grande bruyère

  • 1386 | Panorama de Genval-lez-Eaux

    genval,papeteries de genval,chemin de fer,la grande bruyère

    < novembre 1909 - On distingue à gauche en A2 la Grande Bruyère et les Papeteries de Genval. Au milieu sur le talus, on devine le futur tracé de l’avenue Albert Ier. Et sur l’avant-plan, la trouée du chemin de fer. La photo a dû être prise à partir de l’hôtel Bigaré (hôtel du Parc) ou de ses environs.

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1311 | En prairie et Sapinières du Glain

    grande bruyère,rixensart,bourgeois,prairies,glain

    1903 - ‘Hameau de Rixensart où fleurit la bruyère, le Glain n’a plus aujourd’hui l’aspect agreste qu’il avait sur cette vue en 1903. Le sentier du Pont du Glain est néanmoins toujours bien connu des promeneurs. Il mène droit à l’une des deux entrées des Papeteries’, écrit Georges Renoy en 1972 (XVII).

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1127 | Vue prise des Bruyères

     rixensart,bourgeois,bruyères,fond jean rosy,taillette,moulin,cailloux

    Cette vue prise a été prise à partir de la Sablonnière et montre le 'chemin du Moulin' menant à Bourgeois. A gauche, la rue de la Taillette, suivie de la rue des Cailloux. Et, sur les hauteurs on devine le tracé de la rue du Moulin, qui sur la droite descend vers le Carpu dans la vallée de la Lasne.

    Selon Pop, le 'chemin du Moulin' reliait le moulin de Genval au Patch. Il comprend la descente vers le moulin, mais aussi l’actuelle avenue Fond Jean Rosy et la rue Albert Croy. En 1910, il devint la rue du Meunier, dite aussi 'el ruwale del mouni' (la ruelle du meunier, en wallon).

    rixensart,bourgeois,bruyères,fond jean rossy,taillette,moulin,cailloux 

    6.2014 © Christian Petit

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 718 | Fond Jean Rosy


    rixensart,bourgeois,jean rossy

    1930 - Fond Jean Rosy photographié à partir de la Sablonnière du Glain (l’actuelle avenue Franklin Roosevelt). Elle n’était qu’un coulant d’eau, un sentier en pente très forte, apprécié des enfants en temps de neige.

    En A1, on distingue le clocher de l’église Saint-François-Xavier de Bourgeois; en C1, la rue du Moulin.

    rixensart,bourgeois,fond jean rosy,sablonnière du glain,glain,grande bruyère,rue de la taillette,rue des cailloux 

    2.2016 © Monique D'haeyere

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 392 | Le Val Saint-Pierre

    genval,val saint-pierre

    1934 - Descente du Val Saint-Pierre vers la vallée de la Lasne. En face, on distingue la Grande Bruyère, et le tracé de l’avenue Franklin Roosevelt ... qui mène vers la Sablonnière du Glain (en haut à droite).

    genval,val saint-pierre,grande bruyère genval,val saint-pierre,grande bruyère

    12.2013 et 2016 © Monique D'haeyere   

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 278. La Grande Bruyère

    La Grande Bruyère Collection Hommes et Patrimoine.jpg

    1920/1930 - La Grande Bruyère est un des derniers vestiges des grandes landes répandues sur les sables des versants des vallées du Brabant sablo-limoneux jusqu’au début du 20ème siècle, écrivait l'asbl Hommes et Patrimoine en 2004.

    Le site de la Grande Bruyère se situe sur le sommet d’une colline de sables tertiaires du Bruxellien, fortement podzolisés, d’à peu près un hectare, dont une partie du sable fût exploitée. Une partie basse est séparée d'une partie haute par l’ancien front d’exploitation de la sablière (talus en pente vers le nord). La partie basse du site, au nord, est aplanie et couverte d’une végétation ouverte. La partie sud inexploitée consiste en une petite lande à callune piquetée de bouleau, cerisier tardif, chêne d’Europe et d’Amérique.

    La zone longeant l'avenue Franklin Roosevelt a été fortement érodée lors de la construction de celle-ci dans les années 1940, et présente un relief fort accidenté avec une forte recolonisation par la callune. Ce site faisait office depuis des siècles de parcours à ovins. Le sable est globalement peu apparent; par contre, une partie du talus de la route, incendié vers 1992, est en phase de recolonisation par la végétation, le sable affleurant en quelques zones.

    Un véritable plan de gestion sera nécessaire pour redonner à la Grande Bruyère sa vocation paysagère initiale, c'est-à-dire agropastorale.

    Cliquez sur les cartes pour les agrandir ...

    La Grande Bruyère Ferraris 1777.jpg

     

     

     

     

     

     

    Carte Ferraris de 1777

    La Grande Bruyère Rixensart 2010.jpg

     

     

     

     

     

     

    Google Maps de 2010

    Collection | HOMMES et PATRIMOINE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017