ligne vicinale

  • 1686 | Arrêt Choppe

    Arrêt Shoppe à la limite de Rixensart début années 60 B c CHR.jpg

    1960 - Arrêt Choppe à Bourgeois. 

    Le lieu-dit 'Le tienne choppe' (1) se trouve entre le Quai du Tram et la chaussée de Lasne à Bourgeois. « S’y trouvait un estaminet, chez Choppe, qui permettait aux charretiers de se désaltérer afin, disaient-ils, de laisser souffler les chevaux » (I, p.122)

    __________
    (1) le tienne = pente, escarpement, colline, raidillon (du wallon ‘tiens’) (2), limite marquée par une colline
    (2) ‘pitite montinne, avou li dzeu arondi’ (Dictionnaire explicatif wallon)

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1653 | Ancien site de la ligne vicinale

    1652. Vue depuis le site de l'ancienne ligne vicinale 3.1969 © Marc Collin.jpg

    3 mars 1969 - Vue depuis l’ancien site de la ligne du tram W, peu avant le pont de la rue de Froidmont qui se trouve à droite (hors photo). A l'avant plan, en A2, deux maisons de la rue du Cyclone. Au loin, on aperçoit Rosières. Au centre de l’image, on reconnaît les maisons de l’avenue de la Paix (anciennement avenue des Combattants). En B2/C2, l’avenue Royale où apparaît le caractère sablonneux du talus boisé qui la borde. Enfin en C3, la rue de Froidmont, commente Jean-Claude Renier.

    Photo-légende

    rixensart,ligne vicinale, rue de froidmont rixensart,ligne vicinale,rue de froidmont 

                                                                                                                   1.2009 © Monique D'haeyere

    Collection | COLLIN Marc Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1584 | Accident sur la ligne vicinale

    20170122 Voie du tram entre le Bourgeois et Renipont 22.1.1942 accident qui coûté la vie du boxeur Albert Robbe 1942 c CHR.jpg

    mercredi 7 (1) ou 21 (2) janvier 1942 - Deux trams de la ligne vicinale Waterloo-Wavre se télescopent entre Bourgeois et Renipont.

    « Près de la rue de la Bassette, dans le virage de la voie du tram vicinal, un tragique accident se produisit le 7 janvier 1942 (1). Les signaux réglant le trafic sur la voie unique défaillirent et deux trams se trouvèrent face à face. Les avants des plates-formes se chevauchèrent. Deux passagers décédèrent dans la journée, d’autres furent blessés, un des conducteurs perdit une jambe. Les secours furent rendus difficiles par la neige en cet endroit peu accessible », raconte Paul Buffin (I, p. 116 et 117).

    « Le choc fut si important qu’un des wagons dérailla et se renversa dans le fossé », écrit le journal alostois De Volksstem le 24 janvier 1942 (3). « Les riverains portèrent rapidement secours aux passagers blessés. Entre-temps les médecins de la région furent alertés, ainsi que les hôpitaux bruxellois, qui dépêchèrent plusieurs auto-ambulances sur place. Dix-huit personnes furent gravement blessées et évacuées vers différents hôpitaux. Plusieurs d’entre elles seraient dans un état critique. Une douzaine d’autres voyageurs furent moins touchés, et reçurent les premiers soins sur place et furent ramenés chez eux. Parmi les blessés graves se trouvait le jeune boxeur, Albert Robbe, de Rixensart ». Selon le journal, « il succomba à ses blessures le soir même dans la clinique de la rue Jourdain, où il fut évacué souffrant d’une fracture du crâne et d’un bras arraché. Albert Robbe appartenait à nos jeunes espoirs en boxe poids lourds ».

    Albert Robbe, alias Lolo, naquit le 15 février 1916 et habita à Rixensart. En 1936, il s’aligna en boxe dans la catégorie des poids lourds aux Jeux Olympiques de Berlin. Il y fut battu le 11 août 1936 par le Hongrois Ferenc Nagy (4).

    Les funérailles du boxeur rixensartois eurent lieu en l’église Sainte-Croix. Il fut inhumé à Rixensart (5).

    Un journal francophone titre le 22 janvier 1942 "Deux tramways vicinaux se télescopent à Bourgeois-Rixensart" et publie les noms des huit personnes gravement atteintes et hospitalisées à Bruxelles : "MM. Verspeten, Omer; Bovenisty, Jean; Dellens, Pierre; Robbe, Albert; et Mme Delpierre, tous de Rixensart. En outre, M. Moeremans, Charles, sous-chef de station de et à Lasne; M. Valentin, Simon, et Mlle Roth, tous deux de Lasne".

    __________
    (1) 7 janvier, selon Paul Buffin
    (2) 21 janvier, selon le Cercle d'Histoire de Rixensart. Qui plus est, les extraits de presse 
datent du 22 (pour la presse francophone) et du 24 (pour De Volksstem)
    (3) DE VOLKSSTEM, Trambotsing te Rixensart, 24 janvier 1942, p. 2
    (4) BOXREC, Albert Robbe
    (5) PALLAS, Photos des funérailles d’Albert Robbe (« Frei gegeben durch Zensur »), 2 février 1942

    rixensart,bourgeois,ligne vicinale,tram,faits divers rixensart,bourgeois,ligne vicinale,tram,faits divers

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1546 | Monument des Combattants

    rixensart,rue de la gare,ligne vicinale,hotel de l'yser

    «A l’angle de l’ancienne voie du tram et de la rue de la Gare, avait été érigé en 1924 le monument aux morts de la guerre 1914-1918. Il était encadré de deux obusiers que les Allemands, pendant la guerre 1940-1945, récupérèrent pour la refonte. Ces armes furent ainsi remises une seconde fois dans le cycle infernal. Ce monument, portant la cicatrice d’un coup d’obus, lors des combats de mai 1940, a été transféré dans le parc communal par la suite», écrit Paul Buffin (I).

    rixensart,rue de la gare,ligne vicinale,hotel de l'yser,1914-1918 

    4.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1543 | Arrêt Choppe

    1543. Arrêt Shoppe à la limite de Rixensart début années 60 c CHR.jpg

    1960 - Arrêt Choppe à hauteur de la chaussée de Lasne à Rixensart. 

    Le lieu-dit 'Le tienne choppe' (1) se trouve entre le Quai du Tram et la chaussée de Lasne à Bourgeois. «S’y trouvait un estaminet, chez Choppe, qui permettait aux charretiers de se désaltérer afin, disaient-ils, de laisser souffler les chevaux.» (I, p.122)

    __________
    (1) le tienne = pente, escarpement, colline, raidillon (du wallon ‘tiens’) (2), limite marquée par une colline
    (2) ‘pitite montinne, avou li dzeu arondi’ (Dictionnaire explicatif wallon)

    rixensart,bourgeois,ligne vicinale,tram rixensart,bourgeois,ligne vicinale,tram

    4.1989 © Jean-Claude Renier                                                        3.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | CERCLE d'HISTOIRE de RIXENSART Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1538 | Transport de betteraves

    2002. Avenue de Merode 1962 (1).jpg

    1962 - Avenue de Merode à Rixensart. Un tram transportant des betteraves en direction de Wavre arrive à hauteur de l'avenue des Sept Bonniers (à gauche, entre les deux maisons, les actuelles pharmacie Seutin et  joaillerie Vincent Nuyt).

    rixensart,avenue de merode,ligne vicinale,avenue des sept bonniers,tram 

    10.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1359 | Grand Hôtel du Centre

    C Grand Hôtel du Centre 1937 c JCR CCB.jpg

    Grand Hôtel du Centre à Rixensart, au croisement des avenues de Merode et Kennedy, et de la Route provinciale.

    'Le Fond du Bois se trouve quasi au milieu des quatre hameaux de Rixensart et s'est appelé Centre depuis 1935. A cette époque, M. Kashy achète trois des terrains du carrefour des avenues de Merode et Kennedy. Il y fait construire le Cinéma du 'Centre', l'hôtel-restaurant du Centre et les maisons y attenantes (...). Monsieur Kashy était un visionnaire doublé d'un homme d'affaires très avisé et astucieux. Après la guerre 1940-1945, il fait remblayer le fond occupé aujourd'hui par le centre commercial Kennedy créé et ouvert en 1977. A l'autre coin du carrefour, le GB, ouvert le 16 février 1972' (I). 

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART |  HÔTEL DU CENTRE, concentré de services

    rixensart,hôtel du centre,avenue de merode,avenue kennedy,route provinciale,ligne vicinale 

    11.2015 © Monique D'haeyere

  • 1338 | Le Cinéma du Centre

    2001 Avant 1936 Le cinéma du Centre Avenue de Merode c Anne-Marie Delvaux.jpg

    vers 1930 - Le Cinéma du Centre, avenue de Merode à Rixensart

    Observez la présence d'un troisième rail. "Il a été utilisé pour l'acheminement de wagons au gabarit des chemins de fer (écartement 1,435 m) de la gare de Rixensart vers les Soieries de Maransart. On pourrait déterminer la date +/- éxacte de cette photo, puisque le troisième rail fut placé en 1929 et enlevé en 1931 suite à la faillite de la soierie en 1930", explique Jean-Claude Renier, vice-président du Cercle Ferroviaire de Rixensart (voir RR 1324).

    rixensart,avenue de merode,hôtel du centre,cinéma du centre,ligne vicinale

    8.2015 © Monique D'haeyere

    Collection | DELVAUX Anne-Marie Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1324 | Le fond du bois

    bois,rixensart,avenue de merode,ligne vicinale,les soieries de maransart
    entre 1929 et 1931 - "Une vue de l'avenue du Merode depuis l'actuelle entrée vers la Maison communale et vers le centre de Rixensart. La ligne vicinale est bien visible sur la droite", indique Jean-Michel Corbisier.

    "Le Fond du Bois portait bien son nom avant la création de l'avenue de Merode à Rixensart. Ce ravin, un coulant d'eau, allait de la rue de l'Augette aux étangs Gillet. Il rassemblait toutes les eaux pluviales du bois du Héron. Un haut remblai fut érigé, percé d'un petit tunnel, fermé par une grille, destiné au passage des eaux. Ce très haut talus permit au tram et à l'avenue de franchir ce creux, le fond du bois", écrit Paul Buffin (I).

    Observez la présence d'un troisième rail. "Il a été utilisé pour l'acheminement de wagons au gabarit des chemins de fer (écartement 1,435 m) de la gare de Rixensart (1) vers les Soieries de Maransart (2). On pourrait déterminer la date +/- éxacte de cette photo, puisque le troisième rail fut placé en 1929 et enlevé en 1931 suite à la faillite de la soierie en 1930", explique Jean-Claude Renier, vice-président du Cercle Ferroviaire de Rixensart.

    Dans une article paru en 1997 (3), Paul Stevens écrit : "La ligne vicinale Braine-L'Alleud - Wavre possédait deux raccordements 'industriels' : celui de la 'Sucrerie Naveau' à Wavres (Bierges), et celui de 'La Fabrique de Soie Artificielle de Maransart' (Aywiers). Vers 1925-1926, l'usine de Maransart, dont il ne subsiste que deux bâtiments actuellement, souhaita faire installer un 3ème rail entre la gare SNCB de Rixensart et Maransart, pour acheminer des matières premières et autres produits chimiques à Maransart. Ceci afin d'éviter le transbordement à Rixensart des wagons SNCB (voies de 1,435 m) dans de plus petits wagons SNCV (voies de 1 m). On bénéficiait de cette manière des tarifs SNCB 'charge complète', sans rupture de charge (...). La vie de ce rail fut de très courte durée. Madame Wéry, de la sablonnière Wéry, à Maransart, fournisseur de sable de la SNCV, m'a dit qu'elle n'a vu qu'une seule fois des wagons SNCB à Maransart. Chronologiquement : 

    - 1928 : les plans sont prêts, le feu vert est donné pour la construction du 3ème rail, le remplacement des traverses et ajout du rail

    - 1929 : la voie à 3 rails est opérationnelle

    - 1930 : la soierie fait faillite

    - 1931 : le rail est déclaré hors service

    - 1936 : le rail est démonté

    _________________
    (1) STEVENS Paul, De Braine-l'Alleud à Wavre ... du temps du vicinal, Editions PRO-TRAM asbl, 12/1998
    (2) SA Les Soieries de Maransart : consultez le dossier du Cercle de Généalogie et d'Histoire de Lasne
    (
    3) STEVENS Paul, Quand le tram vicinal passait à Rixensart, in Chroniques du Cercle d'Histoire de Rixensart, 2e trimestre 1997

    bois,rixensart,merode,ligne vicinale,les soieries de maransart 

    4.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | CORBISIER Jean-Michel Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1317 | Quai du tram

    rixensart,bourgeois,quai du tram,ligne vicinale

    1912 - Venant du centre de Rixensart, via l'actuel sentier du Val du Héron, le tram à vapeur arrive au Bourgeois, Quai du Tram. A droite, le café du Mayeur.

    «Lors de l’ouverture de la ligne vicinale (1898), un quai, des voies de dédoublement et de garage furent établis au Bourgeois sur de petites parcelles expropriées. Une seule maison occupait le site en 1850. Elle fut démolie pour faire place à la vapeur. Ce fut le tram et la halte qui amenèrent les constructions ultérieures. L’endroit fut baptisé Quai du Tram comme dans beaucoup d’autres communes belges», écrit Paul Buffin (I).  

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART |  QUAI DU TRAM, 'el tram pass’ au Bourjwès'

    rixensart,bourgeois,quai du tram,ligne vicinale

    3.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1284 | Ligne vicinale

    P2. Ligne vicinale Rixensart 22 février 1964 SNCV motrice type S Ligne 161 Am 1956 Budd Photo P De Backer (1).jpg
    février 1964 - A gauche, une automotrice SNCB de 1956 du type 'Budd' vient de quitter la gare de Rixensart en direction d’Ottignies. A droite, une motrice SNCV du type S, se dirige vers Wavre. Ces automotrices furent construites dès 1954 à 210 exemplaires. Ce furent les dernières motrices modernes à circuler sur la ligne W avant sa fermeture en 1964. Les caractéristiques techniques étaient à peu près semblables à celles de la 'standart métallique'. On note les différences suivantes : 4 moteurs électriques de 66 CV, caisse en acier et aluminium, vitesse : 75/80 km/h, 33 places assises, 70 places debouts et portes pliantes à commande pneumatiques. On aperçoit la gare de Rixensart en arrière-plan entre les deux motrices. En A2, la maison avec une tour carrée se trouve à l’angle de la rue Alphonse Collin et de l’avenue Général Cordier.

    __________
    (1) STEVENS Paul, De Braine-l’Alleud à Wavre du temps du…vicinal, Edition Pro-Tram asbl, 1999.

    Collection | CHAW Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1273 | Ligne vicinale

    rixensart,ligne vicinale,trams,ligne 161

    Une motrice du type 'Standart métallique' venant de Wavre se dirige vers la gare de Rixensart qui est toute proche, en longeant la ligne 161. Sur les deux perches (flèches) celle arrière est appliquée sur la caténaire.

    Ce modèle commandé par la SNCV entre 1935 et 1947 fut d’abord livré avec une structure en bois. Au total 248 exemplaires furent construits. Elles étaient équipées de bogies 'Pennsylvania' et de 4 moteurs de 63 CV. Les freins étaient du type 'Westinghouse' dont nous apercevons les deux câblots à l’avant de la motrice. Ces engins pouvaient rouler à la vitesse de 65 km/h et pouvaient transporter 30 passagers assis et 40 debouts. On remarquera les portes coulissantes et à fermeture manuelle. Poids du véhicule : 20 tonnes (1).

    __________
    (1) STEVENS Paul, De Braine-l’Alleud à Wavre du temps du…vicinal, Edition Pro-Tram asbl, 1999.

    rixensart,ligne vicinale,trams,ligne 161 

    4.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | CHAW Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1259 | Arrivée du tram

    Rixensart0358.jpg

    Quai du tram (Bourgeois) - En 1893, les conseillers communaux de Rixensart comme leurs collègues de Braine-l’Alleud et de Lasne, marquent leur accord pour le passage d’un tram vicinal. Celui-ci devait primitivement passer le long de l’école communale (ndlr. située sur l’actuelle place de la Vieille Taille). Etant donné les réclamations verbales de plusieurs habitants au sujet des dangers que ce passage causerait pour les enfants lors de la sortie des classes, sur proposition du Conseil communal du 23 août 1895, le tracé de la ligne fut dévié et placé en site propre sur ce qui est maintenant l’avenue Georges Marchal (1)

    __________
    
(1) GILSON Paul, Chronique d’une école 1840-1875-1925-2000, p. 9, mars 2000

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1253 | Le pont du Vicinal

    Le pont du Vicinal c Ugent.jpg

    après 1917 - Le pont du vicinal franchissant la ligne de chemin de fer Bruxelles-Luxembourg. Les rails du tramway ont été retirés pendant la Première Guerre mondiale. 

    "Le vicinal, qui relie Braine-l’Alleud à Wavre fait de la place de la Gare son principal arrêt à Rixensart en 1898. Un pont métallique est jeté à hauteur du n°13 de la rue de la Gare, et franchit la profonde tranchée ferroviaire.

    Le chemin de fer avait été un des éléments de progrès du siècle et le vicinal en devint le complément nécessaire. Les lignes reliant les grandes villes et desservant des localités sur leur passage avaient négligé les campagnes, le vicinal les rattacha au monde. Avec sa locomotive ferraillante et brinquebalante, ses coups de sifflet stridents, lorsque traversait les villages, ce tortillard fit bientôt partie de la vie rurale. Il régla la journée paysanne mieux que ne le faisait l’angélus et les hameaux situés hors de son parcours, furent considérés comme arriérés: ceux, chez qui le tram ne passait même pas!

    En 1917-1918, les Allemands déboulonnent les rails pour en récupérer l’acier." (I, p. 44 et 45).

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | Le pont du Vicinal, trait d'union entre Braine-l'Alleud et Wavre

    Collection | UNIVERSITEITSBIBLIOTHEEK GENT Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1243 | Quai du tram

    1933 Rixensart0362.jpg

    avant 1933 - Quai du Tram à Bourgeois. 

    Situé rue Haute, ce café du Maïeur était celui de "Marie-Léon. Il est devenu le restaurant du Mayeur. Marie-Léon n’était pas un sobriquet. L’usage local désignait très bien la personne, c’était Marie fille de Léon, ce qui permettait de la distinguer des autres Marie, comme Marie-Jules ou Marie del Gros. Ce café était fort fréquenté. On y jouait au couillon et au whist. Aux murs des cadres montraient les jeux de treize cartes qui avaient permis de remporter des solo-chelems. L’exploit passait ainsi à la postérité. Le plancher était saupoudré de sable blanc. Au pied du comptoir sculpté étaient disposés des crachoirs car on chiquait encore beaucoup. Certains mâchaient du tabac simplement coupé, et d’autres des 'roues'. Une roue était une petite tresse de tabac enroulée sur un bâtonnet qui, au moment de l’achat, était trempée dans du jus de tabac épais et bien noir", écrit Paul Buffin en 2009 (I).

    Collection | PATRIMOINE RIXENSARTOIS Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1210 | Vue sur le centre de Rixensart

    1210. Vue 360° depuis Le Clair Logis (Notre Maison) avenue Marchal 1973-1978 © Jacques Pigeon.jpg

    1973/1978 - Vue panoramique depuis un des blocs d'appartements sociaux 'Le Clair Logis' (aujourd'hui Notre Maison), sis avenue Georges Marchal.

    "Cette photo montre clairement à l'avant-plan la Pépinière Pierre Sevrin, dans le fond la rue Robert Boisacq et à droite l'ancien tracé du tram vicinal qui deviendra l'avenue Georges Marchal", raconte Jean-Claude Renier.

    "Dans les années 1960, lorsque j’allais en visite chez Mr. & Mme Sevrin (Pierre et Germaine) avec ma mère, je ne manquais pas d’aller faire un tour dans la grande serre où il y régnait une ambiance particulière : le ruissèlement de l’eau pour l’humidification des plantes et la senteur des fleurs disposées sur des établis, à la hauteur des mes yeux", se souvient Jean-Claude Renier.

    Quant à Paul Buffin (I), il rappelle qu'à l’emplacement de l’immeuble portant le n°1 de l’avenue Marchal, se situait la maison de Monsieur Drossart. Des immeubles à appartements y ont été érigés, les deux premiers en 1973 et le dernier en 1978 (...). Des marnières (1) furent exploitées jadis sur ce site (...). Elles étaient nombreuses dans la région. Elles se présentaient sous la forme de puits, de plusieurs mètres de profondeur. Ces marnières s’évasaient dans le bas et peuvent encore, de nos jours, présenter des dangers d’effondrement.

    __________
    (1) Ces marnières sont aussi appelées 'trous à marne' ou 'puits à marne' (...). La "marne" était employée localement pour l'amendement des terres de culture (le marnage annuel des terres était en général imposé dans le bail à ferme). Les grès étaient exploités pour la construction (habitations, fermes, remparts) ou pour la fabrication de pavés (…). Qu'il s'agisse de marne ou de grès, on exploitait au départ de puits, profonds de quelques mètres à 25 m, d'où partaient des galeries divagantes ou rayonnantes (…). Etant donné la nature meuble des matériaux, les infiltrations brutales ou récurrentes d'eau sont de nature à augmenter considérablement les risques d'affaissement. Des excavations apparaissent souvent après de fortes pluies (on peut craindre que certains affaissements de voirie, attribué à des fuites d'eau ou d'égout, puissent en fait trouver leur origine dans un affaissement de carrières ou avoir été aggravé par affouillement de ces anciennes exploitations) (cf DGO Agriculture, Ressources naturelles et Environnement, Service Géologique de Wallonie)

    Légende photo

    rixensart,rue robert boisacq,ligne vicinale,le clair logis,notre maison,pépinière sevrin

    Collection | PIGEON J. Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1145 | Quartier de la Gare

    rixensart,café du chalet,gare de rixensart,ligne vicinale,horeca

    vers 1910 - Situé en face de la gare de Rixensart et à hauteur de l'arrêt de la ligne vicinale Waterloo-Wavre, le Café du Chalet était tenu par la famille Pierrard.

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | CAFÉ DU CHALET, halte voyageurs et théologique

    rixensart,gare de rixensart,ligne vicinale,chalet

    4.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1104 | Le quai du tram

    1034. Le quai du tram à Bourgeois c JCR Bourotte.jpg

    Le quai du tram à Bourgeois. Daniel Bernair, un ancien habitant de Bourgeois raconte : "Je suis né en 1941 au numéro 42 de la rue Haute (1) ainsi que mes deux frères. Ma mère, assistante pharmacienne, y tenait en partie une pharmacie. Puis, mes parents ont acheté la maison du forgeron au 33 de la rue Haute (actuellement une boulangerie), où ma soeur est née.

    A côté du 42 passait à l'époque un tram vicinal. Mes frères avaient construit une cabane sur les rails à la grande fureur du conducteur. A l'époque des betteraves, des wagons étaient en attente sur le quai du tram et nous creusions des betteraves en tête de mort, y placions des bougies pour faire peur aux passants".

    Et Daniel Bernair d'ajouter que "pendant la guerre, sur les prairies derrière le Café du Mayeur, nous avons vu un planeur de l'armée rangé ou caché près du jardin du café. Je ne sais si c'était un planeur allemand ou autre".

    __________
    (1) à ne pas confondre avec le Café du Mayeur situé de l'autre côté des rails du vicinal.

    rixensart,bourgeois,quai du tram,ligne vicinale 

    3.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | BERNAIR Daniel, RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1068 | Un coin du Bourgeois

    Rixensart0436.jpg

    1914/1932 - « L’école de la place Cardinal Mercier devenait trop exiguë pour la population écolière. Une école communale fut construite rue Lambermont. Elle ne comprenait que deux classes, un préau et, bien sûr, comme le voulait l’époque, une maison pour le maître, chef d’école. Elle était destinée aux garçons et fut achevée en 1914. Ses premiers occupants ne furent pas les gamins du village mais les Allemands qui s’y arrêtèrent dans leur marche vers l’Yser. L’école fut agrandie en trois phases 1975, 1979, 1983 », rapporte Paul Buffin (I, p. 119)

    Sur l’avant-plan de cette photographie, la ligne vicinale reliant Waterloo à Wavre n'est pas encore électrifiée. Elle le sera après 1932.

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1047 | Le quai du tram

    Le quai du tram Bourgeois c Anne-Marie Delvaux.jpg

    après 1925 - Le quai du tram à Bourgeois. "La personne se trouvant devant l'abri se nomme Edmond Piron. La construction de l'abri date d'avant guerre (1). L'abri fut détruit en 1970", précise Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart.

    A droite de la photo, le clocher de l'église Saint-François-Xavier.

    _______________
    (1) 1933, selon Paul Buffin

    Quai du tram Bourgeois 3.2014 © Monique D'haeyere.jpg 

    3.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | DELVAUX Anne-Marie Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 983 | Quai du Tram

    rixensart,imperial,commerces,horeca,trams,bourgeois,quai du tram,brasserie imperial,camion de brasserie,restaurant le mayeur,pharmacie decrouez,ligne vicinale


    Début des années '50 - Sur le quai, le tram W est à l'arrêt et arbore une publicité pour le Café Chat Noir. En C2, un camion de brasserie de la Brasserie Imperial d'Anderlecht fait sa tournée et livre ses principales marques de bières, telles que l'Imperial Stout, la Scotch Ale ou la Horse Ale (1).

    De la Place Rouppe à Bruxelles à Braine-l'Alleud, en passant par Waterloo, la ligne vicinale 'W', ouverte le 1er octobre 1891 et fermée à la fin des années 60 (2), poursuivait sa route sur 23 km via Plancenoit, Maransart, Lasne, Chapelle, Rixensart, Limal, Bierges jusqu'à Wavre.

    __________
    (1) L'Histoire des Brasseries Anderlechtoises, Bibliothèque du centre Culturel d'Anderlecht, octobre 1994
    (2) STEVENS Paul, De Braine-l'Alleud à Wavre... du temps du vicinal, Editeur Pro tram ASBL - 1998

    rixensart,imperial,commerces,horeca,trams,bourgeois,quai du tram,brasserie imperial,camion de brasserie,restaurant le mayeur,pharmacie decrouez,ligne vicinale

     rixensart,imperial,commerces,horeca,trams,bourgeois,quai du tram,brasserie imperial,camion de brasserie,restaurant le mayeur,pharmacie decrouez,ligne vicinale

    4.2013 © Monique D'haeyere

    Collection | RAUSENS Claudine Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017