RENIER Jean-Claude

  • Villa Le Peuplier, aujourd'hui Les Pins

    851. Rue Monseigneur (Lambermont) à Bourgeois 1910 c Francis Broche.jpg

    1910 | Villa Le Peuplier au Bourgeois
    (actuellement dénommée ‘Les Pins’, sise rue Lambermont 26)
    coll. Francis Broche

    La rue Lambermont (1), chemin du Cerf (2) au temps jadis, part de la place de Bourgeois et rejoint la rue du Baillois. Dans le passé, cette rue portait le nom de Monseigneur, appellation qui faisait double emploi avec une avenue du bois de Ripont. Monseigneur n’est autre que le titre ecclésiatique du comte Xavier de Merode, initiateur de la construction de l’église du Bourgeois.

    Dans le fond de l’image on aperçoit la chaumière, démolie fin 2012, explique Francis Broche.

    __________

    (1) Auguste Lambermont (1819-1905, fait baron en 1863) est né à Rofessart dans une famille de huit enfants. Diplomate, ministre d’Etat et plénipotentiaire, il a contribué au renom de la Belgique à l’étranger. II signa l’acte de rachat des péages sur l’Escaut que la Hollande nous avait imposés après l’indépendance beige. On lui doit la création de la halte du chemin de fer à Profondsart (4)

    (2) Popp (3) montre en cet endroit le chemin du Cerf et l’arrête aux environs du n° 9 actuel. Le chemin se prolongeait vers la place, par un sentier aboutissant en face de la rue des Cailloux. En 1756, il est fait mention du petit cortil du Cerf, closière de prairies jouxtant la chaussée de Lasne et la rue du Baillois. A cette époque, les cerfs devaient encore être nombreux dans les bois de la région (4)
    
(3) POPP P-C, Atlas cadastral de Belgique
    
(4) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l'ancienne commune de Rixensart, 1996, p. 117

    rixensart,bourgeois,lambermont,monseigneur,les pins,chaumière rixensart,bourgeois,lambermont,monseigneur,les pins,chaumière 

    2010 © Francis Broche

     

    Lire la suite

    Collection | BROCHE Francis, RENIER Jean-Claude, VANDEPUTTE Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • Drève du Château ... jusqu'à la gare

     rixensart,drève du château

    après 1930 | Drève du château à Rixensart, et ...
    perspective du château des Princes de Merode

    L’ancienne drève du Château ou drève des Marronniers relia le château de Rixensart à la gare. Elle devint (en partie) l’avenue Jean Herman, résistant de la guerre 1940-1945, décédé à Lingen (Allemagne) suite à sa déportation. Une barrière de fer ouvragée fermait la drève, en face de la gare, pour marquer son caractère privé. Une petite porte en permettait cependant l’accès aux piétons. En 1933, lors du lotissement, cette barrière fut déplacée à l’entrée de la drève du Château actuelle. Elle fut définitivement supprimée en 1940 (?), date à laquelle le prince de Merode céda l’avenue à la commune (1)(2)(3).

    Sur le plan des rues de la commune, l’avenue Jean Hermant est orthographié avec un 't' alors que sur le Monument aux Morts dans le cimetière de Rixensart (rue de l'Institut) dédié aux fusillés et résistants rixensartois son nom est orthographié Jean Herman (sans t donc).

    __________
    (1) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l'ancienne commune de Rixensart, 1996 
    (2) Selon Léon Levy, la grille de la Drève du Château n'a pas été supprimée en 1940 mais dans les années 50.
    (3) Selon Freddy Smit, la barrière métallique ne fut pas supprimée en 1940. La famille Smit est venue habiter à côté de celle-ci en 1953 et la barrière y était toujours. On jouait au foot ou au tennis sur cette petit place. On ouvrait les 2 grandes portes pour laisser passer les voitures de temps à autres. La barrière a été enlevée totalement vers 1960.
     

    Lire la suite

    Collection | D'HAEYERE Monique, LEBRUN Jean-Louis, RENIER Jean-Claude, VAN GOETHEM Magguy Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • Château du Bois de La Haut, berceau de la vaccinothérapie

    rixensart,château,monastère,escalier,chapelle robert,dubost,dubosck,de bois la haut

    1905/1908 | Château Dubost (Dubosck) ou du Bois La Haut
    coll. Jean-Claude Renier

    Ce château fut bâti à la fin du dix-neuvième siècle, à l’angle de la rue de l’Escalier (rue du Monastère) et du sentier de la chapelle Robert.

    Ce château fut acheté aux de Merode par le baron du Bost (1), vice-président du Sénat (2).

    __________
    (1) Casimir, baron du Bost (1855-1945), docteur en droit, notaire (1888-1919), élu sénateur de l’arrondissement de Bruxelles (1908-1932), créé baron en 1933, fils de Casimir et de Barbe Demanet x 1885 Jeanne Eliat-Eliat (1866-1938), dont six enfants.
    (2) DELOOZ Roger, A la découverte de La Hulpe et de Rixensart, 1999

    Lire la suite

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • Route de Rixensart

    genval,vallee de la lasne,la lasne,route de rixensart,rue de limalsart

    1910/1920 | Route de Rixensart, reliant Genval-les-Eaux à Rixensart.
    La Lasne passe en-dessous de la route, protégée de part et d'autre par un garde-corps métallique.
    coll. Jean-Claude Renier

    En fait, il s'agit de l'actuelle rue de Limalsart qui relie la rue de l'Institut à la rue de Rosières à Genval, en passant au-dessus de la Lasne.

    La rue de Limalsart semble assez récente. En 1850 un simple chemin, s'arrêtant à la Lasne, donnait accès aux prés communs qui tapissaient le fond de la vallée. Aucun pont ne traversait la rivière. Sa prolongation jusqu'à la rue de Rosières pourrait être due à la création du Lac de Genval en 1904 (1).

    Perchés à flanc de coteau, les résidents de la grande villa avaient une vue dégagée vers le Nord-Ouest en direction du Lac de Genval. Le Lido s'implantera à droite dans la prairie.

    __________
    (1) BUFFIN Paul, Portrait des rues de Rixensart, 1996

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • Le Lido, pêche et solarium

    rixensart,le lido,horeca

    1937 | Le Lido, rue de Limalsart à Rixensart (vallée de la Lasne) 
    coll. Jean-Louis Lebrun

    Le domaine du Lido s'étend à cheval sur Rixensart et Genval. Derrière le Lido, on distingue la rue de Limalsart, qui monte vers le Plagniau. 

    rixensart,étangs du lido,vallée de la lasne,étangs,le lido 

    4.2015 © Monique D'haeyere

    Lire la suite

    Collection | D'HAEYERE Monique, DERHÉ Alain, LEBRUN Jean-Louis, LEFEVRE Bruno, LEGRIS Philippe, PETIT Christian, RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • Trains à Rixensart (après 1964)

    rixensart,trains rixensart

    février 1964 | coll. Chaw

    A gauche, une automotrice SNCB de 1956 du type 'Budd' vient de quitter la gare de Rixensart en direction d’Ottignies. A droite, une motrice SNCV du type S, se dirige vers Wavre. Ces automotrices furent construites dès 1954 à 210 exemplaires. Ce furent les dernières motrices modernes à circuler sur la ligne W avant sa fermeture en 1964. Les caractéristiques techniques étaient à peu près semblables à celles de la 'standart métallique'. On note les différences suivantes : 4 moteurs électriques de 66 CV, caisse en acier et aluminium, vitesse : 75/80 km/h, 33 places assises, 70 places debouts et portes pliantes à commande pneumatiques. On aperçoit la gare de Rixensart en arrière-plan entre les deux motrices (1).

    __________
    (1) STEVENS Paul, De Braine-l’Alleud à Wavre du temps du…vicinal, Edition Pro-Tram asbl, 1999

    Lire la suite

    Collection | CHAW, D'HAEYERE Monique, DEBECKER Philippe, RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • Chapelle Sainte-Marie, de la dévotion à la ruine

    rixensart,bois de rixensart,drève du calvaire,chapelle sainte-marie

    mai 1908 | Chapelle de la Vierge (chapelle Sainte-Marie)
    (également connue sous le nom de chapelle Sainte-Anne)
    coll. Jean-Claude Renier

    A l’Est du château de Rixensart, sur une colline dite du Calvaire, à la lisière du bois, se trouvent deux chapelles placées en regard l’une de l’autre et communiquant par une avenue ; la plus remarquable est dédiée à sainte Anne, l’autre au Seigneur crucifié (1). La dédicace à sainte Anne et peut-être empruntée à la carte de Van der Maelen (1859) sur laquelle elle figure également. De plus, selon le témoignage de personnes âgées (…) les élèves de l’école Sainte-Agnès venaient en cet endroit, y réciter le chapelet au moi de mai et au mois d’octobre. Ce fait semble bien confirmer la présence, en ce lieu, d’une chapelle dédiée à la Vierge. L’examen de la carte dressée par Popp, en 1850, fait apparaître un sentier qui gravissait la colline et rejoignait le chemin de Wavre en traversant les bois (2).

    __________

    (1) TARLIER Jules et WAUTERS Alphonse, La Belgique ancienne et moderne - Géographie et histoire des communes belges, Bruxelles, 1873
    (2) PINSON Colette, in Chroniques CHR n° 22 (Cercle d’Histoire de Rixensart ), 4ème trimestre 1995

    Lire la suite

  • Bornes-fontaines à Bourgeois, ressources communes

    Le Coin perdu de Bourgeois c JCR1.jpg

    après 1909 | Le Coin perdu de Bourgeois
    (à Rixensart et non à Genval)
    coll. Jean-Claude Renier

     

    Partant de la place Cardinal Mercier, la rue du Baillois, sinueuse, nous conduit au Coin Perdu (1) ... et à sa borne-fontaine.

    En 1873, un réseau de pompes et de puits publics fut installé à Rixensart, afin d’améliorer l’hygiène de la population. Chaque point collectif d’approvisionnement en eau potable fut surveillé par un responsable du conseil communal. En effet, le conseil constata la négligence des habitants et certains abus des enfants, qui par jeu, gaspillèrent l’eau en pompant inutilement.

    Le réservoir d’eau potable, relais et complément du château d’eau de Rixensart, rue du Plagniau, fut érigé au Bourgeois en 1901. Ce réservoir en maçonnerie entouré de remblai de terre gazonnée servait de relais. Il était situé à la cote 113. Il eût mieux valu, à cette époque, construire le château d’eau au Bourgeois dont la cote d’altitude est de 113 m plutôt qu’à Rixensart qui se trouvait à la cote 96, une pression plus forte eût été atteinte.

    En 1905, la commune fut entièrement desservie en eau et les anciennes pompes furent remplacées et même multipliées par des bornes-fontaines pour les habitations non raccordées au réseau (1). 

    En 1996, Paul Buffin écrit : Le charme de l’endroit est qu’il est resté village, qu’on y entend encore parler wallon, que tout le monde se salue et semble se connaître. C’est aussi le paradis des promeneurs qui y trouvent des sentiers, piedsentes en vieux français et 'pichintes' en wallon. Ceux-ci permettent de découvrir, au fond des creux, à flanc de coteau, 'le coin perdu' que les lotisseurs ont épargné (1).

    __________
    (1) Le charme de l’endroit est qu’il est resté village, qu’on y entend encore parler wallon, que tout le monde se salue et semble se connaître. C’est aussi le paradis des promeneurs qui y trouvent des sentiers, piedsentes en vieux français et 'pichintes' en wallon. Ceux-ci permettent de découvrir, au fond des creux, à flanc de coteau, 'le coin perdu' que les lotisseurs ont épargné (2).
    (2) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l'ancienne commune de Rixensart, 1996

    Lire la suite

  • Maison des Jeunes de Rixensart, première radio libre

    rixensart,33,mjc,d clic,ligne vicinale,avenue de merode

    1968/1974 | 33 avenue de Merode à Rixensart
    Photo © Jean-Claude Renier

    Construit au moment de l'électrification de la ligne vicinale en 1932, ce bâtiment abritait la sous-station électrique alimentant la section. Il fut repris par la commune lors de la désaffectation de la ligne du tram (1).

    __________
    (1) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l'ancienne commune de Rixensart, 1996

    Lire la suite

    Collection | D'HAEYERE Monique, de SÉJOURNET Eric, RENIER Jean-Claude, VAN PARIJS Béatrix Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • Rue du Tilleul

    genval,rue du tilleul

    vers 1920 | Rue du Tilleul vers Genval, en face de la villa Les Charmettes

    Au bout de la rue, on aperçoit l'Hôtel des Familles, qui fut tenu par Pierre Libouton et son épouse Eudoxie Cnudde. A côté, il y avait un cinéma, précise Francis Broche.

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • Café A la Belle Vue

    171110 Café A la Belle Vue F. Delaby entrepreneur.jpg

    Café A la Belle Vue à Rixensart

    C'est la première maison à gauche en entrant par le haut de la rue de l’Institut. Au-dessus de la porte d'entrée de cet établissement, une pancarte indique 'F. DELABY Entrepreneur'.

    Jeanine Debroux se souvient de l'épicerie qui a succédé à ce café. Dans les années '50, on y achetait des bonbons chez 'Bertha Pirou' ... en passant pour aller à l'école. Bertha 'Pirou', - peut-être son surnom, était la maman de la patronne du magasin 'Le bonheur des Dames' qui se situait à l'angle de l'avenue de Merode où se trouve actuellement la banque BNP Paribas.

    rixensart,horeca,café à la belle vue 

    Rue de l'Institut © Google Street

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • Monument des Combattants, devoir de mémoire

    Monument aux Morts inauguration à Rixensart c Ugent.jpg

    1924 | coll. Universiteitsbibliotheek Gent

    A l’angle de l’ancienne voie du tram et de la rue de la Gare, avait été érigé en 1924 le Monument aux Morts de la guerre 1914-1918 (1).

    Dans un bref compte-rendu paru dans la presse locale, on apprit à propos de la cérémonie d’inauguration : La coquette cité brabançonne de Rixensart a inauguré, dimanche, ce monument à ses quatorze héros morts pour la patrie. Il y eut cortège, discours, cantate, appel des morts. Une couronne fut déposée au nom du Roi.

    __________
    (1) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l'ancienne commune de Rixensart, 1996

    Lire la suite

  • Vue aérienne des Papeteries de Genval

    962. Papeteries de Genval numérisation en 2013 par J.C. Renier.jpg

    Vue aérienne des Papeteries de Genval

    Un sentier relia les Papeteries de Genval à la Grande Sablière et devint au début des années cinquante la route Provinciale (l'actuelle avenue Franklin Roosevelt). Quant à l’avenue Albert Ier, elle relia dès 1935 les Papeteries à la gare de Genval.

    Cette photo est un bel exemple de l'anthropisation, c'est-à-dire du processus par lequel nous modifions ou transformons l’environnement naturel, par l’urbanisation et l’activité industrielle.

    Photo-légende (cliquez sur la photo pour l'agrandir)

    genval,papeteries,avenue franklin roosevelt,avenue albert i,vue aérienne,papeteries vues du ciel

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • Le pont du Vicinal, trait d'union entre Braine-l'Alleud et Wavre

    Le pont du Vicinal c Ugent.jpg

    après 1917 | Le pont du Vicinal
    coll. Universiteitsbibliotheek Gent

    Le vicinal, qui relie Braine-l’Alleud à Wavre, fait de la place de la Gare son principal arrêt à Rixensart en 1898. Un pont métallique est jeté à hauteur du n°13 de l'actuelle rue de la Gare, et franchit la profonde tranchée ferroviaire de la ligne de chemin de fer Bruxelles-Luxembourg.

    Le chemin de fer avait été un des éléments de progrès du siècle et le vicinal en devint le complément nécessaire. Les lignes reliant les grandes villes et desservant des localités sur leur passage avaient négligé les campagnes, le vicinal les rattacha au monde. Avec sa locomotive ferraillante et brinquebalante, ses coups de sifflet stridents, lorsque traversait les villages, ce tortillard fit bientôt partie de la vie rurale. Il régla la journée paysanne mieux que ne le faisait l’angélus et les hameaux situés hors de son parcours, furent considérés comme arriérés: ceux, chez qui le tram ne passait même pas!

    En 1917-1918, les Allemands déboulonnèrent les rails pour en récupérer l’acier (1).
    __________
    (1) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l'ancienne commune de Rixensart, p. 44 et 45, 1966

    rixensart,ligne vicinale,pont du vicinal,rue de la gare,delhaize rue de la gare,villa sweet home,commerces

    8.2016 © Monique D'haeyere

    Lire la suite

  • Avenue Nouvelle

    Avenue Marcel Tilquin avenue Nouvelle 1920 c Francis Broche.jpg

    1920 | Avenue Nouvelle (rue Alphonse Collin)
    coll. Francis Broche

    Bordée d'ormes, l'avenue Nouvelle à Rixensart est l'actuelle rue Alphonse Collin, pour la partie située entre l'avenue Marcel Tilquin et la Place de la Vieille Taille.

    Cette belle rangée d’ormes fut décimée par la graphiose, aussi nommée ‘maladie hollandaise de l’orme’. Vraisemblablement d’origine asiatique, cette maladie fongique de cet arbre est apparue en 1919 pour la première fois aux Pays-Bas et dans le nord de la France, puis s’est développée dans toute l’Europe.

    rixensart,rue alphonse collin 

    3.2016 © Monique D'haeyere

    Lire la suite

    Collection | BROCHE Francis, DELVAUX Anne-Marie, RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • Chalet Guillaume Tell et les Cottages

     2 1835 1423. Le lac 1906 c Anne-Marie Delvaux (1).jpg

    avant 1906 | Le Lac
    coll. Anne-Marie Delvaux

    Sur la rive nord du lac de Genval, le Chalet Guillaume Tell marque le paysage depuis plus d’un siècle.

    La mise sous eau du lac de Genval date de l'automne-hiver 1903-1904. Roger Ghyssens, du Cercle d'Histoire de Rixensart, fait observer que « l'Argentine (aussi dénommée Rivière d'Argent ou Zilverbeek) marquait la limite communale entre Overijse et Genval depuis le pont d'Yssche, rue de la Tasnière, jusqu'au chemin de Genval à Rosières. Il est évident que la création du lac entraînait immanquablement la disparition de cette limite et que le fait de détourner la rivière ne transférait pas automatiquement ses fonctions frontalières. Le bourgmestre d'Overijse avait donc marqué de légitimes réticences et avait exigé de placer dans l'axe du lit de la rivière abandonnée, des bornes (...). Aujourd'hui, pour autant qu'elles existent, elles jouent ce rôle entre deux Provinces d'abord, entre deux Régions ensuite » (1).

    Sur la rive nord, on distingue le Chalet 'Guillaume Tell'. Avec le Rütli (Le Trèfle à Quatre), le Hameau du Petit Trianon, la Maison du Seigneur, il fait partie des ‘copies’ réalisées dans le parc de Genval-les-Eaux au début du 20ème siècle. Le chalet est à l’image de la chapelle Guillaume Tell se trouvant sur les bords du Lac des Quatre Cantons en Suisse (2).

    __________
    (1) GHYSSENS Roger, Genval-les-Eaux de 1895 à 1935, Editions de la Page, p. 59, 2003
    (2) La chapelle de Tell, in Wikipedia

    genval,lac de genval,chalet guillaume tell 

    1.2016 © Monique D'haeyere

    Lire la suite

  • Aux Sept Tilleuls

    2002. Café Aux Sept Tilleuls 1935 rue de l'Eglise à Rixensart c JCR Martin 0.jpg

    1935 | Café Restaurant Aux Sept Tilleuls

    Construit au cours des années vingt, le café Aux Sept Tilleuls fut tenu par les Kuyl et ensuite par Jules Martin-Verhaegen. 

    Très fréquenté, il était aussi le local de la société de musique « L’Union musicale » (1886-1940) (I). Paul Buffin raconte : "Comme chacun le sait, la musique est un bruit qui donne soif et seul un estaminet peut être le local d’une fanfare. L’équipe de football y siégea au cours des années 30. Le club avait son terrain sur une partie de l’actuel complexe sportif. Les installations assez sommaires ne comprenaient pas de vestiaires, les joueurs endossaient leurs maillots au café et descendaient ensuite, en tenue de combat, vers le terrain, à 250 mètres de là, pour jouer la partie".

    Attenant à l’Ecole de la Source, au n°34, cet établissement devint l'étude des notaires Jean-Pierre Paulus de Chatelet (de 1972 à 1976) et Pierre Paulus de Chatelet (de 1976 à 2010), et depuis 2010 celle du notaire Françoise Montfort.

    La maison suivante, appelée 'Les Buissonnets', fut "très longtemps occupée par la famille de Léopold Gilson, régisseur du prince de Merode et bourgmestre de la commune depuis 1952 jusqu’en 1970. Ensuite un home pour personnes âgées y fut créé; fin XXème, elle devint maison paroissiale" (I).

    2002B. Rue de l'Eglise 1.2016 © Monique D'haeyere.JPG 

    1.2016 © Monique D'haeyere

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • Panorama

    1802. Panorama à Rixensart c JCR Martin.jpg

    avant 1917 - Très belle vue sur la rue de la Station (1) à Rixensart. De gauche à droite, on reconnaît la Villa Home Sweet Home, la Maison Jacquet et l'Hôtel de l'Yser.

    Cette photo, éditée par la "Maison Jacquet, négociant" (2), a probablement été prise à partir de terrains, situés à hauteur de l'actuelle avenue Marcel Tilquin.
    __________
    (1) rue de la Gare à partir de 1995
    (2) "C'est là que mon arrière-grand-mère, Palmyre Jacquet-Palate tint un petit commerce pour faire vivre sa famille suite au décès inopiné de son mari, Auguste Jacquet, en gare de Rixensart le 13 juillet 1913. Il était Chef de gare et comptable des postes à Rixensart", raconte Philippe Jacquet, ancien Président de l'Espace culturel de la Pommerage asbl.

    Photo légende

    rixensart,rue de la gare

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • Café des Quatre Coins

    rixensart,bourgeois,horeca,mayné,delaere

    1920 | Rue de la Grand’Place
    coll. Francis Broche

    Le café-pension-restaurant des Quatre Coins, tenu par A. Mayné-Delaere, domine ce carrefour de Bourgeois, à l'intersection de la chaussée de Lasne et la rue Saint-Roch. Cette dernière est traversée par la ligne vicinale. Le clocher de l'église Saint-François-Xavier apparaît derrière les maisons.

    rixensart,bourgeois,horeca,mayné,delaere 

    3.2014 © Monique D'haeyere

    Lire la suite

    Collection | BROCHE Francis, RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • 1690 | Ravin du Belloy

    1690. Ravin du Belloy à Bourgeois 1921 c JCR Martin.jpg

    1921 - Beloi, Baillois ou Belloy ? Voilà une orthographe bien controversée, écrit Marcel Ginion (1). D’après certaines anciennes cartes postales, on écrivait ‘Beloi’. Pour l’administration communale, c’est ‘Baillois’. Mais d’après les historiens, dont feu M. Monefeld - l’orthographe exacte est ‘Belloy’, c’est aussi l’avis de nombreux anciens du Bourgeois.

    __________
    (1) GINION Marcel, D'un siècle à l'autre, in Les feuillets historiques N°11, mai 1997

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018
  • Château des Princes de Merode, intra muros

    20170220. Château de Rixensart Grand Salon 1958 c JCR CCB.jpg

    1958 | Grand salon du château de Rixensart
    coll. Jean-Claude Renier

    Deux grandes tapisseries des Gobelins y évoquent des thèmes mythologiques : l'enlèvement d'Europe, Méléagre et Atalante; un tableau d'enfants de l'époque de Velasquez, une commode en laque du début du XVIIIe siècle, un bureau Mazarin en Boulle, de belles reliures anciennes, des chaises recouvertes de cuir de Malines et différents objets d'art complètent l'ensemble, commente Alessandra Zecchinon (1).

    Variante

    20170220B. Château de Rixensart Grand salon.jpg 

    __________
    (1) ZECCHINON Alessandra, Le Château de Rixensart. Histoire et architecture, mémoire de licence, U.C.L. Louvain-la-Neuve, 1990.

    Lire la suite

  • 1624 | Un groupe de villas

    1624. Un groupe de villas à Rixensart © JCR.jpg

    vers 1933 - Un groupe de villas à Rixensart. "Cette photo a été prise au début de l'avenue Marie-Henriette et de la rue du Monastère", précise Liliane Brion, ayant habité jusqu'en 2008 au n° 1 de l'avenue Marie-Henriette.

    Cette carte postale fut éditée par A. Delbrassinne-Marchal (Tabac, Cigares, Papeterie) - 13, rue de la Station à Rixensart.

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018