et couvre-parquet, dont les installations s’agrandissent sans cesse et se prolongent même à Rixensart, la localité voisine. Ce complexe n’a certainement pas le caractère poétique que l’on pourrait espérer dans une commune qui se voue au tourisme, mais par sa présence il contribue à la prospérité de Genval »(1).

    ___________
    (1) DUBUISSON Paul et Madeleine, Le nouveau canton de Wavre, Au fil de l’histoire, Ed. du Brabant wallon, Chaumont-Gistoux 1972

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1662 | Rue Haute

    1662. Genval La Rue Haute c PATRIX via Christian Lannoye.jpg début XXème - La rue Haute, menant à la Place communale de Genval.

    Collection | LANNOYE Christian Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1661 | Presbytère Sainte-Croix

    1661. Presbytère Sainte-Croix rue de l'Eglise à Rixensart c Cercle d'Histoire de Rixensart.jpg

    En 1996, Paul Buffin (I) écrivit : « La cure, après l’incendie de 1678, ne fut reconstruite qu’en 1779, sur l’emplacement d’un cabaret tenu par J.B. Fievez. Elle vient d’être remise en état et a retrouvé ainsi tout le charme de son époque bien identifiée par sa très belle porte d’entrée ».

    « En Brabant, nombreux sont les presbytères construits dans la seconde moitié du 18ème siècle », écrit Colette Pinson, présidente du Cercle d'Histoire de Rixensart (1). « Contemporaine de l'ancien presbytère de Genval, cette belle construction à étage, en briques et pierre bleue, possède elle aussi, une élégante porte de style Louis XV surmontée d'un larmier avec clé décorée. On ne peut, dès lors, qu'admirer ces diverses réalisations d'architecture locale traditionnelle et rendre hommage aux tailleurs de pierre, qui, influencés par les modèles inspirés des styles dits 'classiques', ont donné la touche élégante à ces bâtiments aujourd'hui témoins précieux d'un passé révolu ».

    En 1997, le CHIREL BW (2) soulignait que « ces bâtiments constituent un pan de la mémoire collective de nos cités et villages ... Dépositaires éphémères d'un patrimoine qui nous relie à la fois au passé et à l'avenir, nous avons le devoir de mieux considérer ces témoins, de les cultiver avant de les promouvoir »

     

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | Presbytère Sainte-Croix, en cure

    __________
    (1) Note sur les presbytères en Brabant - Histoire genvaloise d'un portail, de deux presbytères et de trois églises, C.H.R., 2000, annexe 1
    (2) Comité d'histoire, religieuse du Brabant Wallon - Colloque 'Cures et vicairies en Brabant Wallon', 1997

    rixensart,rure de l'église,presbytère sainte-croix 

    4.2017 © Monique D'haeyere

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017