bourgeois

  • 1613 | La Sablonnière

    La Sablonnière à Bourgeois c JCR CCB.jpg

    1920/1930 - Jouxtant la Grande Bruyère, la Sablonnière du Glain se situait à l'endroit où a fut tracée la route Provinciale, aujourd'hui dénommée l'avenue Franklin Roosevelt.

    Vers 1910 naquît le projet de relier La Hulpe à Villers-la-Ville. Les premiers travaux débutèrent « pendant la guerre 1914-1918 afin d'occuper les chômeurs », écrit Paul Buffin (I). « Un grand déblai fut creusé dans la bruyère du Glain dont le sable était transporté vers les Papeteries de Genval. Cet embryon de l'avenue Franklin Roosevelt restera à l'état de sentier et de déblai, entre la papeterie et l'avenue Jean Rosy, jusqu'au début des années cinquante ».

     RÉTROSPECTIVE  LA SABLONNIÈRE DU GLAIN, terrain de jeu des 'bourjwettis' et des 'glaintis'

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1606 | Bourgeois-lez-Rixensart

    Rixensart0477.jpg

    < 1914 - Vue sur la vallée de la Lasne à partir de Bourgeois. A droite, la Villa du Bosquet (aussi dénommée Le Breuil), sise rue du Moulin.

    Cette carte postale a été écrite par un militaire allemand et envoyée le 21 août 1914 à la famille Horst à Bösperde près de Menden (Sauerland, Allemagne).

     RÉTROSPECTIVE   > Villa du Bosquet, dite Le Breuil

     OBJECTIF RIXENSART   > Villa Le Breuil  

    Photo-légende

    rixensart,bourgeois,villa du bosquet

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1584 | Accident sur la ligne vicinale

    20170122 Voie du tram entre le Bourgeois et Renipont 22.1.1942 accident qui coûté la vie du boxeur Albert Robbe 1942 c CHR.jpg

    mercredi 7 (1) ou 21 (2) janvier 1942 - Deux trams de la ligne vicinale Waterloo-Wavre se télescopent entre Bourgeois et Renipont.

    « Près de la rue de la Bassette, dans le virage de la voie du tram vicinal, un tragique accident se produisit le 7 janvier 1942 (1). Les signaux réglant le trafic sur la voie unique défaillirent et deux trams se trouvèrent face à face. Les avants des plates-formes se chevauchèrent. Deux passagers décédèrent dans la journée, d’autres furent blessés, un des conducteurs perdit une jambe. Les secours furent rendus difficiles par la neige en cet endroit peu accessible », raconte Paul Buffin (I, p. 116 et 117).

    « Le choc fut si important qu’un des wagons dérailla et se renversa dans le fossé », écrit le journal alostois De Volksstem le 24 janvier 1942 (3). « Les riverains portèrent rapidement secours aux passagers blessés. Entre-temps les médecins de la région furent alertés, ainsi que les hôpitaux bruxellois, qui dépêchèrent plusieurs auto-ambulances sur place. Dix-huit personnes furent gravement blessées et évacuées vers différents hôpitaux. Plusieurs d’entre elles seraient dans un état critique. Une douzaine d’autres voyageurs furent moins touchés, et reçurent les premiers soins sur place et furent ramenés chez eux. Parmi les blessés graves se trouvait le jeune boxeur, Albert Robbe, de Rixensart ». Selon le journal, « il succomba à ses blessures le soir même dans la clinique de la rue Jourdain, où il fut évacué souffrant d’une fracture du crâne et d’un bras arraché. Albert Robbe appartenait à nos jeunes espoirs en boxe poids lourds ».

    Albert Robbe, alias Lolo, naquit le 15 février 1916 et habita à Rixensart. En 1936, il s’aligna en boxe dans la catégorie des poids lourds aux Jeux Olympiques de Berlin. Il y fut battu le 11 août 1936 par le Hongrois Ferenc Nagy (4).

    Les funérailles du boxeur rixensartois eurent lieu en l’église Sainte-Croix. Il fut inhumé à Rixensart (5).

    Un journal francophone titre le 22 janvier 1942 "Deux tramways vicinaux se télescopent à Bourgeois-Rixensart" et publie les noms des huit personnes gravement atteintes et hospitalisées à Bruxelles : "MM. Verspeten, Omer; Bovenisty, Jean; Dellens, Pierre; Robbe, Albert; et Mme Delpierre, tous de Rixensart. En outre, M. Moeremans, Charles, sous-chef de station de et à Lasne; M. Valentin, Simon, et Mlle Roth, tous deux de Lasne".

    __________
    (1) 7 janvier, selon Paul Buffin
    (2) 21 janvier, selon le Cercle d'Histoire de Rixensart. Qui plus est, les extraits de presse 
datent du 22 (pour la presse francophone) et du 24 (pour De Volksstem)
    (3) DE VOLKSSTEM, Trambotsing te Rixensart, 24 janvier 1942, p. 2
    (4) BOXREC, Albert Robbe
    (5) PALLAS, Photos des funérailles d’Albert Robbe (« Frei gegeben durch Zensur »), 2 février 1942

    rixensart,bourgeois,ligne vicinale,tram,faits divers rixensart,bourgeois,ligne vicinale,tram,faits divers

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1571 | Le Coin perdu de Bourgeois

    Le Coin perdu de Bourgeois c JCR1.jpg

    après 1909 - Partant de la place Cardinal Mercier, la rue du Baillois, sinueuse, nous conduit au Coin Perdu ... En 1996, Paul Buffin (1) écrit : Le charme de l’endroit est qu’il est resté village, qu’on y entend encore parler wallon, que tout le monde se salue et semble se connaître. C’est aussi le paradis des promeneurs qui y trouvent des sentiers, piedsentes en vieux français et 'pichintes' en wallon. Ceux-ci permettent de découvrir, au fond des creux, à flanc de coteau, 'le coin perdu' que les lotisseurs ont épargné.

     RÉTROSPECTIVE   > Le Coin perdu, paradis des promeneurs

    Cercle d'Histoire de Rixensart > Le Coin perdu

    Photo-légende

    rixensart,bourgeois,rue du baillois,bornes-fontaine,coin perdu

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1543 | Arrêt Choppe

    1543. Arrêt Shoppe à la limite de Rixensart début années 60 c CHR.jpg

    1960 - Arrêt Choppe à hauteur de la chaussée de Lasne à Rixensart. 

    Le lieu-dit 'Le tienne choppe' (1) se trouve entre le Quai du Tram et la chaussée de Lasne à Bourgeois. «S’y trouvait un estaminet, chez Choppe, qui permettait aux charretiers de se désaltérer afin, disaient-ils, de laisser souffler les chevaux.» (I, p.122)

    __________
    (1) le tienne = pente, escarpement, colline, raidillon (du wallon ‘tiens’) (2), limite marquée par une colline
    (2) ‘pitite montinne, avou li dzeu arondi’ (Dictionnaire explicatif wallon)

    rixensart,bourgeois,ligne vicinale,tram rixensart,bourgeois,ligne vicinale,tram

    4.1989 © Jean-Claude Renier                                                        3.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1474 | Sentier de la Bassette

    rixensart,bourgeois,rue de la bassette

    1910/1925 - Sentier de la Bassette (rue de la Bassette) à Bourgeois, probablement après le croisement avec la voie du tram. Sur la colline de droite, le quartier de Mahiermont à Genval.

     RÉTROSPECTIVE   > SENTIER DE LA BASSETTE, en droite ligne au bassor

    CERCLE D'HISTOIRE DE RIXENSART > De Bazar en Bassette ...

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1465 | Villa Rose

    Villa Rose 1911 Rixensart c JCR Martin.jpg 

    1911 - Villa Rose à Bourgeois. "Située au numéro 51 rue Haute à Bourgeois, cette villa est aujourd'hui dénommée Clos Mont Fort", indique Jean-Louis Nicaise.

    rixensart,bourgeois,à identifier rixensart,bourgeois,rue haute

    11.2016 © Jean-Louis Nicaise                                                                     3.2017 © Francis Broche

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1449 | Dyna Beumer

    rixensart,bourgeois,rue dyna beumer,culture
    Cantatrice de renommée internationale (1), Dyna Beumer fit entendre « sa voix d’or sur toutes les plus grandes scènes du monde. Elle fut nommée ‘Cantatrice de la Cour du Roi Guillaume III de Hollande’. Après une carrière unique et une fin de vie consacrée à l’enseignement du chant, elle s’éteignit dans une maison de ce petit chemin qui porte aujourd’hui son nom » (2).

    A l'occasion de son décès, l'Almanach illustré (3) écrivit : "Dyna Beumer était Bruxelloise, fille d'un bon violoniste, professeur au Conservatoire. Quand elle concourut, dans la (...)sse de Chiaramonte, en 1876, elle fit sensation. Un premier prix, remporté d'emblée avec grande distinction, aux acclamations du jury, fut le présage d'une carrière de cantatrice extraordinairement brillante. La voix de Dyna Beumer était d'un timbre idéal, d'une limpidité et d'une clarté sans pareilles, avec une souplesse qui lui permettait de vaincre sans effort les difficultés les plus surprenantes. Le répertoire de chanteuse légère n'eut point de secrets pour elle. Elle y ajoutait infiniment de goût et les qualités d'interprète que lui avait values une excellente éducation musicale. « Une légère claudication l'empêcha malheureusement d'aborder le théâtre », a écrit l'Eventail. « Elle se voua tout entière au concert. Et là ses triomphes ne se comptèrent plus. Elle se fit entendre dans tous les pays d'Europe et dans toutes les villes. En Belgique, la reine Marie-Henriette faisait ses délices de l'entendre, et souvent l'accompagna elle-même sur la harpe, au Palais. En Hollande, le Roi et la Reine la nommèrent cantatrice de la Cour.» En 1895, Dyna Beumer épousa Jules Lecocq. Chef d'orchestre et parfait musicien. Ce fut pour elle l'occasion d'aller aux Etats-Unis, où elle recueillit, comme partout ailleurs, de nombreux succès. En 1902, elle prit sa retraite, voulant que le public gardât d'elle un souvenir inaltéré. Les dernières années de sa vie furent consacrées à l'enseignement. Elle a formé plusieurs cantatrices remarquables. Elle s'est éteinte doucement le 9 août 1934 (sic ... 1933)(4), en sa villa 'Les Lilas', à Rixensart, située en bordure d'une rue à laquelle la commune avait donné son nom".

     

    rixensart,bourgeois,personnalités,dyna beumer,cantatrice
     RÉTROSPECTIVE   DYNA BEUMER, diva de Bourgeois

    __________
    (1) voir extrait de presse du 'Grand concert instrumental et vocal donné par Dyna Beumer' à Neuchatel le 15 mars 1888 
    (2) Si Bourgeois m’était conté …
    (3) Le Soir, Almanach illustré, 1934, p. 217
    (4) Commune de Rixensart (Service Population) - Acte de décès n° 26 de 1933.

    Collection | HOUGARDY Xavier Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1439 | Rue Nouvelle

    rixensart,bourgeois,chaussée de lasne,rue nouvelle

    avant 1918 - Rue Nouvelle, actuellement chaussée de Lasne vers Lasne. A gauche de la maison de gauche débute la chaussée de Wavre.

    Variante

    rixensart,bourgeois,chaussée de lasne

    rixensart,bourgeois,chaussée de lasne,rue nouvelle rixensart,bourgeois,chaussée de lasne

                                                                                                                  1.2013 © Monique D'haeyere
    Commentaires

    1. La façade de cette maison a été redessinée (à sa gauche débute la chaussée de Wavre)
    2. "Grand salon" tenu par F. Grafé ou Grape 
    3. Le 'Castel des Hirondelles' a remplacé une fermette
    4. Commerce "Au bon marché réel"
    5. A droite, un estaminet

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1437 | Procession à Bourgeois

    rixensart,bourgeois,rue haute,processions

    1947/1949 - Procession chaussée de Lasne à Bourgeois. A cette époque, l’Abbé Alfred Schicks était curé de la paroisse Saint François-Xavier de Bourgeois.

    Pour la première photo, les similitudes avec l'actuel Garage Germain sont frappants. Jean-Louis Nicaise confirme en présentant la photo-légende ci-après :

    rixensart,bourgeois,rue haute,processions

    Quant à la deuxième photo, un habitant de la rue Haute pavoise les couleurs nationales (selon Daniel Bernair, c'est la maison du Docteur Latinne). Si c’est à l’occasion du 8 mai, il pourrait s’agir d’une photo datant du 8 mai 1948 (un samedi) ou de 1949 … qui était un dimanche. 

    Rue Haute Procession à Bourgeois vers 1947 © Daniel Bernair1 (1).jpg

    Collection | BERNAIR Daniel Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1422 | La Bassette

    1602. La Bassette à Rixensart 1936 c JCR Martin.jpg

    1936 - La Bassette.

    "La rue de la Bassette et la source du même nom doivent tout simplement leur dénomination à leur position la plus basse dans la profonde vallée qui sépare la chaussée de Lasne de la rue du Baillois. Le terme «basse » pouvait, jadis, désigner un creux ou un talus", écrit Paul Buffin. "En wallon une « basse » est une petite mare. On retrouve déjà la Bassette en 1756, située, à cette époque, près de la ruelle du Four. S’agissait-il du four banal encore en activité ? En 1805, le député Strens, en plus de terres et de bois au Baillois, achète une closière (1) à la Bassette" (I, pp. 115 et 116).

    La rue du Baillois était naguère le chemin de la Bassette (2).

    CERCLE D'HISTOIRE DE RIXENSART > De Bazar en Bassette ...

    __________
    
(1) closerie : parcelle de vigne de quelques hectares de superficie et confiée à un clisser
    (2) Popp

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1405 | La Favorite

    1405. La Favorite rue Haute 25 à Bourgeois c JCR BOU.jpg

    Villa 'La Favorite', sise rue Haute 25 à Bourgeois, en face de l'actuel Centre Protestant. Cette habitation fut construite en 1924.

    rixensart,rue haute,bourgeois 

    3.2016 © Francis Broche

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1390 | Rue des Cailloux

    B rue des Cailloux 2 (2).jpg

    La rue des Cailloux à Bourgeois (Rixensart) est nommée par Popp chemin du Caillou où seulement huit maisons sont construites vers 1850. En 1756 et 1787, le lieu est désigné comme terre aux cailloux, champ de cailloux ou longue terre. Cette rue en forte pente dans sa partie inférieure est tracée sur une crête caillouteuse qui sépare deux vallons très prononcés (I, p. 107).

    rixensart,rue des cailloux,bourgeois

    1.2016 © Monique D'haeyere 

    Collection | D'HAEYERE Monique Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1361 | Au vrai bon Marché

    1361. Au vrai bon Marché à Bourgeois c Anne-Marie Delvaux.jpg

    début 20ème - Sur la place de Bourgeois, les commerçants de la rue des Cailloux posent pour le photographe. A gauche, le magasin de cycles est dépositaire des marques Bury (1) et Alcyon (2). L'enseigne reprend l'identité d'Alcyon ... un oiseau de mer. A droite, la rue Saint-Roch mène au Quai du Tram.

    __________
    (1) Bury est une marque de vélos, fabriqués par "E. Koob & A. Bury, Saint-Hubert"
    (2) Alcyon est une marque de bicyclettes et de motocyclettes déposée en France en 1903

    rixensart,bourgeois,parce cardinal mercier,commerces,rue saint-roch

    Collection | DELVAUX Anne-Marie Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017