maison nationale de la jeunesse

  • 587. Maison Nationale de la Jeunesse

    Maison nationale de la Jeunesse à Genval Collection Magguy Van Goethem.JPG

    vers 1946 - Maison Nationale de la Jeunesse à Genval (anciennement avenue de la Baraque), qui appartenait au Ministère de l’Instruction publique, ‘Service national de la Jeunesse’.

    Témoignage

    Dans ‘Apothéose’, un recueil de poème de Jean-Louis Vanham (1937) publié en 1959, ‘le poète décrit la maladie qui le ronge depuis sa naissance. Il se fait en quelque sorte l’aède de ses frères handicapés et propose un chant de résistance physique et morale. Après quelques moments de désespoir, le jeune Vanham a trouvé, près des infirmes de la Maison Nationale de la Jeunesse de Genval, la force et la joie de vivre, malgré son handicap. Dans ce monde clos, isolé de l’indifférence ou de la cruauté des valides, le poète peut oublier son propre mal et remercier Dieu de lui avoir permis de vivre. La force des infirmes, c’est la foi chrétienne, mais aussi l’espoir en soi et en leurs semblables, la fraternité. Jean-Louis Vanham fait preuve dans ce recueil d’une très grande sérénité et d’une étonnante élévation de sentiment’ (*).

    -----
    (*) FRICKX Robert & TROUSSON Raymond, Lettres françaises de Belgique : La poésie, Ed. Duculot, 1988, p. 38.

    Collection | VAN GOETHEM Magguy Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017