église saint-pierre

  • 1581 | Abbé Eugène Salens

    20161221. 1951 15 décembre Abbé Salens curé de Maubroux Genval c Fonds Lannoye (Ed. Rétro Rixensart).jpg

    décembre 1951 - L'abbé Eugène Salens arriva à Genval en remplacement de l’abbé Joseph Deconinck († 20 décembre 1950).

    « Il a déjà une longue et riche expérience. Il a été professeur au Collège Sainte-Gertrude de Nivelles durant une dizaine d'années. En 1930, il devint curé de Ohain. Il assuma sa fonction de pasteur à Saint-Pierre de Genval de 1950 à 1956. Ce fut une période où la population du lieu s'agrandit considérablement : les papeteries sont florissantes et la paroisse bien vivante. L’abbé Salens décéda le 12 septembre 1956" (1).

    Il fut remplacé par l’abbé Franz Descotte en octobre 1956.

    ____________
    (1) Historique de la paroisse Saint-Pierre de Genval

    Collection | FONDS LANNOYE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1332 | La Poste et la rue Neuve

    364. La Poste et la rue Neuve Collection Cercle d'Histoire de Rixensart.jpg

    après 1925 - Rue Neuve à Genval avec vue sur l'église Saint-Pierre de Maubroux. Le premier bâtiment à gauche abrita le bureau des postes de Genval. Sur l'enseigne on distingue POSTES-POSTERIJEN.

    En plusieurs décennies, La Poste de Genval déménagea plusieurs fois : on la retrouve rue Neuve (actuellement dénommée avenue des Combattants), rue de la Station, Place communale (dans l'ancienne Ecole des Garçons) ... et actuellement rue de Rixensart.

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART |  POSTES, LA POSTE, BPOST, mues genvaloises

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1135 | La nouvelle église

    1135. Eglise Saint Pierre c Francis Broche.jpg

    après 1923 - Eglise Saint-Pierre de Maubroux. Remarquez que la statue de Saint-Pierre ne domine pas encore le pignon de la façade de l'église.

    Sur son site, la Paroisse Saint-Pierre explique qu'elle fut créée en 1921, distincte de la paroisse Saint-Sixte. Le fondateur des papeteries, Auguste Lannoye, décide, en 1923, de faire construire une église jouxtant le vieux café restaurant 'A la Ville de Wavre' qu'il achète et transforme pour en faire un presbytère. Le rôle d'architecte de l'église est attribué à Auguste Lannoye. Il semble bien que celui-ci ait demandé à l'un des ingénieurs des Papeteries de Genval de dresser les plans de l'église. Elle est conçue à la manière d'une architecture industrielle du début du 20e siècle. L'église, dont la structure est en béton armé, est la première du genre en Belgique. Elle est placée sous le patronage de saint Pierre, en souvenir du petit Pierre, fils du fondateur, parti prématurément le 16 juillet 1916 à l'âge de 5 ans et demi.

    Quant à Roger Ghyssens du Cercle d'Histoire de Rixensart, il écrit (II) qu'Auguste Lannoye construit une nouvelle église à Maubroux, dont l'architecture ressemble à celle de son usine, tandis que son clocher est, paraît-il, unique en Wallonie. Ce n'est pas vraiment inattendu car, depuis 1912 déjà, la création d'une nouvelle paroisse est évoquée mais son lieu de culte était prévu, semble-t-il, de l'autre côté des voies lorsque le nombre de fidèles le justifierait. Au contraire, l'endroit choisi par Auguste Lannoye, au beau milieu d'un ensemble de rues fréquentées, n'est pas apprécié du Collège genvalois car il perturbe les plans d'urbanisation de ce quartier. Le Collège donne donc un avis négatif mais qui restera sans effet. La nouvelle cure, par sa part, s'installe dans les murs de l'ancien 'Hôtel de Bruxelles', précise encore l'auteur.

    genval,maubroux,églises,saint-pierre 

    11.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 675 | La nouvelle église

    genval,maubroux,églises,saint-pierre

    1924/1925 - La nouvelle église Saint-Pierre à Maubroux (Genval). 

    Tout comme sur la photo RR355 la statue de Saint-Pierre ne domine pas encore le pignon de la façade de l'église. Louis Evrard (*) écrit en 1994 : « Après l’utilisation pendant 2 ans, en guise de chapelle, d’une grange de la rue de la Station (où se trouve aujourd’hui le Crédit à l’Industrie), l'Auguste père (**), avec l’aide des ingénieurs de son entreprise, fit construire en 1923, une riante et agréable église à côté de l’ancien café-restaurant, racheté par la famille Lannoye pour servir de presbytère ».

    « Ce temple de brique, sur ossature en béton armée, présente une architecture originale, unique en Belgique, inspirée de la Suisse italienne » (XIV).

    -----
    (*) EVRARD Louis, Répertoire des églises du Brabant wallon, p.175 et 176, Ed. de l’A.R.C., Lasne 1994 (XIV)(**) Auguste Lannoye, fondateur des Papeteries de Genval

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 554 | Intérieur de l'église Saint-Pierre

    genval,saint-pierre,maubroux,églises

    L’église Saint-Pierre à Maubroux fut construite en 1921, dans un style moderne pour l’époque. ‘Ce temple en brique, sur ossature en béton armé, présente une architecture originale, unique en Belgique, inspirée de la Suisse italienne, écrit Louis Evrard en 1994. 'Sa restauration récente n’a pu assurer la sauvegarde, financièrement inaccessible, des fresques peintes dans le chœur par l’artiste local, Louis Wilmet. Une reproduction photographique les immortalise à droite du choeur’ (XIV).

    Louis Wilmet ‘habita la commune jusqu’à sa mort en 1965. Il est également connu comme écrivain et a signé de nombreux ouvrages historiques’ (XVIII)

    genval,saint-pierre,maubroux,églises

    11.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 535 | Maubroux

    538. Maubroux 1995-1998 © Hommes et Patrimoine.JPG

    1995-1998 - Quartier de Maubroux (avenue des Combattants, et dans sa prolongation la rue de la Station)

    ‘Dans une étude intitulée ‘L’influence des villes sur les campagnes’ et rédigée aux environs de 1897, Emile Vandervelde brosse un tableau de la situation de La Hulpe, Rixensart et Genval à la veille du 20ème siècle (1). A ses yeux « Genval représente fort bien l’état intermédiaire entre Rixensart, véritable ilot féodal, et La Hulpe, dont l’évolution capitaliste est beaucoup plus avancée et où l’élément petit bourgeois est plus nombreux ».

    Mais, en concluant son étude il se montre assez optimiste quant à l’influence des villes sur les campagnes : « L’ignorance recule, les idées nouvelles se répandent. Peu à peu, les cerveaux s’éclairent ; les ruraux, détachés de la glèbe, ramènent chez eux, tous les soirs, des idées nouvelles, des sentiments nouveaux ; l’organisation ouvrière se développe ; des sections syndicales se forment dans chaque village et, à mesure que le capitalisme y pénètre, le socialisme suit pas à pas ».

    __________
    (1) CLAES-PINSON Colette, L’influence des villes sur les campagnes in Chroniques CHR d'avril 1993, p.8

    genval,maubroux,avenue des combattants,église saint-pierre 

    © Monique D'haeyere

    Collection | HOMMES et PATRIMOINE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 18 | Rue de la Station

    18. Rue de la Station Genval c Imelda De Thaey.jpeg

    Maubroux à Genval. Suivez les indications de la photo-légende ci-après.

    1. A droite, l'Epicerie des Neuf Provinces
    2. Entreprise de construction Degallaix
    3. Eglise Saint-Pierre
    4. Signalisation routière aérienne pour indiquer l'approche d'un carrefour
    5. Hôtel de la Gare
    6. Frères Compagnie Le Lion

    genval,rue de la station,maubroux,les neuf provinces,églises,église saint-pierre,commerces,le lion,hôtel de la gare genval,rue de la station,maubroux,les neuf provinces,église saint-pierre,commerces,hôtel de la gare,delhaize 

                                                                                                         3.2017 © Monique D'haeyere