place cardinal mercier

  • 1361 | Au vrai bon Marché

    1361. Au vrai bon Marché à Bourgeois c Anne-Marie Delvaux.jpg

    début 20ème - Sur la place de Bourgeois, les commerçants de la rue des Cailloux posent pour le photographe. A gauche, le magasin de cycles est dépositaire des marques Bury (1) et Alcyon (2). L'enseigne reprend l'identité d'Alcyon ... un oiseau de mer. A droite, la rue Saint-Roch mène au Quai du Tram.

    __________
    (1) Bury est une marque de vélos, fabriqués par "E. Koob & A. Bury, Saint-Hubert"
    (2) Alcyon est une marque de bicyclettes et de motocyclettes déposée en France en 1903

    rixensart,bourgeois,parce cardinal mercier,commerces,rue saint-roch

    Collection | DELVAUX Anne-Marie Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1055 | Place de Bourgeois

    bourgeois,place cardinal mercier,églises,saint-françois-xavier

    avant 1925 - De jeunes arbres sont plantés devant l'église Saint-François-Xavier et sur la Place de Bourgeois.

    D’après les notes de l’abbé Charles Paridaens (1861-1924), le second curé de l’église Saint-François Xavier (de 1889 à 1924), "la grande partie de la population était occupée dans l’industrie du bâtiment : maçons, plafonniers, menuisiers, une petite partie se livrait à l’agriculture ou au commerce. Il existait également une main-d’oeuvre qui se livrait, à domicile, au tissage d’étoffes de laine ou de coton pour un maître commun. D’après Tarlier et Wauters, en 1860, le tissage du coton occupait une centaine d’ouvriers à la fabrication du basin".

    Collection | DELVAUX Anne-Marie Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1020 | Place Cardinal Mercier, son rond-point et son kiosque

    Place Cardinal Mercier Bourgeois c Jean-Louis Nicaise.jpg

    Sur la Place Cardinal Mercier, deux sociétés de musique étaient installées. "La fanfare les « Enfants du Baillois » (1905) avait son local chez Van Hamme. Elle reprenait le flambeau à Bourgeois-Fanfares fondée en 1905 et dont l’origine pourrait être 1898. Au Callot, devenu la Renaissance, se réunissaient "Les Accordéonistes" (1928). Ces derniers portaient veste, casquette bleue et pantalon blanc. Ils jouaient, en plus de l’accordéon, du violon, du tambour, de la grosse caisse, des timbales, du xylophone et du chapeau chinois", écrit Paul Buffin (I).

    "Ils connaissaient un franc succès. Un kiosque fut érigé sur la place en 1948. La commune intervint pour un tiers dans les coûts, les deux autres tiers furent récoltés parmi la population. Ce kiosque devint une pomme de discorde et fut démoli en 1970, après beaucoup de contestations. Ce devait être la mode du moment, celui de Genval disparut à la même époque", explique encore Paul Buffin.

    rixensart,bourgeois,cardinal mercier,place,kiosque 

    1.2013 © Monique D'haeyere

    Collection | NICAISE Jean-Louis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 941 | La Grand'Rue

    941. Eglise Saint-François-Xavier (Place Cardinal Mercier)c Monique D'haeyere.jpg

    après 1925 - La première grande transformation de l’église Saint-François-Xavier date de 1925. «C’est à cette époque que la nef fut allongée d’une dizaine de mètres et que la tour fut construite. Les travaux furent confiés à l’entrepreneur G. Hautfenne et coûtèrent F 90.000. Cette somme fut réunie par la générosité des paroissiens et surtout par les descendants du comte Werner de Merode et de sa soeur, la comtesse Charles de Montalembert, auxquels se joignit l’aide du baron Paul Terlinden, ancien bourgmestre. L’entrepreneur Hautfenne assura gratuitement les plans, la direction et la surveillance des travaux», précise André de Walque (XIX, p.14).

    rixensart,bourgeois,églises,saint-françois-xavier 

    Place Cardinal Mercier 12.2013 © Monique D'haeyere

    Collection | D'HAEYERE Monique Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 939 | Ecole communale des filles de Bourgeois

    rixensart,bourgeois,écoles

    Dessin de 1959 - "En 1879, la loi Van Humbeek, d’inspiration libérale, institue l’école primaire publique, neutre et laïque, placée sous son contrôle. La très catholique commune de Rixensart se prépare à résister de toute son énergie», rappelle Paul Buffin (I, p. 73 et 74). «En 1881, le Ministère de l’Instruction Publique propose la création d’une école communale mixte au Bourgeois. La polémique est engagée".

    «Tergiversations, atermoiements et autres manoeuvres (...) se succèdent pour rejeter continuellement les mesures décrétées par l’autorité supérieure. Cela durera trois ans et n’attestera ni la bonne foi ni le respect de la chose publique des dirigeants communaux», écrit le CLEP (1) rétrospectivement en 1988. Et M. Buffin de poursuivre : "La commune argue de la cherté du projet et de la pauvreté de sa trésorerie (...) et craint que les hameaux du Glain et de Froidmont exigent aussi une école, à l’exemple du Bourgeois, ce qui s’avérerait encore plus coûteux et exorbitant. L’ultime argument, qui est opposé à l’autorité supérieure, est la possibilité de créer une voie de communication entre le Bourgeois et Rixensart. On refuse l’école et on la remplace par une rue, telle est la proposition. Ce chemin permettrait aux enfants du Bourgeois de se rendre sans difficulté à l’école du ‘Centre’ c’est-à-dire, place communale ou de la Vielle Taille actuelle. Enfin, la commune baisse sa garde en 1883, mais l’idée de ce qui deviendra l’avenue de Merode a germé de la résistance des conseillers communaux aux exigences légitimes de l’Etat" (I, p. 73 et 74).

    __________
    (1) CLEP, Cinquantième anniversaire du Cercle Local d'Education Populaire de Rixensart 1938-1988, 1988, p. 33. 

    rixensart,bourgeois,écoles 

    ca 1997 © Josette Verbois-Thonnard

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 936 | La Place, rue du Moulin

    Place Cardinal Mercier vers rue St Roch (rue du Moulin) c Monique D'haeyere.jpg

    1923 - A partir de la rue du Moulin, vue de La Place (actuellement Place Cardinal Mercier) vers la rue Saint-Roch.

    A propos des pompes publiques, Les Feuillets historiques n° 7 de Bourgeois reprennent une décision d'un Conseil communal de Rixensart, mais sans en préciser la date : «Attendu que de grandes réparations deviennent fréquemment nécessaires aux pompes publiques établies sur les puits communaux, par suite de la négligence des habitants et par l’abus de ces pompes dont les enfants font un jouet en pompant l’eau inutilement et en jetant des pierres dans la colonne (...) il est nommé, pour chaque pompe, un membre du Conseil communal qui en a la surveillance, à savoir : (...) Mayné, Eloi, surveillant de la pompe place de Bourgeois (...). Tout en surveillant les pompes, ces messieurs seront chargés de commander toutes les réparations des pompes publiques, la répartition se faisant entre tous les habitants profitant de la pompe réparée d’après le nombre des bêtes qu’ils nourrissent».

    B place Cardinal Mercier vers rue St Roch 04c.JPG 

    2013 © Monique D'haeyere

    Collection | D'HAEYERE Monique Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 921 | Chapelle Notre-Dame-de-Lourdes

    rixensart,bourgeois,chapelles,notre-dame-de-lourdes,hommes et patrimoine,place cardinal mercier,lambermontdécembre 2012 - Place Cardinal Mercier à Bourgeois

    En 1930, la famille Gerondal fit construire à Bourgeois, à l’angle de la place Cardinal Mercier et de la rue Lambermont, une chapelle en remerciement pour une guérison. En 2001, l’asbl Hommes et Patrimoine en fait la description suivante : « La façade est percée d’une ouverture ogivale encadrant la porte en fer, munie d’une vitre sur les trois-quarts de sa hauteur. Un grillage protège cette vitre (…). La maçonnerie intérieure présente une imitation de grotte, peinte en blanc. Une grande statue de la Vierge avec Bernadette à ses pieds est entourée d’une profusion de fleurs (…). Un dessin dans la brique offre un motif décoratif sous la toiture, en forme de frise. Une croix en ciment est placée au-dessus de la porte en ogive (…). Tout le corps de l’édifice se trouve à l’intérieur d’un mur d’enceinte. » (1)

    Hommes et Patrimoine constata que l’ensemble n’avait plus été entretenu, la porte mangée par la rouille, la vitre cassée, les statues décolorées. Aussi, l’asbl a-t-elle proposé à la famille Thomas, nouvelle propriétaire de cette chapelle, son aide pour la restauration. Durant l’été 2013, les maçons se mirent à l’œuvre et les artistes se chargèrent de restaurer les statues. « Fin août la porte était remise en état et, fin septembre, les statues avaient retrouvé leurs couleurs, éthérées pour Marie, fortes pour Bernadette. Le cimentage du mur et la réparation du pourtour extérieur de la chapelle étaient terminés, tandis que l’intérieur avait été nettoyé et repeint par Stéphanie Thomas » (2).

    Le dimanche 17 novembre 2013, une trentaine de personnes assistèrent à une cérémonie d’inauguration de la chapelle restaurée. « Une histoire toute simple d’une belle collaboration bénévole qui redonne un peu de lustre à cette belle place entièrement négligée depuis des décennies », souligne Michel Wautot, président d’Hommes et Patrimoine.

    ➢ voir également OBJECTIF RIXENSART.

    rixensart,bourgeois,chapelles,notre-dame-de-lourdes,hommes et patrimoine,place cardinal mercier,lambermont

    17 novembre 2013 © Eric de Séjournet 

    -----
    (1) HOMMES ET PATRIMOINE, De potales en chapelles au gré des chemins de Genval, Rixensart et Rosières, Collection Mémoire, 2001, p.28
    (2) HOMMES ET PATRIMOINE, Hommes et Patrimoine restaurent, in La Note d’octobre 2013

    Collection | HOMMES et PATRIMOINE Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 838 | La Place

    1027. La Place 1907 c Francis Broche.jpg

    La Place à Bourgeois - «L’église de 1877 n’était pas très grande, de style roman qu’elle a conservé, elle avait la forme d’une croix latine, la longueur du transept équivalant à celle de la nef, choeur compris. Le cahier des charges de la construction indique que l’église devait rester inachevée, l’avant se terminant pas un mur et une morte provisoire, surmontés d’un clocheton tout aussi provisoire. La toiture était couverte de zinc, le faîte donnait aux versants une inclinaison très peu marquée», précise encore André de Walque (XIX, p. 13)

    1027B. La Place c Francis Broche.jpg 

    vers 1913

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 824 | Bourgeois-lez-Rixensart

    1016. La Place c Francis Broche.jpg

    La Place, aujourd'hui place Cardinal Mercier à Bourgeois. 

    «A la requête des habitants de Bourgeois, la construction de la ‘chapelle-annexe’ de Bourgeois fut décidée en 1875 (...). Le 29 novembre 1875, le Conseil communal décide de demander à l’autorité supérieure la permission de donner à la Fabrique d’église de Rixensart une parcelle de 20 ares à prendre sur la place publique de Bourgeois qui s’appelait à l’époque : place Saint-Roch. Cette autorisation ne fut accordée, le 18 juin 1876, que pour la superficie strictement nécessaire, soit 4 ares environ», écrit André de Walque.

    «Pendant la construction de l’église, des offices religieux furent célébrés dans le bâtiments de l’école de Bourgeois (...). La paroisse fut érigée en succursale le 3 mars 1877 par les autorités civiles. L’archevêque de Malines, Son Eminence le cardinal Dechamps, par mandement du 17 mars, érige la nouvelle paroisse sous le vocable de Saint-François-Xavier» (XIX, p. 12).

    Place Cardinal Mercier 4.2013 © Monique D'haeyere .JPG 

    avril 2013 © Monique D'haeyere

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 807 | La Place du Bourgeois

    rixensart,bourgeois,place cardinal mercier

    La Place du Bourgeois, actuellement Place Cardinal Mercier. 

    Se référant à d’anciennes cartes postales comme celle-ci, André de Walque écrit à propos de l'église Saint-François-Xavier qu'elle «était cachée dans les frondaisons de très grands arbres dont le nombre et la hauteur lui donnaient le même charme que celui dégagé actuellement par la place d’Ohain».

    rixensart,bourgeois,place cardinal mercier

    2013 © Monique D'haeyere

    Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 716 | L'Eglise

    rixensart,bourgeois,églises

    début 20ème siècle - L'Eglise Saint-François-Xavier à Bourgeois.

    Contrairement à une légende entretenue par certains au siècle dernier (1), Monseigneur (2) Xavier de Merode n’a pas fondé la paroisse Saint-François-Xavier, il était d’ailleurs mort depuis plusieurs mois lors de la première démarche tendant à la construction d’une église à Bourgeois. Aucune trace n’a été trouvée de dispositions en ce sens, peut-être sa soeur, la comtesse de Montalembert, qui l’a assisté dans ses derniers moments, a-t-elle recueilli un souhait qu’il lui aurait confié. Quelques heures avant de mourir, il déchira son testament, dicta de nouvelles dispositions en faveur de son frère, s’en remettant aux siens de continuer et d’assurer toutes ses oeuvres de foi et de charité (3).

    Voir photos 142, 287, 333, 501, 585 et 592.

    rixensart,bourgeois,églises 

    5.2014 © Christian Petit

    -----
    (1) XIXème siècle
    (2) L’appellation ‘monseigneur’ réfère ici à la fonction ecclésiastique remplie par le comte Frédéric Xavier de Merode. En effet, le terme de ‘monseigneur’ est donné aux simples prélats non-évêques de la cour papale. Les Merode ont obtenu le 25 avril 1930 l’autorisation de porter le titre de prince. Toutefois, n’étant pas issus d’une famille royale ou régnante, ils doivent être appelés simplement ‘prince’ et non ‘monseigneur’ (4)
    (3) BESSON, Mgr. Xavier de Merode, sa vie et ses oeuvres, Desclée, de Brouwer et Cie, 1898, p. 260 in de WALQUE André, Un siècle à Bourgeois 1877-1977, Rixensart, 1977 (XIX)
    (4) A.N.R.B., Usages et coutumes de la noblesse, Bruxelles 1983

    Collection | DERELLY Mauricette Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 585 | La Place

    rixensart,bourgeois,place cardinal mercier,églises,saint françois-xavier

    ‘Ce n'est qu'en 1875 que les habitants du dit hameau, dont une grande partie exerçait le métier de tisserand, obtinrent la construction d'une église paroissiale. Celle-ci se dresse sur un espace triangulaire appelé autrefois place Saint-Roch et aujourd'hui place Cardinal Mercier. Le sanctuaire est dédié à saint François-Xavier, patron de Mgr de Merode dont la famille contribua financièrement à la réalisation de ce projet’ (*)

    -----

    (*) Ann Ghiste, enseignante à Rixensart in www.pastorale-scolaire.net

    rixensart,bourgeois,place cardinal mercier,églises,saint françois-xavier 

    juin 2011 © Monique D'haeyere

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 501. La Place

    rixensart,bourgeois,place cardinal mercier

    'Ravissante et pittoresque, la place* du Bourgeois doit son charme aux arbres dont elle est plantée sur toute sa surface', écrit Georges Renoy. Et d'observer : 'Sous les ombrages, l’instituteur a lâché ses clampins’ (XVII).Voir également photo 142.

    -----
    (*) actuellement Place Cardinal Mercier

    rixensart,bourgeois,place cardinal mercier rixensart,bourgeois,place cardinal mercier

    2011 © Monique D'haeyere                                            janvier 2013 © Cedric Muscat 

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 404 | La Cure

    rixensart,bourgeois,la cure,place cardinal mercier

    La Cure, sise Place Cardinal Mercier à Bourgeois. 'Suite au décès en 1874 de Xavier, comte de Merode (1), ce furent son frère Werner et sa soeur Anne, veuve du comte de Montalembert, qui contribuèrent à la construction de l'église et de l'école du Bourgeois ainsi que, quelques années plus tard, du presbytère (1894-1895). Antérieurement, selon les notes du curé Paridaens, 'la maison de cure était une habitation particulière appartenant à Madame la Comtesse Charles de Montalembert', écrit Colette Pinson, présidente du Cercle d'Histoire de Rixensart (VII).

    _____

    (1) Ecclésiastique, Xavier de Merode fut nommé 'camérier secret' du pape Pie IX en avril 1850. Puis, en 1860, il prit la 'direction du ministère des armes', c'est-à-dire 'de veiller sur les besoins de l'armée ponitficale'. Le 22 juin 1866, il devint archevêque de Mélitène. Un peu plus tard, il devint grand aumônier du pape (VII).

    rixensart,bourgeois,la cure,place cardinal mercier rixensart,bourgeois,la cure,place cardinal mercier

     2011 © Francis Broche                                                   3.2014 © Monique D'haeyere

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 142 | La Place du Bourgeois

    rixensart,tir a l arc,bourgeois,mayne,pompes

    1904/1908 - Quand Paul Buffin (I) décrit Bourgeois il reste "sous le charme de l'endroit, qui est resté village, où on entend encore parler wallon, et où tout le monde se salue et semble se connaître. C'est aussi le paradis des promeneurs qui y trouvent des sentiers. Entourée d'arbres et la perche de tir à l'arc fièrement dressée, la place avait belle allure. En 1873, un puits communal et une pompe y furent installés, comme dans les autres quartiers de Rixensart. Eloi Mayné, conseiller, en fut le responsable".

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017