genval - Page 5

  • 1377 | Reposoir du Saint-Sacrement, dit chapelle Corbisier

    genval,reposoir du saint-sacrement,rue j.b. stouffs

    Destiné à servir de reposoir pour les processions, Lambert Corbisier (1714-1779) le fit édifier au bas de la Grand-Place de Genval, en 1776. En 1853, il quittera cet emplacement suite à la construction d’un puits au même endroit. Il sera alors installé près du mur ouest du presbytère, lieu qu’il devra à nouveau quitter lors de la construction de la nouvelle église et, c’est seulement à ce moment, vers 1873, qu’il rejoindra l’emplacement actuel : à l’extrémité ouest de la rue Jean-Baptiste Stouffs, en bordure du terrain consacré au cimétière qui entourait l’église primitive de Genval. Cette niche en pierre bleue, d’époque Louis XVI, est propriété communale (III, pp. 18 et 19)

    genval,reposoir du saint-sacrement,rue j.b. stouffs 

    12.2008 © Eric de Séjournet

    Collection | HOMMES et PATRIMOINE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1367 | Try du Chesnoy(s)

    genval,chapelles,place communale,try du chesnoy
    1992/1995 - Place communale de Genval, à l'angle de la rue des Déportés et de l'avenue Gevaert. "Plantée à l'intersection de voiries primitives de Genval, la Chapelle Saint-Roch attire l'attention par sa position, mais aussi par sa structure solide et l'élégance de sa niche", souligne Hommes et Patrimoine (III). Elle est adossée au talus appelé Try du Chesnoy(s).

    genval,chapelles,place communale,try du chesnoy

    2012 © Christian Petit

    Collection | HOMMES et PATRIMOINE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1366 | Le Colombier Normand et sa Faisanderie

    Le Colombier Normand et sa Faisanderie c Francis Broche.jpg

    Le Colombier normand et sa Faisanderie fait partie du Parc ornithologique de Genval-les-Eaux. "Il compte neuf loges en creux, dont une de grandes dimensions, destinées à abriter les espèces d’oiseaux présentés à l’admiration des visiteurs (…). La première des loges, et la plus grande au centre, sont pourvus d’une cage en treillage permettant aux volatiles de s’avancer au-devant des visiteurs. A l’extrémité, l’alignement de loges se termine par la tour à toiture conique laquelle n’est plus séparée du chemin de fer que par un large sentier aujourd’hui oublié. Après avoir longtemps dominé les voies sur la majeure partie de son tracé, il plongeait le long du talus pour rejoindre la rue de la Tasnière sans devoir emprunter les chemins du parc, propriété privée" (II).

    __________
    (1) situé au-dessus des ‘Masures’, qui abrite encore en 2016 à Genval le Musée de l’Eau et de la Fontaine

    genval,parc ornithologique 

    3.2017 © Monique D'haeyere

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1357 | Panorama

    Panorama 1913 Genval c Imelda De Thaey.jpg

    1913 - Vue sur le quartier genvalois formé par les rues de Rixensart et Auguste Lannoye (1) et l'avenue des Combattants. On devine à gauche le futur emplacement de la Perche couverte.

    __________
    (1) anciennement rue des Lilas, dans laquelle se trouvait la résidence d'Auguste Lannoye.

    Photo-légende (cliquez sur la photo ci-dessous pour l'agrandir)

    genval,maubroux,rue de rixensart,rue auguste lannoye

    Collection | DE THAEY Imelda Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1350 | Un bord du lac

    1920 Genval Un bord du lac

    vers 1920 - Un bord du lac

    "En 1904, - la même année que la création de la papeterie Lannoye", signale Monique D'haeyere en se référant à Roger Delooz (XV), "le Lac de Genval est créé par M. Meert à partir d'étangs de sources et de prés marécageux. Le cours de l'Argentine ou rivière d'Argent qui marquait la limite entre Overijse et Genval est détourné, mais son ancien lit, - aujourd'hui au fond du lac, sert toujours de frontière entre les deux grandes régions du pays. Simultanément un parc fut aménagé à l'anglaise et un château construit en bordure du lac par l'architecte Wendrick, sur le modèle d'une abbaye rhénane. La Compagnie internationale des Eaux minérales s'y installa pour exploiter les sources minérales et créer un centre thermal. Genval-Les-Eaux devint un lieu de villégiature et d'installation de nombreuses personnalités du monde des affaires et des arts bruxellois. Les rives de l'étang furent garnies de restaurants et de sports nautiques et le tourisme d'un jour, au départ de la capitale, y amenaient les visiteurs endimanchés. On édifia des bâtiments de tous styles".

    genval,lac de genval

    6.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1346 | Rue Haute

    1346. Rue Haute à Genval 1910 c Imelda De Thaey.jpg

    1910 - Rue Haute à Genval (actuellement avenue Gevaert). L'éditeur de cartes postales 'Nels' (1) arbore ici fièrement le commerce tenu par 'J. Degraux Tabacs et Cigares Papeterie'. Comme indiqué sur la façade, ce magasin est le 'Dépôt général des cartes Nels'. Deux vitrines extérieures présentent la dernière collection de cartes postales.

    __________
    (1) célèbre maison d'édition belge, créée en 1898 à Bruxelles et qui édita quelques 30.000 cartes postales (Wikipedia)

    Collection | DE THAEY Imelda Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1342 | Eglise Saint-Sixte

    1342. Eglise Saint-Sixte 2000 © SI Rixensart.jpg

    « L'église St-Sixte est une construction contemporaine de 1979, bâtie sur les plans des architectes liégeois A. et J. Beaufays, à l'emplacement d'une église précédente qui avait été construite un siècle auparavant. Cette dernière remplaçait elle-même d’autres édifices successifs, toujours dédiés au saint patron, mais localisés à un autre endroit. L'église actuelle, érigée en brique et béton, est relativement discrète dans sa volumétrie extérieure ; seule une croix légère mentionne la destination du lieu. Assez bas, l'édifice occupe un terrain en pente. L'intérieur se caractérise par la prouesse technique pour la structure de la salle d'assemblée, presque en hémicycle : cinq longues poutres, de 24 mètres, sont portées chacune par un pilier à une extrémité et convergent vers une unique colonne située derrière l’autel », écrit Bénédicte de Ghellinck (XXIV)

    genval,place communale,église saint-sixte

    4.2013 © Monique D'haeyere

    Collection | SYNDICAT d'INITIATIVE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1332 | La Poste et la rue Neuve

    364. La Poste et la rue Neuve Collection Cercle d'Histoire de Rixensart.jpg

    après 1925 - Rue Neuve à Genval avec vue sur l'église Saint-Pierre de Maubroux. Le premier bâtiment à gauche abrita le bureau des postes de Genval. Sur l'enseigne on distingue POSTES-POSTERIJEN.

    En plusieurs décennies, La Poste de Genval déménagea plusieurs fois : on la retrouve rue Neuve (actuellement dénommée avenue des Combattants), rue de la Station, Place communale (dans l'ancienne Ecole des Garçons) ... et actuellement rue de Rixensart.

     RÉTROSPECTIVE   >  POSTES, LA POSTE, BPOST, mues genvaloises

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1327 | Le Marronnier de la Place communale

    E 2015 Le Marronnier de Place communale à Genval © Guy Van Roy - copie.jpg

    août 2015 - Le Marronnier de la Place communale à Genval.

    "Tu as toujours été là. Pour tous les Genvalois tu représentes l’âme de « la place », dont tu es sans doute le plus vieux des habitants.

    Que de choses ne pourrais-tu nous raconter : le démantèlement du kiosque dont une pâle copie a pris la succession dans le parc de la Maison Communale, la destruction de l’ancienne église et son remplacement par un édifice « contemporain », les parties féroces de balle-pelote dont les règles parfois ésotériques débouchaient sur des empoignades vite noyées au café du coin, les survols de pigeons revenant au village après le concours dominical …

    Mariages, enterrements, baptêmes et communions : ce sont des générations que tu as vu défiler sous le porche de l’église. Sous ta ramure, tu as abrité les amourettes naissantes des élèves de l’école toute proche et assisté stoïque aux cérémonies annuelles au monument aux morts que tu surplombes.

    Le mois de mai te voyait orné de centaines de fleurs blanches, la rentrée des classes était synonyme de récolte de marrons qui remplissaient les poches des enfants du coin. Mais cette année, tu n’as plus fleuri, et c’est à peine si quelques petites feuilles ont encore tenté de verdir tes extrémités. Es-tu devenu trop vieux, est-ce le réchauffement climatique, la pollution, les effluves de la friterie toute proche ou les ravages causés par la mineuse du marronnier, petit papillon à la chenille dévastatrice … en ce bel été, tu ne ressembles déjà plus qu’à un arbre en plein hiver!

    Tes jours sont sans doute comptés, et certains supputent déjà sur « ce qu’on va mettre pour le remplacer ».

    Reste encore un peu, on t’aimait bien, tu sais !"

    Guy VAN ROY

    Collection | VAN ROY Guy Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1321 | Vers le Terminus Hôtel

    1321. Vers le Terminus Hôtel lac de Genval pont sur l'Argentine © JCR CCB.jpg

    En passant ce petit pont au-dessus de l'Argentine, les visiteurs du Parc de Genval-lez-Eaux accédèrent au Terminus Hôtel, sis rue de Rosières. 

    genval,l'argentine,hôtel terminus genval,terminus hôtel,l'argentine 

                                                                                                        1.2016 © Monique D'haeyere

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1319 | Gloire et Reconnaissance aux Combattants de Genval 1914-1918

    genval,monuments,place communale,première guerre mondiale,1914-1918,monument place communale

    Pendant la Première guerre mondiale, Genval a mis au service de la patrie 135 soldats dont 55 volontaires. 18 de ces braves ont donné leur vie. L'idée de célébrer les soldats morts au combat ne fut pas oubliée dans l'euphorie de la libération mais reprise par le Conseil communal de Genval qui, dès le 17 janvier 1919 fut d'avis 'de faire ériger sur la place publique un monument à la mémoire des soldats de la commune tombés au champ d'honneur. Une souscription sera ouverte' (XII, p.46).

    Inauguration du monument à la Gloire et Réconnaissance des Combattants de Genval 1914-1918 eut lieu le 25 juin 1922. Le journal Le Soir du lundi 26 juin 1922 rappelle que « Genval a fourni 135 soldats sur 300 hommes en âge de combattre, et évoque l’envol de 21 pigeons dont chacun porte sur les ailes le nom d’un héros ».

    « C’est au cours de cette époque de célébration des vainqueurs et des victimes de la Grande guerre que le Conseil communal de Genval décida de renommer ‘avenue des Combattants’ la rue Neuve et ‘rue des Déportés’, la rue des Ecoles », souligne le Cercle d’Histoire de Rixensart (XII, p.48).

     RÉTROSPECTIVE   >  MONUMENT PLACE COMMUNALE, devoir de mémoire

     OBJECTIF RIXENSART   > Monument Place communale à Genval

    genval,monuments,place communale,première guerre mondiale,1914-1918 

    3.2015 © Monique D'haeyere

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1312 | Un coin du lac

    Un coin du lac Genval c Imelda De Thaey.jpg

    début XXème siècle - La mise sous eau du lac de Genval date de l'automne-hiver 1903-1904. Roger Ghyssens (II, p. 59) fait observer que l'Argentine (aussi dénommée Rivière d'Argent ou Zilverbeek) marquait la limite communale entre Overijse et Genval depuis le pont d'Yssche, rue de la Tasnière, jusqu'au chemin de Genval à Rosières. Il est évident que la création du lac entraînait immanquablement la disparition de cette limite et que le fait de détourner la rivière ne transférait pas automatiquement ses fonctions frontalières. Le bourgmestre d'Overijse avait donc marqué de légitimes réticences et avait exigé de placer dans l'axe du lit de la rivière abandonnée, des bornes (...). Aujourd'hui, pour autant qu'elles existent, elles jouent ce rôle entre deux Provinces d'abord, entre deux Régions ensuite.

    A gauche, on distingue le clocheton du "Guillaume Tell"; à droite, l'ancien Hôtel Argentine.

    Collection | DE THAEY Imelda Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1303 | Chemin de Rosières

    885. Chemin de Rosières c Cercle d'Histoire de Rixensart (70).jpg

    Petite ferme dans le tournant de la rue de Rosières à Genval.

    «A la fin de XIXème siècle le chemin de Rosières passait l’Argentine sur une mauvaise planche et se transformait en sentier boueux pour rejoindre la vieille voie de Wavre, qui, sous Rosières, est aujourd’hui la rue de La Hulpe et, sous Overijse, la Parklaan», raconte Roger Ghyssens du Cercle d’Histoire de Rixensart (II, p. 18). Le 11 août 1893, le bourgmestre de Genval écrit au gouverneur de la province de Brabant : «Pendant les périodes de fortes pluies, la rivière sort de son lit, et les prairies situées entre Genval et Rosières St André sont transformées en un lac qui rend impraticable le chemin direct reliant les deux communes».

     RÉTROSPECTIVE   >  Chemin de Rosières ... chemin, rue, route

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017