NICAISE Jean-Louis

  • 1020 | Place Cardinal Mercier, son rond-point et son kiosque

    Place Cardinal Mercier Bourgeois c Jean-Louis Nicaise.jpg

    Sur la Place Cardinal Mercier, deux sociétés de musique étaient installées. "La fanfare les « Enfants du Baillois » (1905) avait son local chez Van Hamme. Elle reprenait le flambeau à Bourgeois-Fanfares fondée en 1905 et dont l’origine pourrait être 1898. Au Callot, devenu la Renaissance, se réunissaient "Les Accordéonistes" (1928). Ces derniers portaient veste, casquette bleue et pantalon blanc. Ils jouaient, en plus de l’accordéon, du violon, du tambour, de la grosse caisse, des timbales, du xylophone et du chapeau chinois", écrit Paul Buffin (I).

    "Ils connaissaient un franc succès. Un kiosque fut érigé sur la place en 1948. La commune intervint pour un tiers dans les coûts, les deux autres tiers furent récoltés parmi la population. Ce kiosque devint une pomme de discorde et fut démoli en 1970, après beaucoup de contestations. Ce devait être la mode du moment, celui de Genval disparut à la même époque", explique encore Paul Buffin.

    rixensart,bourgeois,cardinal mercier,place,kiosque 

    1.2013 © Monique D'haeyere

    Collection | NICAISE Jean-Louis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017