hôtel l'argentine

  • 1134 | Une partie du Lac

    genval,lac de genval,argentine,aquarium,avenue du théâtre

    1911 - La pente de 16% est caractéristique à l’avenue du Théâtre, qui donne sur la rive sud du lac de Genval. Sur la carte postale, on distingue à droite L’Aquarium qui deviendra l’hôtel-restaurant L’Argentine (à l’emplacement actuel du Yacht Club de Genval)

    Jadis, il y avait dans le jardin du 25, avenue du Lac « un théâtre de verdure (en plein air). Il avait été choisi dans un décor naturellement beau, à l’abri du soleil et des vents. On y a construit de vastes gradins auxquels la colline sert de cadre. A travers la verdure qui entoure la scène, on découvre le lac et la forêt qui couronne l'autre rive. La route qui conduit au théâtre est sablonneuse », nous apprend une ‘Petite Gazette’ du Soir éditée en 1905. « Il est ravissant dans son cadre rustique et, disons-le, très noble avec son proscenium entouré d'arbustes, son orchestron champêtre et son amphi-théâtre gracieux. L'acoustique y est même qualifiée d’excellente ».

    Dans un article publié le 7 octobre 1997 dans Le Soir, Eric Meuwissen approfondit le sujet : « Avant 1914, plusieurs représentations théâtrales auraient eu lieu dans ce théâtre. Les sièges étaient creusés dans le sol recouvert de gazon. Une cinquantaine de spectateurs pouvaient y prendre place. La scène était une estrade en bois, placée un étage plus haut que les spectateurs. On y représenta aussi bien ‘Le Cid’ de Corneille que des tragédies de Racine ou des comédies de Molière. La troupe se composait de comédiens de Bruxelles mais aussi de deux acteurs résidant ‘Villa des Abeilles’ à Genval ».

    Collection | DELVAUX Anne-Marie Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 300. Restaurant de l'Aquarium

    Restaurant de l'Aquarium Collection Philippe Godin.jpg

    Sur la rive Nord du lac de Genval, « ce charmant hôtel-restaurant » avait en 1970 « un jardin très vaste planté de tables, chaises et parasols. Sur une pelouse verdoyante sont plantés des jeux de plein air pour enfants, qui rappellent un certain ‘Moeder Lambic’. Une terrasse fermée mais entièrement vitrée surplombant l’eau permet de déjeuner avec vue sur le lac », écrit Jean Demullander en 1970 (VIII).

    Yachtclub de Genval 2010 © Monique D'haeyere.JPG

    2010 © Monique D'haeyere

    Collection | GODIN Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017