D'HAEYERE Monique

  • Bornes-fontaines à Bourgeois, ressources communes

    Le Coin perdu de Bourgeois c JCR1.jpg

    après 1909 | Le Coin perdu de Bourgeois
    (à Rixensart et non à Genval)
    coll. Jean-Claude Renier

     

    Partant de la place Cardinal Mercier, la rue du Baillois, sinueuse, nous conduit au Coin Perdu (1) ... et à sa borne-fontaine.

    En 1873, un réseau de pompes et de puits publics fut installé à Rixensart, afin d’améliorer l’hygiène de la population. Chaque point collectif d’approvisionnement en eau potable fut surveillé par un responsable du conseil communal. En effet, le conseil constata la négligence des habitants et certains abus des enfants, qui par jeu, gaspillèrent l’eau en pompant inutilement.

    Le réservoir d’eau potable, relais et complément du château d’eau de Rixensart, rue du Plagniau, fut érigé au Bourgeois en 1901. Ce réservoir en maçonnerie entouré de remblai de terre gazonnée servait de relais. Il était situé à la cote 113. Il eût mieux valu, à cette époque, construire le château d’eau au Bourgeois dont la cote d’altitude est de 113 m plutôt qu’à Rixensart qui se trouvait à la cote 96, une pression plus forte eût été atteinte.

    En 1905, la commune fut entièrement desservie en eau et les anciennes pompes furent remplacées et même multipliées par des bornes-fontaines pour les habitations non raccordées au réseau (1). 

    En 1996, Paul Buffin écrit : Le charme de l’endroit est qu’il est resté village, qu’on y entend encore parler wallon, que tout le monde se salue et semble se connaître. C’est aussi le paradis des promeneurs qui y trouvent des sentiers, piedsentes en vieux français et 'pichintes' en wallon. Ceux-ci permettent de découvrir, au fond des creux, à flanc de coteau, 'le coin perdu' que les lotisseurs ont épargné (1).

    __________
    (1) Le charme de l’endroit est qu’il est resté village, qu’on y entend encore parler wallon, que tout le monde se salue et semble se connaître. C’est aussi le paradis des promeneurs qui y trouvent des sentiers, piedsentes en vieux français et 'pichintes' en wallon. Ceux-ci permettent de découvrir, au fond des creux, à flanc de coteau, 'le coin perdu' que les lotisseurs ont épargné (2).
    (2) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l'ancienne commune de Rixensart, 1996

    Lire la suite

  • Chapelle de La Mélane, dérobée, retrouvée, restituée

    AD7 Chapelle de la Viergeà-l'Enfant (voir 194) 1978-1980 © André Delbar.jpg

    1978/1980 | Chapelle de La Mélane, rue de l’Augette 47 à Rixensart
    Photo © André Delbar

    Cette chapelle pédiculée en briques blanches date de 1964. La chapelle privée se trouve dans le mur de la propriété ‘La Mélane’. Une grande boîte aux lettres est aménagée sous la niche (1).

    Lire la suite

    Collection | D'HAEYERE Monique, DELBAR André, DOMINÉ Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Rue des Lilas

    171129 Rue des Lilas avant 1944 coll. Monique D'haeyere.jpg

    avant 1944 | Rue des Lilas, l'actuelle rue Auguste Lannoye

    A droite, l'entrée de la propriété d'Auguste Lannoye, fondateur des Papeteries de Genval. Sur les hauteurs, l'Hôtel Bigaré et l'Hôtel Le Belvédère. Quant aux pavés ...

    171129B Rue Auguste Lannoye Genval rue des Lilas  © Monique D'haeyere.JPG 

    2017 © Monique D'haeyere

    Collection | D'HAEYERE Monique Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • Maison des Jeunes de Rixensart, première radio libre

    rixensart,33,mjc,d clic,ligne vicinale,avenue de merode

    1968/1974 | 33 avenue de Merode à Rixensart
    Photo © Jean-Claude Renier

    Construit au moment de l'électrification de la ligne vicinale en 1932, ce bâtiment abritait la sous-station électrique alimentant la section. Il fut repris par la commune lors de la désaffectation de la ligne du tram (1).

    __________
    (1) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l'ancienne commune de Rixensart, 1996

    Lire la suite

  • L'Ecole des filles, rue de La Hulpe

    rosières,rue de la hulpe

    vers 1910 | Rue de La Hulpe
    coll. Cercle d'Histoire de Rixensart

    Vue prise à partir du chemin du Grand Cortil et de l'actuelle rue de La Hulpe, à hauteur de l'Ecole des Filles. Dans le fond passe ... aujourd'hui l'E411.

    En Roman Pays, Rosières-Saint-André (étymologiquement ‘Le Champ de Roseaux’) a attiré de nombreuses familles citadines à venir 's’installer au milieu des verdoyantes campagnes, où elles retrouvent la quiétude dont elles ont besoin à notre époque agitée' (1). 

    __________
    (1) DUBUISSON Paul et Madeleine, Le nouveau canton de Wavre, Au fil de l’histoire, Ed. du Brabant wallon, Chaumont-Gistoux 1972

    rosières,rue de la hulpe,école des filles de rosières,écoles,école communale de rosières 

    7.2015 © Monique D'haeyere

    Lire la suite

  • Les Sorbiers

    genval,parc de genval,villas,les sorbiers,merisiers

    après 1903 -  Les Sorbiers (Parc de Genval-les-Eaux),
    à l'angle des avenues des Merisiers et des Cormiers
    coll. Francis Broche

    « Dans les alentours du lac de Genval, cette belle villa s'implante sur un haut soubassement au centre d'un jardin entouré de haies. Oeuvre de l'architecte Fernand Symons (1), cette habitation de style 'villégiature' est datée de 1903 et s'inscrit tout à fait dans l'esprit du manoir anglais : les façades crépies et à faux colombages sont animées d'une bretèche, d'encorbellements, d'annexes, de petits toits en appentis, d'une loggia d'entrée, d'une tourelle polygonale (terrasse couverte à l'origine), de hautes souches de cheminée. Les baies de format varié sont fermées de châssis d'origine à petits bois », écrit Bénédicte de Ghellinck en 2009 (2).

    « Cette villa est typique de cette époque et, chose curieuse, elle dispose d’une soeur, dans le quartier du ‘Bosquet’ que seules quelques différences empêchent de qualifier de jumelle (3) », écrit Roger Ghyssens en 2003 (4).

    __________
    (1) Fernand Symons (1869-1942), architecte belge de la période Art nouveau qui fut actif à Bruxelles et à Genval
    (2) WALLONIE DGO Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie, Liste des biens repris dans l’Inventaire du Patrimoine Immobilier Culturel de la commune de Rixensart, 2009  
    (3) RÉTRO RIXENSART | Villa de l'avocat Ch. G
    (4) GHYSSENS Roger, Genval-les-Eaux de 1895 à 1935, Editions de la Page, p. 112, 2003

     

    genval,villa les sorbiers,parc de genval 

    9.2017 © Immo Ferco

    Lire la suite

  • Les Charmettes

    1414. Les Charmettes rue du Tilleul à Genval c CHR.jpg

    Façade Est de la villa Les Charmettes, rue du Tilleul à Genval
    coll. Cercle d'Histoire de Rixensart

    Construite au début du XXème siècle, cette belle villa et ses dépendances furent rachetées par la commune de Genval (avant 1977) pour servir de maison de quartier. En 2002, elle accueillait "la Croix-Rouge, la consultation ONE, école des devoirs La Chouette, une plaine de jeux, des réceptions familiales ... ", énumère l'Echevine de l'Urbanisme à La Dernière Heure. "Les lieux servent de promenade dans un cadre de verdure ou l'on recense des arbres remarquables, dont une allée de marronniers classés" (1).

    __________
    (1) de VOGELAERE Jean-Philippe, Un million d'euros pour redonner un nouveau visage à la maison de quartier de Genval, La Dernière Heure, 2 mai 2002.

    genval,rue du tilleul,les charmettes,1940-1945

    4.2016 © Monique D'haeyere

    Lire la suite

  • La Cure de Rosières Saint-André

    rosières,presbytère saint-andré

    début XXème siècle | La Cure de Rosières Saint-André
    coll. Cercle d'Histoire de Rixensart

    Située rue Bois du Bosquet 2, « la bâtisse remaniée date de 1765 par les ancrages de la façade. Deux niveaux en briques et pierre bleue. Porte et fenêtres du XIXème à linteau droit. Annexe avec épis et oreilles aux pignons », détaille Hommes et Patrimoine (1).

    Longeant le rue du Bois du Bosquet et en contre-haut de la rue de l’Église Saint-André, le presbytère se compose d’un logis prolongé d’une dépendance plus basse et d’une ancienne remise à voiture en retour, servant aujourd’hui de garage. Le noyau primitif du logis, en brique anciennement chaulée, remonte au 18ème siècle, ce qui est précisé par les ancres « A 1765 » en façade avant. D’un seul niveau à l’origine, le logis a été surélevé dans la 2e moitié du 19è siècle, comme en témoignent les traces d’épi au pignon droit, où deux ouvertures sont visibles, et les trois fenêtres du rez-de-chaussée dont les piédroits sont chaînés de calcaire gréseux et creusés d’une battée (seuils et linteaux remplacés). Quatre fenêtres soulignées d’un seuil et d’une porte principale encadrée de fenêtres, elle se termine à gauche par un pignon débordant. Sous une bâtière de tuiles en S, l’ancienne remise à voiture, plus basse encore, s’ouvrait jadis par quatre arcades en plein cintre, dont une a disparu et deux sont rebouchées, écrit Bénédicte de Ghellinck (2).

    __________

    (1) HOMMES ET PATRIMOINE, De potales en chapelles. Au gré des chemins de Genval, Rixensart et Rosières, Amélie Mélo Editeur, Collection Mémoire, p. 62, 2000
    (2) WALLONIE DGO Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie), Liste des biens repris dans l’Inventaire du Patrimoine Immobilier Culturel de la commune de Rixensart, IPA Dossier : 25091-INV-0017-0, 20 octobre 2009  

     rosières,presbytère saint-andré,rue bois du bosquet

    4.2016 © Francis Broche

    Lire la suite

  • Des thermes genvalois au Musée de l'Eau et de la Fontaine

    genval,parc de genval,arutan

    Bureaux de la Sté Coopérative 'Arutan' à Genval (Parc)

    Datant d'environ 1900, le lieu servit à accueillir des thermes (sans succès puisque le projet fit faillite), puis une partie de l'usine Schweppes. Une partie de ce bâtiment fut occupée à partir de 1988 par le Musée de l’Eau et de la Fontaine.

    Au début des années 80, réalisant que les fontaines constituaient un patrimoine autrefois d'utilité publique mais laissé à l'abandon, Jean-Pierre Courtois se mit à rêver d'un musée. « Des pompes, canalisations, etc liées à la distribution de l'eau et aux fontaines furent chinées chez les brocanteurs ou proposées par des particuliers » (1).

    Lorsqu'en mars 1989 fut lancée par le Ministère de la Région Wallonne une 'Année des Fontaines', pour la mise en valeur de celles-ci, la Fondation Roi Baudouin y apporta sa collaboration. Le terme 'fontaine' fut pris au sens large d'amenée d'eau et recouvre par conséquent à la fois les sources, les pompes, les bornes, les puits, les lavoirs, les bassins et autres abreuvoirs. Un appel aux projets de restauration fut diffusé en vue d'accorder une aide financière à ceux qui seraient sélectionnés. Les projets devaient envisager le nettoyage, la réparation ou le remplacement d'éléments abîmés, la réalimentation en eau, l'aménagement des abords et la mise en valeur.  L'initiative prise par le 'Musée de l'Eau et de la Fontaine' s'inscrivit on ne peut mieux dans la mise en valeur du patrimoine que constituent les points d'eau et leurs superstructures. C'est pourquoi la Fondation Roi Baudoin fut heureuse d'encourager le musée, de contribuer à la fois à son accessibilité et à sa notoriété.

    L'homme d'affaires John C. Martin (Château du Lac), proposa ses propres locaux, à Genval. Ceux-ci se trouvèrent non loin du lac de Genval, dans une annexe du château, à 500 mètres de celui-ci. « Il s'agit donc d'un lieu symbolique en ce qui concerne l'eau », souligna Jean-Pierre Courtois, « à proximité du lac - artificiel - mais aussi d'une nappe aquifère qui va jusque Louvain » (1).

    __________
    (1) de SÉJOURNET Eric, Rencontre avec Jean-Pierre-Courtois, in Visages de Rixensart, 2008

    genval,musée de l'eau et de la fontaine,société coopérative arutan 

    2017 © Monique D'haeyere

    Lire la suite

  • Haut de la Manteline

    2006. Haut de la Manteline (Avenue des Combattants à Genval c Monique D'haeyere.jpg

    coll. Monique D'haeyere

    Haut de la Manteline à Genval. Sur l'avenue des Combattants, trois magasins se succèdent. Le premier à droite, 'Chez Pierre', annonce 'Un peu de tout' et est à l'enseigne de P. Vincent Vandenbroek. Au centre, la vitrine donne à penser qu'il s'agit d'un magasin de vêtements, mais les nombreuses publicités sur la façade indiquent que l'on y trouve également du tabac : cigarettes Vander Est, Turmac, Davros, Araks. Quant au troisième commerçant, il est coiffeur.

     

    genval,avenue des combattants,commerces,manteline 

    2016 © Monique D'haeyere

    Lire la suite

    Collection | BROCHE Francis, D'HAEYERE Monique Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1444 | Débordement du lac de Genval

    genval,lac de genval,avenue du lac,inondations

    Dans la nuit du 14 au 15 mai 2009, de pluies violentes se sont abattues sur le Brabant wallon et la région de Rixensart.

    « A Genval, le lac a débordé (1) et le parking des papeteries de Genval s’est rempli comme une piscine », diffuse la RTBF Radio le 15 mai 2009.

    "En raison de fortes pluies survenues le 14 mai 2009, le lac de Genval a débordé. Les rues avoisinantes ont été envahies par la boue, inondant caves et maisons ainsi que les papeteries et les grands magasins ! Une situation exceptionnelle, du jamais vu de mémoire d'homme", raconte Viviane Quittelier sur son blog (1). 

    + INFOS > TV5 Monde, reportage RTBF 13 heures du 15 mai 2009

    __________
    (1) QUITTELIER Viviane, Le lac de Genval, 26 mai 2009

    genval,lac de genval,avenue du lac,inondations 

    1.2016 © Monique D'haeyere

    Collection | D'HAEYERE Monique Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1393 | Rue de Froidmont

    rixensart,froidmont,rue de froidmont,tunnel de froidmont


    2009 - Cet accès public mène à quelques habitations isolées de la rue de Froidmont à Rixensart. Ce lieu particulier a été profondément modifié par les travaux du RER dans le quartier.

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | RUE DE FROIDMONT, quatre à quatre

    ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | Rue de Froidmont

    rixensart,froidmont,escalier rixensart,froidmont,escalier 

    11.2014 © Monique D'haeyere                                           11.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | D'HAEYERE Monique Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1390 | Rue des Cailloux

    B rue des Cailloux 2 (2).jpg

    La rue des Cailloux à Bourgeois (Rixensart) est nommée par Popp chemin du Caillou où seulement huit maisons sont construites vers 1850. En 1756 et 1787, le lieu est désigné comme terre aux cailloux, champ de cailloux ou longue terre. Cette rue en forte pente dans sa partie inférieure est tracée sur une crête caillouteuse qui sépare deux vallons très prononcés (I, p. 107).

    rixensart,rue des cailloux,bourgeois

    1.2016 © Monique D'haeyere 

    Collection | D'HAEYERE Monique Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1389 | Carrefour des avenues J.F. Kennedy et F. Roosevelt

    1389. Avenue de Merode Rond-point Hanin © Monique D'haeyere (1).jpg

    1950/1960 - Venant du centre de Rixensart par l'avenue de Merode, une VW Coccinelle s'engage dans le carrefour des avenues John Fitzgerald Kennedy et Franklin Roosevelt. En haut à droite, deux maisons marquent l'entrée de la rue de Messe.

    Aujourd'hui, ce carrefour est connu sous le nom Rond-point Paul Hanin (1).

    __________
    (1) Au niveau communal, Paul Hanin occupa des mandats pendant 33 ans, d'abord à Genval où il fut élu sur la liste du PSC en 1958 avant de devenir échevin de 1963 à 1970 et puis bourgmestre de Rixensart entre 1976 et 1992 (Le Soir, 25 mai 1999)

    Photo légende (cliquez pour l'agrandir)

    1389B. Avenue de Merode Rond-point Hanin © Monique D'haeyere.jpg rixensart,avenue john kennedy,avenue de merode,avenue franklin roosevelt

                                                                                                     2.2016 © Monique D'haeyere

    Collection | D'HAEYERE Monique Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1382 | Châteaux d'eau de Genval

    9001. Le Poteau route d'Ohain c Monique D'haeyere.jpg

    L'ancien et le nom nouveau château de Genval, côte à côte au lieu dit Le Poteau, rue de la Bruyère à Genval.

    "Une épidémie de fièvre typhoïde, qui entraîna environ 200 cas et 9 décès, amène les Genvalois à envisager l'établissement d'une distribution d'eau potable", rapporte le Cercle d'Histoire de Rixensart (XII). "En juillet 1895, il apparaît que c'est 'la Compagnie générale des Conduites d'eau à Liège' qui est adjudicataire de la distribution d'eau sur le territoire de la commune de Genval. En septembre 1895, l'Administration communale demande au Conducteur principal des Ponts et chaussées l'autorisation de construire un réservoir sur la parcelle B433f, le long de la route de Genappe à La Hulpe. En fait, à l'emplacement actuel du château d'eau". 

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | CHÂTEAU D'EAU DE GENVAL, le Poteau

    ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | Le Poteau

    Collection | D'HAEYERE Monique Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017