ferme de woo

  • 1165 | La Cour de l'antique ferme Englebert

    rosieres,fermes,woo,ferme de woo,rosierbois,relais de poste

    1919 - Dans un article consacré à la Ferme de Woo et la seigneurie de Rosierbois, J.M. Malmendier (1) en retrace les différents propriétaires : "Après l'achat (en 1320) à Henri de Vrisselle (Vriessele), Henri de Rosierbois fut le premier seigneur en titre, par lettre de la duchesse de Brabant. Son fils René vendit le manoir et ses 40 bonniers (2) - parmi lesquels on mentionne des vignes - à Henri de Hainaut ... L'énumération des acheteurs et héritiers serait fastidieuse".

    'Notons cependant que le bien appartint pendant les 16ème et 17ème siècles notamment aux seigneurs de Dion, puis aux Carmélites de Bruxelles, par achat en 1680. Ce fut à un prêtre, Jean-Baptiste Waevermans ou Wavremans, que l'acheta Sire Thomas de Fraula ; devenue possession des Fraula, la seigneurie qui comprenait, en 1694 (3), 80 bonniers de terres, 20 de prés et 8 de bois, comporte, en 1768, 135 bonniers de dépendances. Achetée par Jean-Baptiste Van Schoor, le bien passe en 1785 à M. de Crumpipen, ancien conseiller de Brabant, au baron de Gaiffier en 1832, aux de Man de Lennick en 1838, au baron von Brienen d'Amsterdam en 1852, puis à son beau-fils le comte Merey d'Argenteau en 1853. Le comte d'Alcantara acheta les bâtiments et leurs dépendances, mais en 1909 la famille vendit 17 hectares de terres et de prairies'.

    'Achetée plus récemment par la famille Michiels, la ferme Englebert a pris pour le village le nom de ses locataires actuels ; depuis le décès de Monsieur Michiels, la propriété est gérée par son beau-fils, Monsieur le notaire Snyers, de Hannut. Nul doute que dans son état présent, la ferme conserve des souvenirs de son lointain passé ...'

     RÉTROSPECTIVE  FERME DE ROSIERBOIS, altitude 105

     OBJECTIF RIXENSART  > Ferme de Woo

    __________

    (1) Syndicat d'Initiative Rosières Saint-André, Périodique N° 3 de novembre-décembre 1975, adressé 'A tout Rosièrois de naissance ou de cœur', Editeur responsable R. Deweer, avenue de la Sapinière 17 à 1331 Rosières
    (2) Selon les époques et les régions, le bonnier représente de 64 à 148 ares
    (3) En 1686, le village de Rosières comprenait 344 bonniers 3 journaux, dont 226 b. de terres, 51 b. de prés, 27 b. de bois, 40 b. de bruyères communales (IX).

    rosieres,fermes,woo,ferme de woo,rosierbois,relais de poste 

    2011 © Francis Broche

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1006 | Ferme Englebert

    rosieres,fermes,woo,ferme de woo,rosierbois,ferme englebert

    1970 - Cette ferme fut un relais de poste, comme en témoigne le "cornet (1), daté de 1735, sur le linteau de la porte à droite du donjon". La ferme portera différents noms : ferme de Rosierbois (du nom de l'ancienne cense), ferme du Haut (elle se situe au point culminant de Rosières, à l'altitude 105), ferme d'Englebert. Aujourd'hui, elle est dénommée ferme de Woo, du nom des champs qui l'entourent.

    Selon le site communal (à la rubrique Promenades), « la ferme de Woo dresse fièrement sa tour carrée du 16e siècle». Par contre, la même source souligne à la rubrique Curiosités que « la ferme comporte encore une tour carrée en pierres blanches, bâtie au 14e siècle ». Quant au Syndicat d'Initiative de Rixensart, il indique que «la tour carrée du 14e siècle a été construite en pierre de Gobertange tout en y ajoutant qu' « elle a été remaniée au 16e».

    __________
    (1) 
    Le cornet est l'emblème du relais de poste.

    rosieres,fermes,woo,ferme de woo,rosierbois,ferme englebert 

    1995/1999 © Michel Wautot

    Collection | DELABYE Michel Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017