1694 | Excursion du Boerinnenbond de Reningelst (Poperinge)

HEU004505125.jpeg

1965 - Les dames du Boerinnenbond de Reningelst (1), - entité faisant partie de la ville de Poperinge, rendent visite à l’usine de papier peint de Genval. Quarante-sept dames, accompagnées de leur vicaire, Josué Roets, posent devant le monument dédié à Auguste Lannoy, fondateur des Papeteries de Genval.

Histoire d’un jumelage belgo-belge

Le 16 septembre 1988, la section belge du Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE)(2) organisa à Rixensart sa réunion statutaire. Marc Mahieu, alors bourgmestre de Poperinge, y rencontra des représentants de la commune de Rixensart. Ce fut le début de contacts répétés qui aboutirent en 1990 à la décision de jumeler les deux entités. Le Conseil communal de Rixensart, dirigé à l’époque par Paul Hanin, en décida le 7 février, celui de Poperinge le 5 avril 1990.

Poperinge est une ville située dans la province de Flandre Occidentale qui compte 20.000 habitants. Au cours de la Première Guerre Mondiale, elle fut, avec Furnes, la seule ville belge à ne pas être occupée par les Allemands. Le général britannique Douglas Haig y installa son quartier général. La ville fut, par la route ou par le train, un incontournable point de ralliement. Camps d'instruction, dépôts, hôpitaux surgirent au milieu des houblonnières. Fuyant les combats, les réfugiés d’Ypres y affluèrent (3).

La ville est également connue pour sa Fête du houblon. Organisée tous les trois ans, en septembre, elle donne lieu à un pittoresque cortège. Les houblonnières se distinguent, dans le paysage légèrement vallonné, par leurs hauts poteaux servant d'attache à la plante grimpante (3).

Le 26 juin 2010, les bourgmestres Christof Dejaegher (Poperinge) et Jean Vanderbecken (Rixensart) renouvelèrent la charte de jumelage signée 20 ans auparavant. Christian Bergiers, président du comité de jumelage rappela « l’importance de l’amitié entre les communes (4) » et insista sur « la nécessité d’associer les jeunes, via les écoles et les clubs sportifs ».

« Er zijn uitwisselingsprojecten tussen de onderwijsinstellingen van beide steden, kunsttentoonstellingen en naar aanleiding van officiële manifestaties zoals de Hoppefeesten in Poperinge en Rixensart en Fête zijn er delegaties van beide steden aanwezig », peut-on lire sur le site officiel de la ville de Poperinge.

Une rue de Rixensart est dédiée à la ville de Poperinge. Elle relie l’avenue Boulogne-Billancourt à la Mare aux Loups.

__________

(1) Westhoek verbeeldt
(2) Le Conseil des Communes et Régions d'Europe (CCRE) défend les intérêts des collectivités territoriales européennes et leurs associations dans plus de 40 pays. Il promeut la citoyenneté et l'échange entre élus. Le CCRE est particulièrement fier de son réseau de jumelages unique en Europe. Il existe environ 26 000 jumelages entre villes de toute l’Europe (3)
(3) Wikipedia
(4) Rixensart est officiellement jumelée avec les villes et communes de Le Touquet, France (depuis 1970), de Winterberg, Allemagne (depuis 1975), de Birstall-Wanlip, Royaume-Uni (depuis 1981), et de Poperinge, Flandre Occidentale (depuis 1990)

Collection | WESTHOEK verbeeldt Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017

Les commentaires sont fermés.