avenue gevaert

  • 1399 | Propriété J. De Becker

    genval,avenue gevaert,politique,villa là-haut

    Résidence du bourgmestre Julien De Becker, sise avenue Gevaert à Genval. La Villa Là-Haut est actuellement occupée par les Frères Maristes.

    Nommé par arrêté royal du 16 août 1907, Julien De Becker succéda à Jean-Baptiste Stouffs comme bourgmestre de Genval. « Poursuivant la politique de construction entreprise par son prédécesseur, il sera, à Genval, le « bourgmestre-bâtisseur » et la plupart des bâtiments publics (1) réalisés dans la commune le furent sous son égide, durant l’immédiate avant-guerre 1914-1918 », écrit Roger Ghyssens (II). Négociant en vin, il était intéressé par l’exploitation des Eaux minérales de Genval et fut présent dans la Compagnie fermière. Le 23 décembre 1926, il présidera pour la dernière fois le Conseil communal.

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | VILLA LA-HAUT, politique et cléricale

    ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | Frères Maristes 

    _____
    (1) Presbytère de Genval, Maison communale de Genval

    genval,gevaert,maristes,bourgmestre,de becker 

    mars 2013 © Monique D'haeyere

    Collection | DE THAEY Imelda Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1346 | Rue Haute

    1346. Rue Haute à Genval 1910 c Imelda De Thaey.jpg

    1910 - Rue Haute à Genval (actuellement avenue Gevaert). L'éditeur de cartes postales 'Nels' (1) arbore ici fièrement le commerce tenu par 'J. Degraux Tabacs et Cigares Papeterie'. Comme indiqué sur la façade, ce magasin est le 'Dépôt général des cartes Nels'. Deux vitrines extérieures présentent la dernière collection de cartes postales.

    __________
    (1) célèbre maison d'édition belge, créée en 1898 à Bruxelles et qui édita quelques 30.000 cartes postales (Wikipedia)

    Collection | DE THAEY Imelda Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1301 | Avenue Gevaert

    Avenue Gevaert 168 © Berna de Wilde (1).jpg 

    2010 - Avenue Gevaert 168 à Genval. "Cette simple maison de rangée de style éclectique se démarque par la qualité, la richesse et l'exubérance des deux marquises en fer forgé qui protègent l'entrée et la porte-fenêtre de l'étage, s'ouvrant sur un balcon et sa belle balustrade en ferronnerie. Le muret de clôture comporte également une grille travaillée", écrit Bénédicte de Ghellinck en 2009 (XXIV).

    Collection | de WILDE Berna Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1203 | Avenue Gevaert 172

    En 1981, une maison sise au 172 avenue Gevaert abrita "une oeuvre missionnaire où tout le profit, à l'exception des salaires et des lois sociales, est versé pour les Missions : écoles gratuites pour pauvres, dispensaires, aides aux écoles ordinaires, formation des futurs éducateurs, etc. Quatre Frères Maristes et cinq employés y travaillent, couvrant trois secteurs (1) :

    - la grande famille de 50.000 coopérateurs et coopératrices de Belgique, Grand-Duché, Suisse et Allemagne, qui sont contactés quatre fois l'an par le petite revue familiale : «Marie Médiatrice et Missions».

    - les éditions Marie Médiatrice où sont édités des livres à sujet chrétien.

    - la librairie : livres religieux et profanes, papeterie, tous articles scolaires et articles religieux".

    Rétro Rixensart recherche une photo ancienne de cette librairie spécialisée.

    __________
    (1) Oeuvre missionaire des Frères Maristes à Genval, in Rixensart Info 39 de mars 1981, p. 5

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1192 | La Chapelle St. Roch et Maison Communale

    genval,place communale,chapelles,écoles,maison communale,déportés,gevaert,fontaine publique,école des garçons de genval

    1905 - Extrémité de la Place communale avec l’angle de la rue des Déportés et de l'avenue Gevaert. On reconnaît la chapelle Saint-Roch, première mouture, et la ferme ex-Brabant. 

    A gauche, la façade de la deuxième école (1) et maison communale de Genval, datant de 1869.

    Quant à l’emplacement de la future maison communale de 1913 (à droite sur la photo), il est toujours occupé par une maison particulière (Cercle d'Histoire de Rixensart).

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART |ÉCOLE DES GARÇONS DE GENVAL, école, maison communale, poste et crèche

     ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | Ecole communale de Genval

    __________

    (1) La première école - maison communale de Genval, "celle de 1838, se situait au sommet de la Place communale, presque à l'angle de la rue JB Stouffs actuelle", écrit Roger Ghyssens (2). "Cette école accueillera les enfants de Genval pendant 30 ans jusqu'au jour où le nombre d'élèves (113 garçons - 80 filles en août 1867) ainsi que les besoins du Conseil communal, rendent indispensables de nouveaux locaux (...). En fait, les discussions commencent dès le début des années '60' (...), quand nos mandataires prennent 'la respectueuse liberté de faire (au Gouverneur du Brabant) les observations suivantes'. A savoir qu'une salle de classe apte à recevoir 80 élèves est fréquentée par 150 au moins et 'les élèves des deux sexes sont tellement entre mêlés que cela pourrait devenir immoral'.

    "En janvier 1867, la commune de Genval se dit bien décidée à commencer les travaux en cours d'année", poursuit Roger Ghyssens. "En avril 1869, il est question de PV d'adjudication, et en juin, de vente de l'ancienne école sur base d'une estimation de l'architecte Coulon qui est par ailleurs auteur des plans de la nouvelle 'en voie d'exécution'. En août 1869 l'école est à hauteur d'étage. En septembre elle est sous toit et c'est le millésime de cette année 1869 que portent aujourd'hui (n.d.l.r. en 1997) les bâtiments encore école, mais aussi crèche et bureau de poste".

    (2) GHYSSENS Roger, Les écoles communales de Genval, in Chroniques du Cercle d'Histoire de Rixensart, n° 32 du 4ème trimestre 1997, p. 20

  • 860 | Avenue Gevaert

    genval,gevaert,combattants,palce communale,déportés,try du chesnoy,bornes-fontaine,écoles,sncfv,bus

    1927/1929 - Sur cette photo prise à Genval, l’avenue Gevaert rejoint la Place communale (à gauche) et l’actuelle rue des Déportés (à droite). Observez qu’au premier étage de la maison en A2, deux fenêtres sont murées. De même, pour la maison se trouvant à droite en C2 (Try du Chesnoy). Etonnamment, ces deux maisons présentent au 21ème siècle les mêmes fenêtres murées (voir photos ci-dessous).

    A propos de l’arrêt du bus (voir photo-légende)

    «En octobre 1926, le conseil communal de Genval avait initié un projet de service de bus entre Genval et Ixelles. Le nouveau conseil, présidé par Auguste Lannoye, poursuivra l’étude et accordera l’autorisation d’exploiter en mars 1927. Les bus circuleront au début de 1929. Cependant, dès mai 1930, la SNCFV souhaitera modifier le trajet et sera soutenue par les habitants de l’avenue des Combattants qui aimeraient voir passer les bus dans leur rue, tant à l’aller qu’au retour. Les habitants de l’av. Gevaert réagiront en sens inverse et une solution boiteuse mécontentera tout le monde jusqu’au jour où la rue du vallon permettra de garder le bus au milieu du village» (1).

    -----
    
(1) GHYSSENS Roger, La Place communale de Genval du 18e au 20e siècle, in Chroniques du CHR n° 36 de septembre 2008

    Photo légende

    genval,gevaert,combattants,palce communale,déportés,try du chesnoy,bornes-fontaine,écoles,sncfv,bus 

    Cliquez sur les photos pour les agrandir.

    genval,chapelles,place communale genval,chapelles,place communale,try du chesnoy

    février 2013 © Christian Petit                                        2012 © Christian Petit

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 855. Les Pommiers. Villa Mariette.

    855. Les Pommiers Villa Henriette Avenue Gevaert 136 et 138 c Francis Broche.jpg

    Avenue Gevaert, 136 et 138 à Genval.

    «Ces deux villas se trouvaient sur mon chemin, de la rue Joseph Desmet au collège Saint-Augustin», écrit Jean-Marie Jost depuis le Wisconsin aux Etats-Unis (1)

    -----
    (1) JOST Jean-Marie, Facebook-Genval en images, 20 mai 2013

    genval,gevaert,pommiers,henriette 

    mai 2013 © Francis Broche

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 613. Panorama

    Panorama (vue depuis l'avenue Gevaert) Collection Cercle d'Histoire de Rixensart (15).jpg

    Avant 1914 - Pavage de la rue Haute (avenue Gevaert) à hauteur de la ruelle des Tombes. ‘A partir des années 1890, se développe une politique d’infrastructure de la commune de Genval qui sera poursuivie jusqu’à la première guerre mondiale. On procède au pavage systématique des rues principales’, écrit Roger Ghyssens (II, p38).

    Variante

    Panorama du Village (vue prise depuis l'avenue Gevaert) Collection Cercle d'Histoire de Rixensart.jpg

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 607 | Chapelle Stouffs

    genval,avenue gevaert,chapelle notre-dame de hal,rue joli-mai

    1920 - Avenue Gevaert, à l’angle de la rue du Joli Mai. On reconnaît la Chapelle Stouffs, aujourd’hui enclavée dans un mur de l’avenue Gevaert, à quelques mètres du carrefour.

    Inscription : « Cette chapelle a étté édifiée par Jean Stouffs et Elisabeth Mascart à l’honneur de Notre Dame de Hal Ave Marie Lan 1776 Anne-Marie Stouffs lan 1881 Cette chapelle y est reconstruite par Gilbert François J.H. 188 J.J.J. », retranscrit Hommes et Patrimoine (III, p11).

    ‘La chapelle ne fut pas toujours à cet endroit. Jusqu’en 1559, la paroisse de Genval dépendait du doyenné de Hal, ainsi que les communes avoisinantes au nord de la Lasne. Ceci peut justifier la présence d’une potale dédiée à cette Vierge et placée dans un tilleul repère, disparu depuis longtemps, mais dont une rue de Genval porte encore le nom. Peut-être est-ce lors de la disparition de cette potale qu’en 1776, à l’initiative du curé Jean-Bernard Renard, qui exerça son ministère de 1767 à 1785, fut construite une chapelle en l’honneur de Notre-Dame de Hal' (III, p.12).

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 571. Avenue Gevaert

    Avenue Gevaert 1993 © Nauwelaers Michel.jpg

    1993 - Avenue Gevaert à Genval

    genval,gevaertFrançois-Auguste Gevaert (1828-1908), compositeur et musicologue belge, fut directeur de la musique à l’Opéra de Paris (1867-1870) puis directeur du Conservatoire de musique de Bruxelles (*). Il fit construire au début du 20ème siècle ‘la villa Chantecler dans la rue, qui aujourd’hui porte son nom’ (**).

    Dans une lettre datée du 22 août 1905 (***) et adressée à Maurice Emmanuel, il écrit : ‘(...) Quant à moi, je suis resté tout seul, à la campagne à Genval. J'ai ici la solitude désirée pour achever mon traité d'harmonie et le loisir que me donnent mes courtes vacances’.

    Courte biographie (****)

    Compositions (*****)

    -----
    (*) Service Commun de la Documentation de l'Université de Strasbourg 
    (**) Rétro Rixensart, Bibliographie XII, p. 33
    (***) Académie Royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, Nouvelle Biographie Nationale – Volume 1, 1988
    (****) Wikipedia
    (*****) IMSLP Bibliothèque Musicale Petrucci

    Collection | NAUWELAERS Michel Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 380 | Avenue Gevaert

    genval,avenue gevaert,château d'eau,rixensart,les neufs provinces

    1928 - A Genval, bas de l’avenue Gevaert compris entre la rue du Joli Mai et le carrefour. Le Cercle d'Histoire de Rixensart note la présence du chêne dans l’axe de la rue et, sur la colline, la silhouette du château d’eau de Rixensart. L'Epicerie Les Neuf Provinces se cache derrière le chêne.

    genval,gevaert,château d'eau,rixensart 

    mai 2010 © Eric de Séjournet

     

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 323 | V1

    genval,v1,combattants,gevaert,faits divers,deuxième guerre mondiale,delbrassine

    26 janvier 1945 - Imprimerie Delbrassine, touchée par un V1 (avenue Gevaert).

    "A 3 ½ h. du matin par un affreux temps de neige un V1 désemparé venant de la direction du Nord tombe avenue Gevaert à 200 mètres de l’église. Deux maisons sont entièrement détruites; beaucoup sont endommagées. A l’église le maître autel en marbre a été un peu ébranlé, les fenêtres des fonts baptismaux et des sacristies sont abîmées. Aucune personne n’a été tuée ni blessée", consigne Adrien Tonnet, curé de Genval, dans sa monographie (p 73).

    "Je me souviens, - j’étais un gamin de six ans", raconte Daniel Alost (1). "A cet âge on apprend vite. Rien qu’au bruit des moteurs, on pouvait déjà identifier quels types d’avions ou bombardiers survolaient Genval. Ils faisaient l’aller-retour vers et de l’Allemagne. Dans la nuit du 25 au 26 janvier, nous n’avons pas fermé l’œil, car en plus des avions alliés, Genval était survolé par des V1, ces terribles bombes volantes qui terrifiaient la population. On écoutait attentivement le bruit caractéristique de ces engins, car tant qu’il ronronnait … Puis, cette nuit-là, j’ai entendu un V1 qui commençait à toussoter … puis le moteur s’est arrêté. Mon père nous a crié de sa chambre : « Tous sous les couvertures ! » En chutant, le V1 siffle … terrifiant … il est tombé avenue Gevaert à quelques dizaines de mètres de notre maison, avenue des Combattants. Puis il y eu le souffle … heureusement sans suite pour notre famille".

    _____

    (1) Membre du Cercle d’Histoire de Rixensart

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 293. Maison Jamar

    genval,gevaert,bornes-fontaine,jamar,jules hulet

    1910/1911 – La ‘Maison Jamar’ correspond à l’actuel n° 59 de l’avenue Gevaert. Sur cette photo, « Jules Hulet (1881-1976), les mains à la ceinture, escorte un ouvrier venu prendre de l’eau à la borne-fontaine pour gâcher (*) le mortier de sa maison en construction », explique Roger Ghyssens (II).

    __________

    (*) gâcher : délayer du mortier ou du plâtre pour maçonner (XMLittré)

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 131 | Ancienne école des filles de Genval

    genval,écoles,école des filles de genval,avenue Gevaert

    2005 - "Dans les années 70, l'Ecole communale de Genval comportait l'école des garçons (sur la Place communale, à côté de l'ancienne poste), tandis que l'école des filles se situait derrière la Maison communale de Genval, (avenue Gevaert)", raconte Gilbert Nauwelaers. "C'est vers 1972, que ces deux écoles sont devenues mixtes. Côté Place communale, il y avait alors l'école gardienne et les deux premières années de primaire, côté Gevaert les autres classes".

    genval,écoles,école des filles de genval,avenue Gevaert

    2007 © Gilbert Nauwelaers

    Collection | NAUWELAERS Gilbert Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017