genval - Page 4

  • 1481 | Villa Clémence

    1902 après Villa Clémence rue du Cerf à Genval © Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart) 4.jpg

    après juillet 1902 - Villa Clémence, rue du Cerf à Genval

    Alors directeur de la Papeterie de La Hulpe (1) Auguste Lannoye épouse le 26 juillet 1902 Marie Stévenart, fille aînée du notaire de la même localité. « Peu de jours après, le jeune couple s'installe non loin de l'usine de La Hulpe dans la haute et sombre bâtisse de la ‘Villa Clémence’, rue du Cerf. Il n'y a pas meilleur témoin de la vie de ce temps-là que Marie Lannoye elle-même », écrit Luc Lannoye, petit-fils d’Auguste et Marie (XXV)(2).

    « Ne trouvant rien de mieux, nous avions loué entre La Hulpe et Genval la lugubre villa ‘Clémence’ aux fenêtres grillagées et sans le moindre confort. Si le bon Dieu ne m'y avait donné 3 enfants (3), les six années que j'y ai passées ne m'auraient laissé que de pénibles souvenirs.

    La petite usine de Genval s'élevait rapidement. Auguste s'y rendait tôt le matin, en revenait à toute heure (4) et parfois bien inquiet. Que de soucis, de nuits sans sommeil. Une rude école de vie pour tous deux. Aussi ai-je senti le besoin de m'accrocher très fort à Dieu. Chaque matin, avant le réveil de mes petits, je courais en tous temps et toutes saisons chercher à l'église de La Hulpe (5) Jésus lui-même qui devait m'éclairer, m'encourager, me fortifier et m'apporter, malgré tout, des heures de si douce joie.

    A sept heures, je me penchais sur les lits ou sur les berceaux où déjà m'attendaient des rires et des pleurs. Vivement la baignade, la toilette, le biberon et tout cela, en temps d'hiver à la lueur d'une lampe à pétrole et devant un petit feu, pendant que mon mari dans son coin vaquait à sa toilette. Ni salle de bain, ni électricité, ni chauffage central. Les journées commençaient et s'achevaient pour nous dans le labeur, la vie difficile, car nous n'étions pas riches.

    A Genval, le capital prêté par mon père s'était enfoncé (6) dans la construction, l'achat des premières machines, le paiement des salaires ... et il fallait vivre avec trois enfants.

    Dieu merci, mon mari n'avait pas de grands besoins et moi j'avais appris à la chère école de ma Maman et d'Elisa à tenir économiquement un ménage et je recourais souvent à leurs sages conseils.

    Certains jours, tout devait passer par mes mains (7) : soins des enfants, cuisine, nettoyages, raccommodages, coupe et couture. Et il fallait encore trouver quelques moments de réflexion et de méditation pour maintenir l'âme aussi active que le corps.

    Marie fut à ce moment une auxiliaire très précieuse pour son mari. Ayant appuyé son initiative auprès de son père, elle comprit parfaitement par la suite les inévitables problèmes d'un début. Lorsque les premières grosses difficultés furent vaincues (8), nous avons pu faire des plans de maison à construire près de l'usine de Genval, sur un terrain où poussait blé, betteraves et pommes de terre. Une partie du sol étant argileux, une équipe de briquetiers y façonnèrent les briques de la construction (9). La maison s'achevait lentement, le bail à la ‘Villa Clémence’ finissait, il fallait déménager ».

     

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | VILLA CLÉMENCE, aussi la 'No Maujonne'

    __________
    (1) appartenant au groupe « Union des papeteries » qui comptait plusieurs usines, entre autres à La Hulpe, Saint-Servais et Mont Saint-Guibert.
    (2) LANNOYE Luc, Regards sur la passé, 1978
    (3) Charles 1903, Jean 1906, Anne 1907
    (4) A vélo
    (5) Messe à 6 h. 30.
    (6) D'autant plus « enfoncé » que tout avait dû être construit sur pilotis, à cause du marécage
    (7) Il y avait un aidant, Ernest, qui faisait un peu tout
    (8) En 1910
    (9) Plus économique en raison des transports

    Collection | FONDS LANNOYE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1480 | Blanc Mesnil

    1480. Genval Blanc-Mesnil c PATRIX via Christian Lannoye.jpg

    avant 1940 - Le Blanc Mesnil à Genval 

    "De style rustique, le Blanc Mesnil offrait", écrivit Jean Demullander en 1970 (VIII), "parking et piscine-solarium de plein air, accessible durant toute la belle saison, sauf le lundi. Le Blanc Mesnil recèle aussi un bar et une salle de danse, drapés de tentures hautes en couleur. Tapis, cuivres, feu ouvert, fers forgés et éclairages d’ambiance rehaussent cet ensemble".

    genval,blanc mesnil,horeca

    1.2016 © Monique D'haeyere

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1479 | La Terrasse de l'Etablissement des Eaux

    La Terrasse de l'Etablissement des Eaux de Genval0.jpg

    1910/1920 - La Terrasse de l’Etablissement des Eaux.

    "En façade, à l'entresol, une galerie court sur toute la longueur de l'aile droite. Elle s’ouvre sur le lac par douze arcades en plein cintre, soutenues par des colonnettes et on y accède par un escalier, toujours en place sur le pignon ouest. Cette coursive, ouverte au vent du lac car à l’époque les arcades ne sont pas vitrées, est qualifiée de terrasse" (II).
     

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART |  TERRASSE DU CHÂTEAU SCHWEPPES, à tous vents

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1473 | Exposition Louis Wilmet

    1932 janvier Exposition Willmet au Palais des Beaux-Arts à Bruxelles (au fond l'hiver, à droite le printemps) © Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart) 1.jpg

    janvier 1932 - Le Genvalois Louis Wilmet pose devant ses oeuvres exposés au Palais des Beaux-Arts à Bruxelles. Au fond de la salle, les peintures sur le thème de l'Hiver, à droite celles du Printemps.

    Né à Fosse en 1881, écrivain, poète, journaliste, peintre, autodidacte, historien, Louis Wilmet s’installa à Genval en novembre 1924, année de son mariage, en mai, avec Marie-Rose Poncelet, artiste elle-même, originaire de Neufchâteau.

    En 1926, il peignit pour l’église Saint-Pierre de Genval-Maubroux, trois fresques du chœur représentant différents épisodes de la vie de Saint-Pierre. Elles ont aujourd’hui disparu sous un enduit. Louis Wilmet décéda en 1965 (II).

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART |  LOUIS WILMET, peintre genvalois

    Collection | FONDS LANNOYE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1462 | Vue vers le lac

    genval,horeca,rosieres,lac de genval,cafe du lac,terminus hôtel

    vers 1929 - A ce carrefour convergent les rues de La Hulpe (sur Rosières), de Genval (sur Rosières) et la Parklaan (sur Overijse). En A2, l'actuel Café du Lac, qui se situe rue de La Hulpe 161 à Rosières. Et en C2, le Terminus Hôtel. 

    Photo-légende

    genval,horeca,rosieres,lac de genval,cafe du lac,terminus hôtel  genval,horeca,rosieres,lac de genval,cafe du lac,terminus hôtel 

                                                                                                    2010 © Eric de Séjournet

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1458 | Terminus Hôtel

    20160531. Genval Hôtel Terminus c Serge Watté.jpg

    vers 1920 - Terminus Hôtel à Genval, "réouverture tenu par Romeo". A la limite communale, - rues de Genval et de La Hulpe, le Terminus Hôtel était tenu par "Mme Vve Leemans – Cuisine Italienne et bourgeoise – Pension 35 francs – Téléphone : Genval 228" (1).

    __________
    (1) selon une publicité de l’époque

    genval,terminus hôtel 

    © Monique D'haeyere

    Collection | WATTÉ Serge Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1456 | L'Etang

    genval,lac de genval,étangs

    début 20ème siècle - L’Etang. On sait que des étangs existaient, et que leur alimentation en eau se faisait soit par la rivière d’Argent, soit par les sources importantes qui apparaissent au pied de la colline, soit par les deux. Dans son livre ’Genval-les-Eaux, de 1895 à 1935’ (p. 47 à 60), Roger Ghyssens s’est penché longuement sur les premières traces du Lac de Genval. Selon lui, l’idée daterait de juillet 1901, mais il faudra attendre 1904 pour que le dossier arrive à son terme. La mise sous eau du lac de Genval daterait de l’automne-hiver 1903-1904.

    Selon Roger Delooz (XV), "le lac de 18 hectares fut créé en 1904 par M. Meert à partir d'étangs, de sources et des prés marécageux. Le cours de l'Argentine, ou rivière d'Argent, qui marquait la limite entre Genval et Overijse, est détourné, mais son ancien lit, aujourd'hui au sein du lac, sert toujours de frontière et cette fois, entre les deux régions du pays".

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1444 | Débordement du lac de Genval

    genval,lac de genval,avenue du lac,inondations

    Dans la nuit du 14 au 15 mai 2009, de pluies violentes se sont abattues sur le Brabant wallon et la région de Rixensart.

    « A Genval, le lac a débordé (1) et le parking des papeteries de Genval s’est rempli comme une piscine », diffuse la RTBF Radio le 15 mai 2009.

    "En raison de fortes pluies survenues le 14 mai 2009, le lac de Genval a débordé. Les rues avoisinantes ont été envahies par la boue, inondant caves et maisons ainsi que les papeteries et les grands magasins ! Une situation exceptionnelle, du jamais vu de mémoire d'homme", raconte Viviane Quittelier sur son blog (1). 

    + INFOS > TV5 Monde, reportage RTBF 13 heures du 15 mai 2009

    __________
    (1) QUITTELIER Viviane, Le lac de Genval, 26 mai 2009

    genval,lac de genval,avenue du lac,inondations 

    1.2016 © Monique D'haeyere

    Collection | D'HAEYERE Monique Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017