rue du monastère

  • 1354 | La gendarmerie

    rixensart,gendarmerie,rue albert i,monastère

    En 1933, la gendarmerie s’installa aux numéros 38 à 42 de la rue Albert Ier, actuellement dénommée rue du Monastère. Et Paul Buffin (I) de se demander 'pourquoi celle-ci alla se cantonner aux confins du village de l’époque. Auparavant Rixensart dépendait de la Brigade de Lasne et seul le garde champêtre, bon enfant, assurait la police dans le village'.

    Francis Broche a récolté auprès de Marcelle Dupuis, fille d'Herman, l’ancien garde champêtre de Rixensart, les précisions suivantes : 'Début des années soixante, il n'y avait que quatre ou cinq gendarmes pour Rixensart et Bourgeois, dont un certain Mr. Louis qui habitait en face de la gendarmerie. Le commissariat occupait le rez-de-chaussée au coin de l’avenue de l’Aurore et le reste des différentes maisons était si mes souvenirs sont bons, des logements de fonction. Ils se déplaçaient en vélo ! Plus tard ils ont eu une jeep Willys. Il y avait également deux gardes champêtres qui avaient leur bureau à la maison communale. Un pour Rixensart, Mr. Dupuis Herman et un autre pour Bourgeois, Mr. Dujardin. C'est seulement vers 1965/1966 (?) que des policiers les ont remplacés'.

    Situé au 64 de la rue du Monastère, ce corps de garde de l’ancienne gendarmerie a trouvé en 2015 de nouveaux propriétaires soucieux de la conservation du patrimoine rural. La rénovation touchant à sa fin, ils souhaiteraient réaliser un agrandissement de cette ancienne photographie. Toutefois, le duplicata numérique en possession du contributeur et de Rétro Rixensart ne permet d’effectuer l’agrandissement attendu. Si vous possédez un double de cette photographie, pourriez-vous nous venir en aide ? Merci de la transmettre en haute résolution à eric.de.sejournet(at)gmail.com.

    rixensart,gendarmerie,rue du monastère

    2011 © Monique D'haeyere

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 1195 | Château de Rixensart, dit Dubost

    rixensart,château,monastère,escalier,chapelle robert,dubost,dubosck,de bois la haut

    1905/1908 – Ce château, appelé également Dubost (Dubosck) ou du Bois La Haut, se trouvait à l’angle de la rue de l’Escalier (rue du Monastère) et du sentier de la chapelle Robert.

    "Bâti à la fin du dix-neuvième siècle, ce château était situé à l'extrémité sud de Rixensart. Il fut acheté aux de Merode par le baron du Bost (1), vice-président du Sénat", écrit Roger Dalooz (XV).

    Rétrospectives

    ◼︎ RÉTRO RIXENSART | CHÂTEAU DU BOIS DE LA HAUT, berceau de la vaccinothérapie

    Variante

    rixensart,château dubost,monastère,escalier,chapelle robert,dubost,dubosck,de bois la haut,villa rixensart

    __________
    (1) Casimir, baron du Bost (1855-1945), docteur en droit, notaire (1888-1919), élu sénateur de l’arrondissement de Bruxelles (1908-1932), créé baron en 1933, fils de Casimir et de Barbe Demanet x 1885 Jeanne Eliat-Eliat (1866-1938), dont six enfants.

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 994 | La Mashamba

    La Mashamba coté jardin rue Albert 1er au coin de la rue de l'Augette à Rixensart c JCR 0315.jpg

    La Mashamba, vue coté jardin rue Albert 1er au coin de la rue de l'Augette à Rixensart. Cette villa fut la propriété de Paul Gillet (1891-1964), ingénieur électricien et Gouverneur de la Société Générale de Belgique de 1950 à 1961. 

    « Sa vie harmonieuse, probe, sans vanité, fut un exemple de travail, de loyauté, de courage, d’esprit scientifique et d’attachement aux intérêts supérieurs du pays. De grandes réalisations portent la marque de son dynamisme, de son esprit d’initiative et de son savoir », écrit Edgar Van der Straeten (1) en 1970.

    -----
    (1) président de l'Union Minière du Haut Katanga de 1963 à 1965

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 861. Rue de l'Escalier

    Rue de l'Escalier 10 ca 1930 c Philippe Debecker.jpg

    Cette photo a été prise vers 1930 et montre la maison située au n° 10 de la rue de l’Escalier (rue Albert Ier à partir de 1934, actuellement rue du Monastère). Le document original laisse apparaître des reflets qui correspondent à l’utilisation de bromure d’argent pour le développement de celle-ci (1).  

    Philippe Debecker raconte : « Cette maison, construite en 1922, appartenait à mon grand-père Adolphe Debecker (né en 1896 et décédé le 17 février 1977), entrepreneur en construction de bâtiments. Celui-ci a, entre-autre, érigé le monument se trouvant rue de l’Eglise (en face de l’église Sainte-Croix) et dédié à Félix de Merode (voir RR 231 et RR 495). A vélo, il allait suivre l’évolution de ses chantiers.»

    -----
    
(1) Procédé photographique qui fut largement utilisé de 1890 à 1930.

    rixensart,escalier,monastère,entreprises générales debecker

     juin 2013 © Eric de Séjournet

    Collection | DEBECKER Philippe Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 830 | Ferme Delpierre

    rixensart,place de la vieille taille,fermes,delpierre,ancien colruyt,ligne 161,gare de rixensart

    après 1973 - "Cette photo aérienne de Michel Rathé, agent immobilier (1), est intéressante à plus d’un titre", estime Jean-Claude Renier (2) :

    - "En B2, on aperçoit la ferme d'Albert Delpierre (1911-1982), fermier et ancien conseiller communal à Rixensart. Le corps de logis à 5 travées donne sur la place de la Vieille Taille. A droite, en retrait, avec son toît de tuiles rouges, la grange. A l’origine, le bâtiment de la BBL, situé à gauche du corps de logis, faisait partie de la ferme. C’était là que se trouvaient les étables et l’écurie. Ces dernières furent transférées dans la grange, suite à la vente d’une partie du bien.

    - Le petit bâtiment se trouvant devant la grange, contigu à la place, servait à ranger la voiture et du matériel.

    - Avant 1965, le terrain de l’exploitation agricole se prolongeait jusque l’avenue Tilquin. Une parcelle de terrain ayant été vendue à Monsieur Jacquet qui y construit une maison, que l’on voit à l’arrière de la grange.

    - Cette ferme a été exploitée jusqu’en 1973, mais appartenait déjà à Ernest Delpierre, père de Albert. Ernest était aussi marchand de charbon, de poules et de briques.

    - En A2, l'ancien magasin Colruyt et son parking.

    - En A3, à gauche de l’avenue Georges Marchal, la maison et la pépinière de Pierre Sevrin. A ce jour, la propriété à été remise au niveau de l’avenue Aviateur Huens et de la rue G. Marchal. Le site est devenu un centre commercial et d’habitation.

    - En A1 et B1, la ligne de chemin de fer, la gare et le CPAS, non encore défigurés par les travaux du RER".

    rixensart,place de la vieille taille,fermes,delpierre,ancien colruyt,ligne 161,gare de rixensart 

    __________
    (1) On remarquera l’affiche 'A VENDRE' que l'agent a fixé à la façade de la ferme Delpierre
    (2) Cliquez sur toutes les photos pour les agrandir !

    rixensart,place de la vieille taille,fermes,delpierre,ancien colruyt,ligne 161,gare de rixensart

    mai 2012 © Jean-Claude Renier (3)

    __________
    (3) "Considérez", précise encore Jean-Claude Renier, "que toutes les maisons se trouvant à droite de la première faisant angle de la place et de la rue Alphonse Collin, ont remplacé l’emplacement de la ferme Delpierre".

  • 664 | Rue de l'Escalier

    664. Rue de l'Escalier c Francis Broche.jpg

    ca 1928 - Rue de l’Escalier (actuellement rue du Monastère) à Rixensart. ‘Comme d’accoutumé à l’époque, le photographe (au chapeau de paille et à la canne) et ses cinq figurants posent pour la postérité’, raconte Robert Delbrassinne.

    Quant à la dénomination ‘rue de ‘l’Escalier’, Paul Buffin (I) avance deux versions : « Du haut de la pente, les toits des maisons construites en retrait, semblaient former un escalier. D’autre part les pluies ravinaient la rue non pavée et en forte déclivité. Pierrailles et graviers risquaient d’être entraînés et furent maintenus par des traverses, placées régulièrement. De loin l’image de ces traverses était celle d’un escalier ».

    664M. Rue du Monastère.jpg

    Photo 1 | juillet 2012 © Monique D'haeyere
    Photo 2 | octobre 2012 © Eric de Séjournet
    Photo 3 | janvier 2009 © Berna de Wilde
    Photo 4 | janvier 2013 © Monique D'haeyere

    Collection | BROCHE Francis Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 637 | Château Dubost

    Château Dubost (rue du Monastère à Rixensart) c JCR Martin.jpg

    Entrée du Château Dubost, par l'actuelle rue du Monastère à Rixensart.

    "Les Allemands ont occupé le château pendant la seconde guerre", écrit Robert Delbrassinne (IV), en y ajoutant que "les champs à l’arrière du château ont servi de terrain de parachutage d’armes pour la résistance". L’auteur de ‘Souvenirs de mes Cartes Postales’ raconte que "lors de l’offensive du passage de Rhin (1) (…) un planeur allié est tombé dans le champ juste derrière le château (…). Vingt commandos britanniques en sont sortis" … surpris de constater qu’ils étaient en territoire libéré.

    __________

    (1) L’Opération Varsity débute le matin du vendredi 24 mars 1945. Elle est la plus importante opération aéroportée des Forces alliées pendant la Seconde guerre mondiale, impliquant 16000 parachutistes et plusieurs milliers d’avions et planeurs. Objectif : aider les troupes terrestres à établir une tête de pont à Vessel, sur la rive droite du Rhin.

    rixensart,château dubost,villa dubost,rue du monastère,villa rixensart rixensart,château dubost,villa dubost,rue du monastère,villa rixensart 

    10.2010 © Eric de Séjournet                                           1.2009 © Eric de Séjournet

    Collection | RENIER Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 521. Chapelle de la Vierge-à-l’Enfant

    rixensart,augette,monastère,chapelles

    1978/1980 – Construite en 1964 à l’angle des rues de l’Augette et du Monastère, 'ce pilastre en briques peintes en blanc, abrite la boîte à lettres et au-dessus, une niche cintrée', souligne Hommes et Patrimoine (III).

    rixensart,augette,monastère,chapelles 

    rixensart,augette,monastère,chapelles 

    janvier 2009 © Eric de Séjournet                                   2011 © Francis Broche

    Collection | DELBAR André Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 357 | Un groupe de Villas

    357. Rixensart Un groupe de Villas 1931 c Nicole Galère.jpg

    1927/1931 - Dans l'avenue du Rond-point on aperçoit (en A2) la première maison, - à l'époque avec un toît plat, de la famille Delbar-Galère.

    L'actuelle rue du Monastère (de gauche à droite sur la photo) s'appelait avant rue Albert Ier. Le 17 février 1934, le roi Albert Ier étant décédé accidentellement lors d’une escalade à Marche-les-Dames, beaucoup de communes belges donnèrent en 1934 son nom à l’une de leurs rues, avenues ou places (I).

    1927/1931 - Photo-légende                                                    2011 © Francis Broche
    rixensart,monastère,albert i,rond-point,curé glibert2013 © Eric de Séjournet                                              2013 © Eric de Séjournet

    Collection | GALERE Nicole Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017
  • 95. Monastère de l'Alliance

    Monastère de l'Allaince

    1968-1969 - Au n° 64 de la rue du Monastère, la construction du Monastère de l'Alliance (aussi appelé Monastère des Bénédictines) fut terminée en 1968. C'est l'architecte couvinois (*) Roger Bastin (**) qui en signa les plans. « Il surprit de prime abord, car, bien que conçu suivant le plan traditionnel, il était entièrement construit en béton. Aujourd'hui son environnement verdoyant lui donne plus de douceur », estime Paul Buffin (I).

    « L'Histoire du Monastère de l'Alliance s'intègre dans celle de l'Ordre de saint Benoît. Les monastères bénédictins se fondent le plus souvent par filiation : un monastère, une abbaye est appelée à fonder un autre monastère qui, peu à peu, devient indépendant et pourra fonder à son tour selon les demandes qui lui seront faites ou les nécessités de l'Eglise. Bien que relativement jeune, le monastère compte déjà bien des tombes au cimetière, car la communauté qui l'a créé était déjà riche d'une longue histoire en Belgique et en Afrique ».

    __________
    (*) Couvin-histoire : Architecte de grande renommée, Roger Bastin s'est fait connaître pour ses maisons particulières, ses bâtiments communautaires et ses édifices religieux.

    (**) Roger Bastin (1913-1986) : A. Lanotte, Annuaire de l'Académie Royale de Belgique - 1993

    Édition | Eric de Séjournet © 2010-2017