genval - Page 3

  • 1581 | Abbé Eugène Salens

    20161221. 1951 15 décembre Abbé Salens curé de Maubroux Genval c Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart).jpg

    décembre 1951 - L'abbé Eugène Salens arriva à Genval en remplacement de l’abbé Joseph Deconinck († 20 décembre 1950).

    « Il a déjà une longue et riche expérience. Il a été professeur au Collège Sainte-Gertrude de Nivelles durant une dizaine d'années. En 1930, il devint curé de Ohain. Il assuma sa fonction de pasteur à Saint-Pierre de Genval de 1950 à 1956. Ce fut une période où la population du lieu s'agrandit considérablement : les papeteries sont florissantes et la paroisse bien vivante. L’abbé Salens décéda le 12 septembre 1956" (1).

    Il fut remplacé par l’abbé Franz Descotte en octobre 1956.

    ____________
    (1) Historique de la paroisse Saint-Pierre de Genval

    Collection | FONDS LANNOYE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1578 | Royal Palace Hotel

    A1 Hotel Beau-Site, puis Hôtel Belvédère à Genval1.jpg

    La Villa Beau Site devint, avec deux voisines, un bâtiment cubique de quatre niveaux, dont un partiellement sous combles à la Mansard (1). 

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART |  Le Belvédère, du palace à l'enfer

    __________
    (1) GHYSSENS Roger, Genval-les-Eaux de 1895 à 1935, Editions de la Page, 2003

    genval,avenue normande,hôtel du belvédère,horeca 

    2.2016

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1577 | Edmond Borderieux

     

    BORDERIEUX Edmond (1892-1943).jpg

    Edmond Borderieux est né à Orville (France) le 4 septembre 1892. Domicilié rue du Cerf à Genval, il fut employé aux Papeteries de Genval. Le 16 décembre 1942, il fut arrêté comme otage et fusillé à Breendonk le 13 janvier 1943. Il est inhumé au Tir National à Schaerbeek dans l’Enclos des Fusillés.

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1576 | Villa Adrienne

    1552 Villa Adrienne avenue du Bosquet à Genval 1920 c CHR.jpg

    vers 1920 - Villa Adrienne, sise à l'angle de l'avenue du Bosquet et de la rue du Tilleul à Genval.

    Elle appartenait avant-guerre à la famille Windal et fut la maison familiale de mon oncle Emile Windal (†1998), depuis son mariage et durant toute sa carrière. Il fut le dernier bourgmestre de Genval avant la fusion des communes. J'ai connu dans ma jeunesse de superbes moments dans cette maison avec mes cousins et cousines et pour de nombreuses fêtes familiales, raconte Philippe Jacquet.

    genval,rue du tilleul,avenue du bosquet 

    Vers l'Avenir, janvier/février 1998 (collection Philippe Jacquet)

    genval,villa adrienne,avenue du bosquet 

    3.2015 © Monique D'haeyere

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1575 | Commandeur de Saint-Grégoire le Grand

    20161214. 1951 15 décembre Monseigneur Suenens remet à Jean Lannoye la Cravate de Commandeur de St Grégoire le Grand c Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart).jpg

    15 décembre 1951 - Monseigneur Léon-Joseph Suenens (1) remet à Jean Lannoye, administrateur délégué des Papeteries de Genval, la Cravate de Commandeur de l'Ordre Pontifical de Saint-Grégoire le Grand (2).

    La création de cet Ordre remonte à Grégoire XVI. Ce Pontife l’établit par Bref du 1er septembre 1831 dans le but de récompenser les actes remarquables des sujets des Etats de l'Eglise (3).

    C'est l'ordre conféré ordinairement pour services politiques de défense des États pontificaux. L'ordre est conféré à des catholiques (dans de rares cas à des non-catholiques), en reconnaissance de leur service à l'Église, de travaux inhabituels, de soutien au Saint-Siège, de leur bon exemple dans leurs communautés et pays.

    __________
    (1) à l'époque évêque auxiliaire du cardinal Van Roey
    (2) En août 1925, Auguste Lannoye, père de Jean, fut reçu Chevalier de l'Ordre de Saint-Grégoire le Grand (distinction remise par l'Abbé Mottard)
    (3) L'insigne de l'Ordre porte une représentation de Saint Grégoire sur l'avers et au revers la devise « Pro Deo et Principe » (Pour Dieu et le prince). Il est suspendu à un ruban rouge et or (Wikipedia).

    Collection | FONDS LANNOYE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1574 | Le Belvédère

    B Hotel Beau-Site, puis Hôtel Belvédère à Genval5.jpg

    Le Halle et la Salle de Billard de l'hôtel Le Belvédère, avenue Normande à Genval. Après avoir été un moment le Royal Palace, il devint l’hôtel ‘Le Belvédère’ géré de main de maître par les demoiselles Parent, raconte Roger Ghyssens (1).

    __________
    (1) GHYSSENS Roger, Genval-les-Eaux de 1895 à 1935, Editions de la Page, 2003

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1566 | Panorama pris du Coin Perdu vers Genval

    Bourgeois Coin-Perdu vers Genval c PATRIX via Christian Lannoye.jpg

    vers 1930 - Très belle vue sur la vallée de la Lasne et le Mahiermont. Sur la crête, on distingue l'ancien château d'eau de Genval. 

    Cette photo de panorama « prise du coin perdu vers Genval » nous montre la vue que, voici près de 70 ans, offrait le Mahiermont depuis la rue du Baillois, sensiblement à hauteur de la rue de la Reine (...). D'anciens documents nous parlent de Maïermont, ou de Mayermont, ce qui a permis à certains d'y voir « le mont du maïeur ou mayeur ». Peut-être! Plus confortable en matière d'étymologie est cette finale en « mont », aussi courante dans nos environs que la finale en « sart». En fait, un rapide coup d'œil sur une carte un peu détaillée du Brabant wallon nous montre que nous habitons une région de « monts ». Nous les retrouvons dans une foule de noms de lieux, de Mont-St-Guibert à Mont-St-Jean, en passant par Blanmont, Noirmont, Dion le Mont, Baudémont ou plusieurs Froidmont, pour ne citer qu'eux, explique le Cercle d'Histoire de Rixensart (1).

    Le point culminant du Brabant wallon à proximité de Perwez, haut de 174 m paraît-il, se nomme tout simplement « le Mont », tandis que son concurrent direct qui présente ses 170 m entre Lillois et Promelles s'appelle paradoxalement « le Trou du bois ». Il faut reconnaître toutefois que notre chaîne montagneuse se poursuit au-delà de nos frontières régionales car, dès Malaise, nous nous heurtons au Walenberg, avant d'atteindre le Vénusberg à Tombeek, le Koksberg et le Smeiberg à Huldenberg.

    Nos environs immédiats n'échappent pas à la règle car, si nous nous contentons de suivre tout simplement la vallée de la Lasne, depuis sa source entre Chantelet et Passavant, jusqu'au moment où elle reçoit l'Argentine, soit sur un gros dix kilomètres, dix monts nous saluent.

    Sur la rive gauche - côté Plancenoit, Ohain, Genval - nous trouvons dans l'ordre : Fichermont, Levromont (entre la Marache et Ohain), Odrimont (proche d'Ohain), Piesmont - anciennement Pricemont - (proche de Genval), enfin Mahiermont.

    Sur la rive droite - côté Maransart, Couture, Rixensart - nous rencontrons : Hubermont, Sauvagemont et Beaumont sur le Vieux Chemin des crêtes, le champ du Mont et, en finale, Froidmont.

    Force nous est de constater que les « monts » sont particulièrement nombreux dans notre pays au relief modeste et que la plupart de ces appellations ont des siècles d'ancienneté même si le nom a pu légèrement varier au cours des âges. Dans bon nombre de cas, la rapidité de la dénivellation, plutôt que l'altitude, a pu justifier le titre et c'est sans doute le cas du Mahiermont ancien.

    Aujourd'hui encore, lorsque l'on vient de Renipont par la route du Ry-Beau-Ry, même si l'urbanisation et les aménagements routiers ont adouci le relief et modifié les perspectives, le Mahiermont apparaît effectivement comme une butte majeure que met en évidence la vallée du Margot.

    Au temps de nos aïeux, le clocher de l'ancienne église, qui se dressait au bord du ravin, devait encore accuser l'impression de hauteur aux yeux de celui qui, chargé peut-être, allait, sur 300 m à peine de chemin malaisé, gravir les 30 m de dénivellation. Ils sont représentés sur la photo par le tracé plus clair de la route qui escalade le coteau. Là où elle aboutit, sensiblement dans l'axe du panorama, se trouvait l'église, démolie depuis une cinquantaine d'années déjà en 1930, tandis que le cimetière, le vieux cimetière, est toujours en place quoique, à cette date, il n'y ait plus d'inhumation depuis 3 ou 4 ans.

    Sur l'horizon, dans le même axe, on reconnaît le château d'eau dont la construction avait été décidée en 1919 pour remplacer l'ancien réservoir sis au même endroit. Le château d'eau sera opérationnel en 1924 et démoli après la construction de l'actuel en 1969. Toujours sur l'horizon, à côté d'un bouquet d'arbres, un observateur attentif situera la grange de la ferme Baudet dont la porte sud est discernable.

    CERCLE D'HISTOIRE DE RIXENSART > Ces monts qui nous gouvernent

    __________
    (1) Cercle d’Histoire de Rixensart in Rixensart Info 168 de mai 1997, p. 19


     

    Photo-légende

    Bourgeois Coin-Perdu vers Genval c PATRIX via Christian Lannoye - copie.jpg

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1559 | Drève des Aubépines

    genval,lac de genval,magniolias,aubépines

    vers 1908 - Dans le lotissement du Parc de Genval-les-Eaux, six terrains situés drève des Aubépines (actuellement drève des Magnolias) furent vendus au début du 20ème siècle à de riches bourgeois de la capitale (1).

    Victor Rossel, le propriétaire et directeur du journal ‘Le Soir’, y fit construire la Villa Rossel. Il seconda puis succéda à son père Emile, qui avait créé son journal en 1887. Victor Rossel créa, quant à lui, le 'Soir Illustré', et décéda en 1935 (II, p.146).

    Autre villa, autre histoire ... celle de la villa Josette, 'qui fut habitée en 1913 par Mme Gosset (2), la première femme pilote de ballon, et son époux' (II, p.146). Voir photos 1420 et 190.

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | DES AUBÉPINES, aux Magnolias

    ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | Drève des Magnolias

    __________
    (1) CORYN Michel, dans Rixensart Info de février 2006
    (2) Gausset suivant son brevet reproduit à la notice 190.

    genval,lac de genval,magniolias,aubépines

    2.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1556 | Une allée du Parc

    genval,overijse,lac de genval,meerlaan,l'argentine

    avant 1928 - Sur la rive Nord du lac de Genval, la rivière Argentine coule paisiblement vers la vallée de la Lasne longeant une des allées du parc de Genval (actuellement la Meerlaan à Overijse). En C2, l'hôtel Argentine, aujourd'hui disparu (lieu occupé actuellement par le Yachtclub de Genval). 

    En 1903/1904, le lac de Genval fut rempli grâce à l'eau provenant de l'Argentine.

    Collection | de SÉJOURNET Eric Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1551 | Vue aérienne du Gros Tienne et Poirier Dieu

    genval,le boutny,vue aérienne,poirier dieu

    vers 1954 - Vue aérienne du Gros Tienne et du Poirier Dieu. A l'avant-plan, la Villa Le Boutny à Ohain, propriété de Jean Lannoye, à l'époque administrateur-délégué des Papeteries de Genval. Sur cette photo, on reconnaît à gauche la ferme, construite en 1919, et qui deviendra le restaurant 'La Table du 15', puis le Commissariat Central de la Zone de Police La Mazerine. La route de Genval vers la route d'Ohain mène au Gros Tienne, à la ferme Remue et au Poirier Dieu (château d'eau 'Le Poteau' à Genval)

    Photo-légende (cliquez sur la photo pour l'agrandir)

    genval,le boutny,vue aérienne,poirier dieu,château d'eau de genval

    Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1548 | Equipe de balle pelote de Genval

    1957. 1957 Equipé genvaloise de balle pelote  c Cercle d'Histoire de Rixensart.jpg

    1957 - Equipe genvaloise de balle pelote. Debout, de gauche à droite : André Baus, Jean-Marie Dupont, Arthur Collart, Louis Lambert, Louchon, Léon Hulet. Accroupi, de gauche à droite : Daniel Alost, Raymond Claes, Marcel Snessens.

    En 1981, la Société genvaloise fusionna avec Rixensart (cfr Le Soir, 11 mai 1992).

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1547 | Avenue n° 4

    1547. Avenue n° 4 Promenade Paul Harris Lac de Genval c JCR  CCB.jpg

    Parc de Genval, Avenue n° 4 (actuellement Promenade Paul Harris), le long du lac de Genval. Au centre de la photo, la Maison du Seigneur.  

    ‘Bizarrerie de l’architecture touristique, la Maison du Seigneur, aujourd’hui disparue, a eu son heure de grande gloire hôtelière. Le luxe de ses chambres était aussi réputé que le confort de ses salons. Cette curieuse construction était la réplique fidèle de la demeure seigneuriale du Hameau de Marie-Antoinette à Versailles’, écrit Georges Renoy (XVII).

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Cinquantenaire des Papeteries

    1528. 1954 3 octobre visite de l'usine par Monseigneur Suenens (Cinquantenaire des Papeteries) c Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart)_2.jpg

    3 octobre 1954

    Précédé de Jean Lannoye, administrateur-délégué des Papeteries de Genval, et accompagné de Marie Stévenart, veuve d'Auguste Lannoye, Monseigneur Léon-Joseph Suenens, à l'époque évêque auxiliaire du cardinal Van Roey, visite l'usine. Rangés comme à la parade, les camions de l'usine arborent la publicité Balatum partout.

    Avant-propos

    Les Fêtes commémoratives du Cinquantenaire des Papeteries de Genval furent célébrées

    - sur le site de Mont-Saint-Guibert, le 26 septembre 1954 : visite d'usine, match de balle pelote entre les équipes des usines de Genval et Mont-Saint-Guibert, départ du ballon pour le Rallye-Ballon, café-concert et bal.

    - sur le site de Genval, les 2, 3 et 4 octobre 1954 : dîner et grand’messe à la Salle des Fêtes, dépôt de fleurs aux monuments de l’usine, visite de l’usine, exposition des travaux d’agrément, exécutés par des membres du personnel, séance académique et remises des décorations, réception, séances récréatives suivies de bals, match de football organisé entre des équipes de vétérans, kermesse flamande.

    J’édite et commente ce reportage inédit découvert dans le patrimoine iconographique de la famille Lannoye (cliquez sur 'Lire la suite'). Les Archives de l’Etat à Louvain-la-Neuve en seront les dépositaires. Cliquez sur 'Lire la suite' et découvrez les 21 photos inédites 

    Eric de SÉJOURNET 

    Lire la suite

    Collection | de WALQUE Vivien, FONDS LANNOYE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1511 | Ponts, Tunnels & Terrassements Genval

    genval,industries,avenue des merisiers

    Cette plaque en cuivre ou laiton de la S.A. Ponts, Tunnels & Terrassements Genval fait partie de la mémoire industrielle de Genval. En effet, Edmond Claeys fut membre du « Groupe 36 Génie civil » de l’Exposition Universelle et Internationale de Bruxelles 1958 et administrateur de la S.A. Ponts, Tunnels et Terrassements. Siège : avenue des Merisiers 9 à Genval. 

    D’autre part, Raymond Becquevort, industriel, né le 22 octobre 1886, ingénieur civil des mines, bourgmestre de Genval, Membre de la Chambre des Représentants (session 1949-1950) fut également administrateur-délégué de la S.A. Ponts, Tunnels et Terrassements. Siège de la société : « Sans-Souci », avenue des Merisiers à Genval.

    Collection | MARTIN Ian Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1510 | Rue Bois de Pirart ?

    genval,rue bois de pirart

    Entre 1950 et 1962, Lydia van Altena (Pays-Bas) venait régulièrement avec ses parents passer des vacances à Genval. Elle se souvient que les séjours en groupe avaient une connotation chrétienne et que les bâtiments se trouvaient près d’un cimetière.

    Il pourrait s’agir de l’Assemblée Protestante Evangélique de Genval qui, depuis 1932 est installée rue Bois de Pirart 127 à Genval, sur une partie du domaine du Home Béthanie (près du cimetière de Genval). Cette association organise des activités pour les jeunes.

    genval,rue bois de pirart

    Indices

    La première photo, prise vers 1950, montre l’avant d’un bâtiment de plain-pied en bois avec des contreforts en brique, tandis que sur la deuxième photo, datée de 1961, on découvre l’arrière d’un bâtiment en brique. Prise entre 1960 et 1961, la troisième photo montre le réfectoire. Les adultes et enfants sont attablés séparément. Sur le fond du mur (à droite sur la photo) un écritoire : « Mort au peché / Vivant pour Dieu ».

    genval,rue bois de pirart

    Merci de partager vos informations ou commentaires à ce propos (eric.de.sejournet(at)gmail.com).

    Collection | van ALTENA Lydia Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1508 | La Fresnaye

    Ferme La Fresnaye à Genval.jpg

    La cense de l’Hesse, rebaptisée 'de l’abbé Stouffs’ et ensuite 'La Fresnaye' est aujourd’hui habitation privée, écrivirent Colette Pinson et Roger Ghyssens (Cercle d'Histoire de Rixensart) en 1996 (1).

    __________
    (XVI) PINSON Colette et GHYSSENS Roger, in E.C.H.A.R.P., Entente des Cercles d’Histoire et d’Archéologie du Roman Païs, Le patrimoine rural du Brabant wallon, Centre Culturel du Brabant wallon, Court-Saint-Etienne, 1996

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Genval libérée ! septembre 1944

    genval,libération 1944,1940-1945,2nd armored division us,résistance

    L'avant-garde de la '2nd Armored Division US' arrive à Genval le 4 septembre 1944 dans l'après-midi. Elle poursuit sa progression via la Manteline vers Bourgeois, pourchassant les Allemands, en retraite.

    Venant de la Place communale, l’arrivée du gros de la 2ème Division blindée des Etats-Unis est fixée sur pellicule à hauteur de l’avenue Gevaert, où une foule en liesse l’accueille le jeudi 7 septembre 1944. Une colonne blindée américaine traverse Genval de 9h30 à près de 13h. Le gros de la 2nd Armored Division US (1), également dénommée « Hell on Wheels », arrive par l’actuelle rue des Déportés, et descend l’avenue Gevaert vers la gare de Genval.

    On fait à nos libérateurs un accueil enthousiaste, on leur jette des fleurs, des fruits, des friandises, des douceurs, quand il y en un qui stationne quelques moments on lui offre tout ce qu'on peut, on leur serre la main, les jeunes filles, les enfants les embrassent, on ne se lasse pas de cette joie débordante (2).

    « C’était un spectacle encore jamais vu, un décor inoubliable, des trottoirs regorgent de monde, hommes, femmes et enfants. Des véhicules alliés en tous genres descendaient à la queue leu leu l’avenue Gevaert pour prendre la rue de la Station et ensuite la rue de Rosières. Il y avait là des chars, des camions bourrés de soldats, des jeeps, des bulldozers, etc. etc. C’était un convoi continu et sans fin. La population applaudissait à tout rompre, à chaque arrêt des femmes et des jeunes filles grimpaient sur les chars et les jeeps pour embrasser les soldats », témoigne J. Mayné (3).

    L’arrivée des troupes américaines est fixée sur pellicule à hauteur de l’avenue Gevaert, où une foule en liesse les accueille. Les GI's sont encore photographiés rue de la Station, rue de Rosières, sur le pont au-dessus du chemin de fer. Ensuite, les colonnes militaires poursuivent leur progression vers le lac de Genval et la rue de La Hulpe. Eric de Séjournet édite et commente ce reportage inédit découvert dans le patrimoine iconographique de la famille Lannoye. Les Archives de l’Etat à Louvain-la-Neuve en sont dorénavant les dépositaires.

    __________
    (1) Présentation du 2nd AD, YouTube
    (2) GHYSSENS Roger, 50ème Anniversaire de la Libération, Cercle d’Histoire de Rixensart, 1994
    (
    3) MAYNÉ J., 1944-1994 50ème anniversaire. Souvenirs de 1939-1944, Rixensart, 1994

    Lire la suite

  • 1485 | Genval - Vue panoramique

    Genval Vue panoramique Maubroux Exclusivité Au Cyclamen 20 rue de Rosières Genval montage original c Christian Lannoye.jpg

    entre 1927 et 1935 - Splendide vue panoramique de Genval. De gauche à droite : l'avenue des Combattants, la villa d'Auguste Lannoye et son épouse Marie Stévenart, la Perche, l'avenue Gevaert, la rue de Rixensart, la Tour à charbon, l'église Saint-Pierre, le Normandy Hôtel, l'avenue Albert Ier, le Grand Hôtel du Parc (Hôtel Bigaré), la Place Raymond Becquevort, l'Hôtel du Belvédère.

    Photos-légende (cliquez sur les photos pour les agrandir)

    Genval Vue panoramique Maubroux Exclusivité Au Cyclamen 20 rue de Rosières Genval partie 1 c Christian Lannoye - copie.jpg

    Genval Vue panoramique Maubroux Exclusivité Au Cyclamen 20 rue de Rosières Genval partie 2 c Christian Lannoye - copie.jpg

    Collection | LANNOYE Christian Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017