culture

  • 1449 | Dyna Beumer

    rixensart,bourgeois,rue dyna beumer,culture
    Cantatrice de renommée internationale (1), Dyna Beumer fit entendre « sa voix d’or sur toutes les plus grandes scènes du monde. Elle fut nommée ‘Cantatrice de la Cour du Roi Guillaume III de Hollande’. Après une carrière unique et une fin de vie consacrée à l’enseignement du chant, elle s’éteignit dans une maison de ce petit chemin qui porte aujourd’hui son nom » (2).

    A l'occasion de son décès, l'Almanach illustré (3) écrivit : "Dyna Beumer était Bruxelloise, fille d'un bon violoniste, professeur au Conservatoire. Quand elle concourut, dans la (...)sse de Chiaramonte, en 1876, elle fit sensation. Un premier prix, remporté d'emblée avec grande distinction, aux acclamations du jury, fut le présage d'une carrière de cantatrice extraordinairement brillante. La voix de Dyna Beumer était d'un timbre idéal, d'une limpidité et d'une clarté sans pareilles, avec une souplesse qui lui permettait de vaincre sans effort les difficultés les plus surprenantes. Le répertoire de chanteuse légère n'eut point de secrets pour elle. Elle y ajoutait infiniment de goût et les qualités d'interprète que lui avait values une excellente éducation musicale. « Une légère claudication l'empêcha malheureusement d'aborder le théâtre », a écrit l'Eventail. « Elle se voua tout entière au concert. Et là ses triomphes ne se comptèrent plus. Elle se fit entendre dans tous les pays d'Europe et dans toutes les villes. En Belgique, la reine Marie-Henriette faisait ses délices de l'entendre, et souvent l'accompagna elle-même sur la harpe, au Palais. En Hollande, le Roi et la Reine la nommèrent cantatrice de la Cour.» En 1895, Dyna Beumer épousa Jules Lecocq. Chef d'orchestre et parfait musicien. Ce fut pour elle l'occasion d'aller aux Etats-Unis, où elle recueillit, comme partout ailleurs, de nombreux succès. En 1902, elle prit sa retraite, voulant que le public gardât d'elle un souvenir inaltéré. Les dernières années de sa vie furent consacrées à l'enseignement. Elle a formé plusieurs cantatrices remarquables. Elle s'est éteinte doucement le 9 août 1934 (sic ... 1933)(4), en sa villa 'Les Lilas', à Rixensart, située en bordure d'une rue à laquelle la commune avait donné son nom".

     

    rixensart,bourgeois,personnalités,dyna beumer,cantatrice

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | DYNA BEUMER, diva de Bourgeois

    __________
    (1) voir extrait de presse du 'Grand concert instrumental et vocal donné par Dyna Beumer' à Neuchatel le 15 mars 1888 
    (2) Si Bourgeois m’était conté …
    (3) Le Soir, Almanach illustré, 1934, p. 217
    (4) Commune de Rixensart (Service Population) - Acte de décès n° 26 de 1933.

    Collection | HOUGARDY Xavier Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1320 | Rue Dyna Beumer

    rixensart,bourgeois,culture,rue dyna beumer

    23 août 1879 - Affiche Promenade Concerts au Covent Garden de Londres

    Jadis rue de la Cure, la rue Dyna Beumer à Bourgeois doit son nom à la célèbre cantatrice Dyna Beumer, née à Bruxelles en 1856, « qui y habita au n° 6, la villa « Les Lilas ». Elle fit un triomphe à sa sortie du conservatoire en 1876. Sa carrière de cantatrice fut brillante et elle fit entendre sa voix dans les grandes capitales du monde entier », note Paul Buffin ( I).

    A l'occasion d'un récital donné à ses débuts à l'Hôtel Astoria à New-York, le New-York Times (*) du 10 novembre 1897 critiqua: "Dyna Beumer is a colorature singer of the class that never had a very great hold on this public. Her voice is a very light soprano, of excellent natural quality and of much flexibility. She executes runs, trills, and similar ornaments of song with the most facile smoothness and with a perfect clearness that is entirely commendable. But that is about all that can be said in favor of her art".

    Elle mit fin à sa carrière en 1902 et se consacra à l'enseignement de son art. Henriette-Joséphine-Jeanne-Dymphina Beumer s'éteignit en sa demeure au Bourgeois le 9 août 1933, à 76 ans 11 mois et 9 jours (1).

     

    __________
    (1) Commune de Rixensart (Service Population) - Acte de décès n° 26 de 1933.

    musique,arts,rixensart,opera,bourgeois,dyna beumer,les lillas,cantatrice

    Les Lilas 2010 © Eric de Séjournet

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1041 | La Pommerage

    genval,la pommerage,culture,rue du cerf

    1998 - La Pommerage, tableau de Sophie Collet, artiste rixensartoise

    Bordée par le ruisseau la Mazerine à Genval, l'ancienne ferme de la Pommerage fut entre 1996 et 2005 un haut lieu de la vie culturelle et artistique. Sous l'enseigne Espace culturel de la Pommerage, cette galerie d'art de Philippe et Dominique Jacquet y organisa quelques 120 expositions, groupant plus de 200 artistes, venus des 5 continents et d'une vingtaine de pays.

    Collection | JACQUET Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 916 | Avenue du Lac

    genval,lac,lac de genval,cap d'art,galerie d'art

    2009 - Située à cheval sur les communes de Rixensart et d’Overijse, Cap d’Art est une ancienne galerie de prestige qui ouvrit ses portes fin 2002 sur les bords du lac de Genval. Elle se consacra «à l’art contemporain et disposa de sept salles d’exposition (1) ainsi que d’un parc de 40 ares qui accueillit les pièces monumentales» (2).

    «Elle est le fruit d'un architecte qui y avait projeté ses rêves de style californien, des lignes horizontales à la Franck Lloyd Wright, du temps où l'urbanisme n'était pas aussi réglementé qu'aujourd'hui», écrit Michael Chalklin le 7 décembre 2002 dans Le Soir. «L'entrée est flanquée d'une voile métallique, lien visible au lac. La maison est bâtie sur une cinquantaine de pieux. Pour supporter la voile, il fallut en rajouter quatre, à 17 m de profondeur. Cette entrée spectaculaire entend aussi traduire la volonté d'accueil du lieu».

    «Une première exposition y fut organisée du 15 novembre 2002 au 16 février 2003 sur le thème A corps d'âges, avec notamment des sculptures de Félix Roulin (3)».

    -----
    (1) 600 m2 de surface d’exposition
    (2) http://www.fabricesautereau.be/france/capdart.htm
    (3) http://www.felixroulin.be/ex02capart.htm

    Collection | de SÉJOURNET Eric Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 175. Randophoto 2007

    Randophoto 2007 Thème Rouge Prix Public Collection Centre Culturel de Rixensart

    16 et 17 juin 2007 - Photo présentée par Stéphanie Philipsen (Rosières) à la Randophoto 2007. Prix du public pour le thème « rouge ».

    Ce concours de photos était organisé par le Centre Culturel de Rixensart dans le cadre de la 7ème Randonnée d'Artistes. Les participants étaient invités à exploiter au maximum leur créativité tout en étant confrontés à trois obligations :

    - trois thèmes imposés : « caché », « fermé le dimanche », « rouge »
    - un délai imparti
    - une réflexion lors de la prise de vue (les photos ne pouvant être ni recadrées ni corrigées)

    L'édition 2010 de la Randophoto est organisée du 19 au 20 juin 2010 (voir Visages de Rixensart)

    Collection | CENTRE CULTUREL de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017