champles

  • 1600 | Route de Champles

    e411,rosieres,vallee de la lasne,champles

    1950 - Route de Champles, du nom donné au "hameau comprenant quelques maisons, bâties sur la rive droite de la Lasne, à l'extrémité du territoire de la commune" (IX). L'autoroute E411, reliant Bruxelles à Namur, passe aujourd'hui à hauteur de ce pont sur la Lasne.

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART |  Route de Champles, berceau de l'E411

    ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | L'autoroute E411  

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 775. Ferme Terfosse

    775. Ferme Terfosse 1992-1995 © Hommes et Patrimoine.JPG

    1992/1995 - La ferme Terfosse, selon Oudiette, connaît également plusieurs graphies : Ter Fosse ou Del Fosse, et encore Del Fos si la carte consultée est celle de Ferraris (*).

    -----
    (*) DUBUISSON Paul et Madeleine, Le nouveau canton de Wavre, Au fil de l’histoire, Ed. du Brabant wallon, Chaumont-Gistoux 1972

    Collection | HOMMES et PATRIMOINE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 315 | Champles

    10. Rosières © Hommes et Patrimoine (3).JPG

    1992/1995 - Champles, du nom donné au "hameau comprenant quelques maisons, bâties sur la rive droite de la Lasne, à l'extrémité du territoire de la commune" (IX). L'autoroute E411, reliant Bruxelles à Namur, passe entre l’église Saint-André de Rosières et Champles. En C1, la ferme du Prince, rue de Tombeek.

    Collection | HOMMES et PATRIMOINE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 302. Ferme Terfosse

    Ferme Terfosse 1992-1996.JPG

    1992-1996 - « De l’autre coté de l’autoroute à l’écart de la zone urbanisée, est implantée la ferme Terfosse, del Fosse selon Ferraris. Abritée des ventes du nord par le relief, elle groupe ses bâtiments autour d’une cour rectangulaire », écrivent Colette Pinson et Roger Ghyssens (XVI). « Ces constructions du 18ème siècle ont subi de nombreux remaniements au cours des deux derniers siècles. Toutefois, le paysage qui l’encadre donne encore une bonne idée de ce que pouvaient être nos campagnes il y a un peu plus d’une centaine d’années, si l’on oublie le bruit constant de l’autoroute toute proche ».

    Collection | HOMMES et PATRIMOINE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 254 | La Renaudière

    rosières,villa la renauldière

    1930 - Villa 'La Renaudière' (1) à Rosières. Les plans de cette villa furent dessinés en 1925 par l’architecte Henry Lacoste (2) pour le Dr Renaud à Rosières-Saint-André. Il existe trois vues extérieures de cette villa, photographiée par J.D. Masson (3).

    En juin 1944, quelques jours avant le débarquement en Normandie, l'Armée Secrète reçut l'ordre de mettre ses postes de commandement en place. "Le 3 juin, le Q.G. du général Pire s'installe à Rosières, au lieu-dit Pré Maillard. Il comprend non seulement les principaux responsables de l'A.S. mais également un certain nombre d'officiers triés sur le volet qui trouvent asile, ainsi que l'équipe féminine chargée de coder ou déchiffrer les messages, à « La Renaudière ». Il s'agit d'une villa louée pour la cause par la famille Coenraets qui est installée dans un pavillon de l'autre côté de la Lasne. Le pavillon « Chez Coen » constitue également une boîte aux lettres et un écran pour le Quartier général de I'A.S., dont le véritable siège est tenu secret et les jeunes gens des familles Coenraets et Pire assurent une liaison discrète et permanente entre les deux sites". (4)

    __________
    
(1) sans 'l' suivant le Cercle d'Histoire de Rixensart (4)
    (2) Henry Lacoste (1885-1968), architecte, qui signa quelques-unes des réalisations les plus originales de l’Art Déco belge.

    (3) Archives d’Architecture Moderne, Henry Lacoste, p. 256, 2014
    (4) GHYSSENS Roger (Cercle d’Histoire de Rixensart), 50ème anniversaire de la Libération, in Rixensart Info de juin 1994, p. 18

    Variante

    rosières,villa la renauldière

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017