abri voyageur

  • 935 | La Station de Rixensart

    821. La Station de Rixensart 1903 c Jean-Claude Renier.jpg

    1903 - «Cette carte postale a été oblitérée en 1903. Elle est intéressante car elle nous montre une vue de l’intérieur de la gare, vers Bruxelles. Qui plus est, le personnel de la gare y est largement représenté. A gauche, l’abri voyageur sur le quai en direction de Bruxelles. Au bout du quai, le poste bloc qui actionne les barrières du passage à niveau et le sémaphore, ouvert à 45° et qui autorise le passage d’un train», écrit Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart.

    «Au centre de l’image, un passage par lequel les voyageurs accédaient aux deux quais ... chose impensable de nos jours à cause de la rapidité des trains électriques. Devant la halle à marchandises, le butoir, sécurisant la voie de garage».

    «Juste après, le passage à niveau qui restait fermé et que l’on ouvrait à la demande, lorsque qu’un véhicule s’y présentait. On peut voir que la palissade remontant le long de la rue de la Station était faite de billes de chemin de fer. Dans le fond de l’image, le pont métallique du tram et le pont routier, tous deux aujourd’hui disparus».

     RÉTROSPECTIVE  L'âme centenaire du quai n° 2

     OBJECTIF RIXENSART  > Abri voyageur de la gare de Rixensart

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 910 | La Station

    910. La Station Gare de Rixensart 1913 c JCR Martin.jpg

    1913 - Depuis 1855, la tranchée du chemin de fer reliant Bruxelles à Luxembourg coupe le village de Rixensart en deux. « Deux ponts et deux tunnels, celui du Patch et de Froidmont franchissent l'obstacle. La gare actuelle fut construite en 1894/1895 », précise Paul Buffin (I). A gauche, l'abri voyageur sur le quai direction Bruxelles.

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 880 | Intérieur de la Gare

    rixensart,trains,gare de rixensart,reverbere a petrole

    avant 1914 - Alors que la 'Fée électricité' fait son apparition en France lors de l'ouverture de l'Exposition Universelle de 1889, dans les villages ... il faudra encore beaucoup de patience pour que soit réalisé le réseau électrique. A la gare de Rixensart, une échelle (en A2) attend l'allumeur de réverbère à pétrole ... A cette époque, ils devaient être allumés à la tombée du jour et le rester en général jusque 22h en semaine ou 23h le dimanche ou jour de fête ...

    En C2, l'abri voyageur du quai en direction de Bruxelles.
     

     rixensart,trains,gare de rixensart,reverbere a petrole 

    novembre 2011 © Henri van Mons

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 848 | Gare de Rixensart

    1007. Gare de Rixensart HLV 44 c Jean-Claude Renier.jpg

    «La date de cette photo est inconnue, mais je la situerai vers 1920 au vu de certains éléments de l’image», commente Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart. «En provenance de Bruxelles, arrivée en gare de Rixensart d’un train de voyageurs tiré par une locomotive vapeur du type 44, à disposition d’essieux 0-6-0 ou 030 et dénommées aussi Six Coupler. Ce genre de locomotive fait partie des celles construites pendant la période McIntosh (1898-1914). Développée et étudiée en Belgique à partir d’un modèle purement britannique, elle se caractérisait par son gabarit anglais. Une délégation belge se rendit en Ecosse, fin 1897 pour voir à l’œuvre les célèbres locomotives 'Dunalastair'. La délégation fut impressionnée par les performances et la simplicité de ce type de machine à foyer profond et baptisée du nom de la résidence du président de la Cie. Caledonian, crée en 1895 par John Farquharson Mackintosh, Locomotive Superintendent de la dite compagnie.

    Les voitures remorquées par la locomotive sont du type GCI. En 1900, les Chemins de fer belges commandaient un véhicule à 3 essieux, à couloir latéral et intercirculation afin de permettre au garde de circuler d’un bout à l’autre du train. Ce sont les premiers véhicules d’une génération de voitures dites de « Grande Capacité à Intercirculation » (GCI). On est passé ensuite à la voiture métallique, plus résistante, car ces voitures en bois causaient beaucoup de dégâts corporels aux voyageurs lors d’accidents.

    Juste après la locomotive et son tender, on aperçoit la vigie du premier wagon, surplombant le convoi et qui permettait au chef garde du train d’avoir une vue générale sur le convoi et d’apercevoir de loin les gares sur le parcours. Admirons la magnifique cheminée à chapiteau, de style anglais, la main courante surmontant la porte de la boite à fumée et la traditionnelle lanterne à pétrole accrochée à cette dernière.

    En C2/C3,la voie de garage, sécurisée par des taquets, empêchant les wagons de percuter le butoir entouré de billes en bois, peintes en blanc. Un panneau bilingue « SORTIE – UITGANG » et un agent de la gare.

    Sur le quai, des voyageurs. Nous apercevons même trois réverbères à pétrole. Vous remarquerez aussi la charrette à bras, servant au transport de marchandises et une échelle (certainement celle de l’allumeur de réverbère) posée sur le baraquement en bois.

    En A2/A3, bordant le quai vers Bruxelles, l’abri voyageur et l’aiguillage menant à la cour à marchandises».

    rixensart,gare de rixensart,locomotive,ligne 161 

     

     

     

     

     

     

     

    1.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 822 | La Gare

    rixensart,gare de rixensart

    ca 1930 - La Gare à Rixensart. En A2, l'abri voyageur.

    «Les voyageurs pour Bruxelles attendent visiblement le train et posent pour le photographe. Le chef de gare Drossart est marqué d’une croix. Ce dernier donnera le départ du train», commente Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart.

    «Les canotiers que portent certains personnages et l’éclairage électrique sur les quais pourraient nous donner une indication sur la date de la photo : sans doute vers 1930.

    La charrette à bras et la brouette typique pour transporter et décharger les colis sont prêts à l’emploi sur le quai vers Ottignies.

    On a du tailler certains arbres ou buissons dans l’environnement de la gare, car les branches ont été assemblées en tas contre le butoir.

    Contre le hall des marchandises, où la porte est entrouverte, on distingue le charroi pour desservir les marchandises. Contre le butoir, sur le quai vers Ottignies, quelques billes on été déposées, pour renforcer celui-ci.

    Tout semble bien calme dans la gare, sur le sémaphore, la grande palette et l’avertisseur sont fermés».

    rixensart,gare de rixensart 

    1.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 727 | Panorama du quartier de la Gare

    rixensart,gare de rixensart,abri voyageur

    1930/1932 - Panorama du quartier de la Gare. Construite en 1894/1895, la gare de Rixensart se montre ici sous un jour favorable. En effet, de jeunes plantations ornent la façade ouest de la gare, que l’on retrouve sur une autre photographie éditée après 1932 (IV, p. 29). En B2, la pompe à eau de la gare (voir flèche en pointillée sur la photo-légende).

    rixensart,gare de rixensart,abri voyageurEn A2, on distingue ‘le passage à niveau avec sa barrière coulissante actionnée par le garde-barrière à partir du ‘bloc’, écrit Robert Delbrassinne (IV, p.33).

    En B2, l'arrière de l'abri voyageur.

    Quant à Paul Buffin (I, p.43), il raconte que ‘ce passage à niveau était contrôlé par une lourde barrière en fer, montée sur roues et se déplaçant sur un rail. Cette mécanique était actionnée par le cabinier au moyen d’une manivelle, d’un ensemble de poulies et de chaînes. Le passage pour piétons était libre lorsqu’aucun train n’était annoncé. Les automobilistes et les charretiers devaient demander l’ouverture de la barrière ou faire le détour par le pont, selon la décision du cabinier. Cette cabine commandait aussi les signaux, à grand renfort de poulies, de chaînes, de tringles et d’huile de bras’ (voir flèche orange sur la photo-légende ci-après).

    Collection | POULET Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 686 | La Gare

    rixensart,gare de rixensart

    1950/1956 - "Au vu de la tenue vestimentaire des passagers attendant le train en direction de Bruxelles, on devrait attribuer la date de cette prise de vue vers 1950, mais avant 1956, puisque qu’on n’aperçoit pas les portiques de la caténaire. En A2, l'abri voyageur. Au centre de l’image, le bien connu « Hôtel de l’Yser » où beaucoup de Rixensartois se retrouvaient. En C3, le butoir de la voie menant à la cour à marchandises a été remplacé par des poutrelles en acier. Sur le pas de porte, le chef de station surveille la scène", explique Jean-Claude Renier.

    rixensart,gare de rixensart 

    1.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 459 | Abri voyageur

    rixensart,gare de rixensart

    avant juin 1992 - «La première impression en regardant cette photo est le bon entretien des quais et de ses abords. L’accès aux quais n’était pas encore libre, un agent de la gare contrôlant les billets», souligne Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart. 

    rixensart,gare de rixensart,abri voyageur 

    4.2011 © Henri van Mons

    Collection | DEBECKER Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 330 | Abri voyageur

    rixensart,gare de rixensart,ligne 161

    juin 1992. «Ce bel abri se trouvant sur le quai vers Bruxelles et composé d’une armature de magnifiques fers forgés, ne sera pas conservé à cause de la mise à quatre voies de la ligne», déplore Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart.

    Encore visible en 1992, l'accès latéral à l'abri a été entre-temps muré (voir ci-dessous).

    rixensart,gare de rixensart,ligne 161,abri voyageur 

    8.2008 © Eric de Séjournet 

    Collection | DEBECKER Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 54 | Abri voyageur

    1142. Abri voyageur quai 2 gare de Rixensart 6.12.2014 © Francis Broche - 04.jpg

    6 décembre 2014 - Le trafic ferroviaire entre Ottignies-Louvain-la-Neuve et Bruxelles fut interrompu pendant le week-end du 6 et 7 décembre 2014, afin de permettre aux ouvriers de la société BAM GALÈRE de procéder à la démolition de l'abri voyageur du quai n° 2 de la gare de Rixensart. Une construction centenaire de plus terrassée sans ménagement.

     OBJECTIF RIXENSART  > Abri voyageur de la gare de Rixensart

    rixensart,gare de rixensart,abri voyageur,ligne 161

    6 décembre 2014 © Francis Broche  

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017