VANDEPUTTE Jean-Claude

  • Villa Le Peuplier, aujourd'hui Les Pins

    851. Rue Monseigneur (Lambermont) à Bourgeois 1910 c Francis Broche.jpg

    1910 | Villa Le Peuplier au Bourgeois
    (actuellement dénommée ‘Les Pins’, sise rue Lambermont 26)
    coll. Francis Broche

    La rue Lambermont (1), chemin du Cerf (2) au temps jadis, part de la place de Bourgeois et rejoint la rue du Baillois. Dans le passé, cette rue portait le nom de Monseigneur, appellation qui faisait double emploi avec une avenue du bois de Ripont. Monseigneur n’est autre que le titre ecclésiatique du comte Xavier de Merode, initiateur de la construction de l’église du Bourgeois.

    Dans le fond de l’image on aperçoit la chaumière, démolie fin 2012, explique Francis Broche.

    __________

    (1) Auguste Lambermont (1819-1905, fait baron en 1863) est né à Rofessart dans une famille de huit enfants. Diplomate, ministre d’Etat et plénipotentiaire, il a contribué au renom de la Belgique à l’étranger. II signa l’acte de rachat des péages sur l’Escaut que la Hollande nous avait imposés après l’indépendance beige. On lui doit la création de la halte du chemin de fer à Profondsart (4)

    (2) Popp (3) montre en cet endroit le chemin du Cerf et l’arrête aux environs du n° 9 actuel. Le chemin se prolongeait vers la place, par un sentier aboutissant en face de la rue des Cailloux. En 1756, il est fait mention du petit cortil du Cerf, closière de prairies jouxtant la chaussée de Lasne et la rue du Baillois. A cette époque, les cerfs devaient encore être nombreux dans les bois de la région (4)
    
(3) POPP P-C, Atlas cadastral de Belgique
    
(4) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l'ancienne commune de Rixensart, 1996, p. 117

    rixensart,bourgeois,lambermont,monseigneur,les pins,chaumière rixensart,bourgeois,lambermont,monseigneur,les pins,chaumière 

    2010 © Francis Broche

     

    Lire la suite

    Collection | BROCHE Francis, RENIER Jean-Claude, VANDEPUTTE Jean-Claude Édition | Eric de Séjournet © 2010-2018