chateau du héron

  • 1171 | Château du Héron

    rixensart,chateau du heron,maison communale,1914-1918

    En 1910, la Société Immobilière de Rixensart, fondée en 1907 par les quatre filles héritières de la douairière du comte de Montalembert, née comtesse de Merode, vend à la famille Carton de Wiart le bois du Héron et d'autres parcelles, écrit Paul Buffin (I).

    S'inspirant du style Louis XV, le Château du Héron fut construit entre 1913 et 1914 par Albert Carton de Wiart. En 1917, Emile Schouten en devint propriétaire (X).

    En 1934, Monsieur Schouten se propose d'en faire don à la commune de Rixensart, avec 15 ares de terrain et accès à l'avenue de Merode. La province évalue le bien à 370.000 francs, les aménagements à 15.000 francs et marque son accord sur la cession. La commune dispose d'une somme de 30.000 francs provenant de la vente de terrains communaux, mais exige de Monsieur Schouten, en plus du château, une somme de 50.000 francs. En outre, certains conseillers communaux s'opposent au projet, prétextant que les commerçants des environs de la place communale seraient lésés par le déplacement des services communaux au château du Héron. L'affaire ne se fait pas.

    In fine, Emile Schouten cède le château à la comtesse Marie d'Aspremont Lynden en 1938 (I & X). Le château du Héron, dont une statuette en bronze surplombant le faîte du toit précise le nom, consiste alors en un logis principal, les deux petites ailes en retour lui étant contemporaines ou plus tardives (XXIV).

    "Pendant la guerre, en 1941, les Allemands y installent la Kommandantur, c'est-à-dire, le poste de commandement de la troupe qui occupe Rixensart" (X).

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | CHÂTEAU DE HÉRON, maison communale depuis 1950

    ◼︎ OBJECTIF RIXENSART | Château du Héron

    rixensart,chateau du heron,maisons communales,1914-1918

    Collection Magguy Van Goethem 

    rixensart,chateau du heron,maisons communales,1914-1918

    4.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | VAN GOETHEM Magguy Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 811 | Château du Héron

    1163D. Château du Héron ca 1950 c JCR Martin.jpg

    Bénédicte de Ghellinck (XXIV) donne une description détaillée du château du Héron : "L'aile principale, d'inspiration classique, est un double corps de sept travées érigé en brique peinte sur deux niveaux. Des pilastres montant de fond rythment la façade. Une ample toiture d'ardoise à croupe et coyaux, percée de lucarnes, couronne l’ensemble, au-dessus d'une frise de briques en gouttes sous la corniche. La travée d'entrée est mise en valeur par le riche encadrement en pierre calcaire de la porte d'entrée, de style Louis XV. La porte-fenêtre de l'étage, également encadrée en pierre sous corniche saillante, est protégée d'un garde-corps en ferronnerie. Les baies des autres travées s'ouvrent sous un linteau de briques, en anse de panier et sommé d'une clé en pierre. Des volets protègent les ouvertures du rez-de-chaussée. Une large terrasse bordée d'une balustrade en pierre s'avance au rez-de-chaussée. L'entrée de celle-ci est surveillée par des sphinges, en pierre blanche, reposant sur des piles. Les ailes en retour adoptent un style et des percements très sobres".

    "En 1950, l'ancienne commune de Rixensart acquiert les 5 ha longeant les actuelles avenues F. Roosevelt, de Merode et des Pâquerettes et comprenant le 'château du Héron' dans lequel elle installe ses services (X).

    811B. Maison communale 1951 c Cercle d'Histoire de Rixensart (59).jpg 811C. Château du Héron 1995-1999 © SI Rixensart.jpg 

    1951 collection Cercle d'Histoire de Rixensart                1995/1999 collection Syndicat d'Initiative de Rixensart

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 761 | Noces d'or à Rixensart

    800. Noces d'Or de A. Mayné et S. Detienne 15 septembre 1958 c Jean-Claude Renier.jpg

    15 septembre 1958 - "Noces d'or d’Alphonse Mayné et Sylvie Detienne, mes grands-parents maternels", explique Jean-Claude Renier. "Au verso de cette photo figure un mot du bourgmestre Léopold Gilson (avec mon meilleur souvenir) et le cachet PHOTOS A. GHOBERT, suivi de 6, av. G. Cordier - Rixensart".

    Photo légende (cliquez sur la photo pour l'agrandir)

    800C. Noces d'Or de A. Mayné et S. Detienne 15 septembre 1958 c Jean-Claude Renier-002.jpg

    1 - Alphonse Mayne
    2 - Sylvie Detienne
    3 - Jean-Claude Renier
    4 - Joseph Mayne
    5 - Fernand Renier
    6 - Juliette Mayne
    7 - Robert Fievet
    8 - Mayne, échevin
    9 - Léopold Gilson, bourgmestre

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 619 | Château du Héron

    rixensart,maison communale,château du héron

    après 1970 - Une nouvelle aile est inaugurée en 1970. Elle a été ajoutée à la Maison communale de Rixensart pour les besoins de l'administration.

    "En 1971, la commune ajoute au Parc communal 6 ha acquis le long du sentier des Rossignols et de l'avenue des Sorbiers" (X).

    rixensart,maison communale,château du héron 

    7.2008 © Eric de Séjournet

    Collection | D'HAEYERE Monique Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 577 | Les sphinges du château du Héron

    rixensart,château du héron,maison communale

    1974 - Les deux sphinges du château du Héron, photographiés par Juliette Gardesalle. 

    __________
    (1) sphinge : statue colossale à tête droite, à face d'homme ou de bélier, de faucon, et à corps de lion, en position couchée, les pattes allongées parallèlement, représentant un roi ou une divinité, symbolisant la fécondité, la force protectrice, la sagesse, et qui se trouve généralement placée devant les temples (isolée ou en files). 

    rixensart,château du héron,maison communale

    4.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | TAGNON Paul Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 522 | Château du Héron

    rixensart,chateau du heron,maisons communales

    années 1980 - Vue aérienne du château du Héron, qui fait partie du Parc communal. "En 1950, l'ancienne commune de Rixensart acquiert les 5 ha longeant les actuelles avenues F. Roosevelt, de Merode et des Pâquerettes et comprenant le 'château du Héron' dans lequel elle installe ses services. En 1971, la commune y ajoute les 6 ha acquis le long du sentier des Rossignols et de l'avenue des Sorbiers" (X).

    Collection | VAN GOETHEM Magguy Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017