commerces - Page 2

  • 111. Jardinerie Philippe

    rixensart,commerces,avenue franklin roosevelt

    1985 - Avenue Franklin Roosevelt 7A. Après avoir fait ses études d'horticulture à Vilvorde, puis à Gembloux (terminées en 1973), Philippe Legris (1) fait son service militaire en Allemagne aux Eclaireurs du 2 Cy et écrit à ce propos en toute franchise : "Ce service militaire intéressant m'a permis de repousser mes limites, d'apprendre ce que c'est que l'ordre, le respect et la discipline et de plus j'y étais totalement dans mon élément, côtoyant une nature sauvage autant qu'admirable comme celle de la région de Westphalie".


    Démobilisé, il est engagé dans un centre de jardinage à Rosières ... jusqu'en 1985. Il a le coup de foudre (qui remonte d'ailleurs à son enfance) pour une villa sise avenue Franklin Roosevelt 7A, l'achète et obtient les autorisations afin de la transformer en commerce de jardinage. Sa devise : "
    Les points faibles des autres seront les points forts de ma future entreprise".

    En
    "juin 1995, lors du cinquantième anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale, la Jardinerie Philippe fut pavoisée de tous les drapeaux des pays vainqueurs du Nazisme".

    -----
    (1) LEGRIS Philippe, Jardinerie Philippe - Les secrets de sa conception, 1996

     

    rixensart,commerces,avenue franklin roosevelt

    2010 © Gilbert Nauwelaers

    Collection | NAUWELAERS Gilbert Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • 106 | Rue de La Hulpe

    106. Rue de La Hulpe à Rosières St. André Collection Michel Delabye

    Vers les années 1930 - Trois personnes posent devant le 13, rue de La Hulpe. A l'entrée de ce petit magasin, trois publicités : Belga (cigarettes), Vander Elst (tabac) et Ça-va-seul (*). Aujourd'hui, cet espace est occupé par la station service Shell. 

    Assis sur le côté droit de la rue, un quatrième personnage s'est invité sur la photo. 
    __________
    (*) Gery Bouckey fonde en 1889 la Fabrique nationale de cirage, à Dixmude. "
    Au début, seuls les cirages portent ce nom. Les produits d'entretien des poêles et des cuivres qui sortent de l'usine de Bouckey s'appellent Briol, Cito, Gloria. En 1918, vu le succès de l'appellation, tous les produits sont baptisés 'Ça-va-seul'" (cf Isabelle Dresse, Histoire de marques, Le Soir du 10 janvier 2004)

     

    commerces,rosieres,rue de la hulpe,a-va-seul

    2010 © Michel Delabye

    Collection | DELABYE Michel Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • 93 | Compagnie Coloniale et Vinicole "Le lynx"

    rixensart,glain,commerces,rue denis deceuster

    "Cette épicerie à l’enseigne 'Cie Coloniale & Vinicole’ se situait à Rixensart, rue Denis Deceuster n°3 (1). Probablement dans les années 1920", estime Robert Delbrassinne, tout en demandant "si quelqu’un pourrait reconnaître les personnages posant sur la photo".

    Un recueil officiel des marques (2), datant de 1893, nous apprend que
    "le 10 janvier 1893, Henri De Schoonen et Cie, distillateurs, chaussée de Waterloo, 86 à Saint-Gilles-lez-Bruxelles déposent la marque la Compagnie Coloniale et Vinicole et déclarent l’adopter pour être apposée sur tous produits, tels que épiceries, vins et spiritueux, etc. Cette marque représente un lynx couché, au-dessus duquel se trouvent les mots 'Le Lynx'".

    On peut déceler de la part de la Compagnie Coloniale et Vinicole un certain mimétisme avec la marque Delhaize le Lion. En effet, après avoir lancé en 1867 le concept de '
    maison à succursales multiples', les fondateurs de Delhaize le Lion adoptèrent le lion couché comme emblème.

    __________
    (1) Les feuillets historiques N° 11, Avenue de Merode - Au fond du bois, mai 1997
    (2) Ministère belge de l’Industrie et du Travail,
    Recueil officiel des marques de fabrique et de commerce (Volume 6) – Bruylant-Christophe & Cie Editeurs, 1893

    Collection | DELBRASSINNE Robert Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • 55 | Le gros chêne - avenue Gevaert

     genval,commerces,maubroux,avenue gevaert,les neuf provinces 

    Vers 1930 - Deux enseignes de magasin sont identifiables, celle des 'Neuf Provinces' (au coin de la rue de la Station et de la rue de Rixensart) et celle 'A l'Idéal' (rue de Rixensart).

    A gauche du chêne, un panneau met les automobilistes en garde : 'Ralentissez carrefour dangereux 12km à l'heure'.

    genval,commerces,maubroux,avenue gevaert,les neuf provinces
    8.2015 © Monique D'haeyere 

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • 18 | Rue de la Station

    18. Rue de la Station Genval c Imelda De Thaey.jpeg

    Maubroux à Genval. Suivez les indications de la photo-légende ci-après.

    1. A droite, l'Epicerie des Neuf Provinces
    2. Entreprise de construction Degallaix
    3. Eglise Saint-Pierre
    4. Signalisation routière aérienne pour indiquer l'approche d'un carrefour
    5. Hôtel de la Gare
    6. Frères Compagnie Le Lion

    genval,rue de la station,maubroux,les neuf provinces,églises,église saint-pierre,commerces,le lion,hôtel de la gare genval,rue de la station,maubroux,les neuf provinces,église saint-pierre,commerces,hôtel de la gare,delhaize 

                                                                                                         3.2017 © Monique D'haeyere